• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Forbath procure une victoire de 20-17 aux Vikings contre les Bears 

Forbath procure une victoire de 20-17 aux Vikings contre les Bears

Case Keenum a orchestré trois séries productives à l'attaque en relève à Sam... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andrew Seligman
Associated Press
Chicago

Case Keenum a orchestré trois séries productives à l'attaque en relève à Sam Bradford et les Vikings du Minnesota ont gâché le premier départ du quart recrue Mitchell Trubisky en l'emportant 20-17 aux dépens des Bears de Chicago, lundi soir.

Kai Forbath a réussi un botté de précision de 26 verges dans les dernières secondes de la rencontre. Il s'est exécuté quelques minutes après que Harrison Smith eut intercepté une passe de Trubisky pour aider les Vikings (3-2) à retrouver le chemin de la victoire.

Appelé à remplacer Mike Glennon, qui a éprouvé des difficultés lors des quatre premiers matchs de la saison, Trubisky a joué comme s'il n'en était pas à ses premiers pas dans la NFL. Le deuxième choix au total lors du dernier repêchage a réussi 12 de ses 25 tentatives par la voie des airs pour des gains de 128 verges et il a lancé une passe de touché.

L'interception est survenue après que les Bears (1-4) eurent récupéré le ballon à leur ligne de 10 alors qu'il ne restait que 2:32 à jouer à la partie. Smith s'est interposé entre Trubisky et son receveur Zach Miller.

«J'essayais d'élever le jeu de mes coéquipiers par ma présence, mon amour pour le football et pour mon équipe, a répondu Trubisky. Je crois qu'ils croient en moi. Je pense qu'ils croient en moi quand je suis dans le caucus et quand j'essaie de faire des jeux.»

Bradford se déplaçait difficilement après avoir raté trois matchs de suite en raison d'une blessure au genou gauche. Il n'a complété que cinq de ses 11 passes pour des gains aériens de 36 verges. Il a été victime de quatre sacs du quart, dont un touché de sûreté de Leonard Floyd.

«Nous ne l'aurions pas envoyé dans la mêlée s'il n'était pas assez en santé pour jouer, a déclaré l'entraîneur-chef des Vikings, Mike Zimmer. Sam était persuadé qu'il pouvait jouer. Il se sentait bien et notre personnel médical aussi. Il n'y avait pas de doute qu'il était prêt à jouer.»

Keenum l'a remplacé alors qu'il restait 25 secondes à jouer en première demie. Il a conclu l'affrontement en réussissant 17 de ses 21 passes pour des gains de 140 verges. Il a également lancé une passe de touché.

«Je ne savais pas si j'allais jouer, a mentionné Keenum. J'essaie de ne pas penser à ça. J'aborde chaque semaine comme si j'allais être le partant et c'est ce que j'ai fait cette semaine et lors des dernières.»

Jerick McKinnon a réussi une course de 58 verges pour un majeur. Everson Griffen a soutiré le ballon à Trubisky, ce qui a mené à un placement, et les Vikings ont défait les Bears à l'étranger pour seulement la troisième fois en 17 duels.

Les Bears ont simplifié leur attaque et le porteur de ballon Jordan Howard a obtenu 76 verges au sol. Le botteur Pat O'Donnell a pour sa part lancé une passe de touché de 38 verges à Benny Cunningham lors d'une feinte de botté de dégagement.

Les Vikings menaient 3-2 à la demie quand Keenum a rejoint Kyle Rudolph 13 verges plus loin pour un majeur, au troisième quart.

Les Bears ont répliqué grâce à Cunningham et alors qu'ils tiraient de l'arrière 17-9, le demi de sûreté des Vikings Andrew Sendejo a fait dévier une passe dans les mains de Miller pour un touché de 20 verges. Les Bears ont réussi un converti de deux points pour créer l'égalité en utilisant un autre jeu truqué.

Les Vikings disputeront leur prochain match à domicile dimanche, alors que les Packers de Green Bay seront en visite. Les Bears se rendront quant à eux à Baltimore pour croiser le fer avec les Ravens.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer