• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Alouettes: la ligne à l'attaque retrouvera-t-elle la stabilité? 

Alouettes: la ligne à l'attaque retrouvera-t-elle la stabilité?

Les blessures à Philip Blake à la fin... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les blessures à Philip Blake à la fin juillet et à son remplaçant Philippe Gagnon au retour de la pause, le 11 août, ont forcé l'entraîneur Jacques Chapdelaine à jongler avec ses effectifs.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Après quelques semaines d'instabilité, le flanc gauche de la ligne à l'attaque des Alouettes de Montréal pourrait retrouver un semblant de stabilité pour son match face aux Lions de la Colombie-Britannique, vendredi.

Les blessures à Philip Blake à la fin juillet et à son remplaçant Philippe Gagnon au retour de la pause, le 11 août, ont forcé Jacques Chapdelaine à jongler avec ses effectifs de ce côté. Le «troisième homme», Matt Vonk, est aussi tombé au combat.

Qui plus est, les spasmes au dos de Jovan Olafioye l'ont empêché de prendre part au match face au Rouge et Noir d'Ottawa. Son retrait à quelques heures de la rencontre a donné d'immenses maux de tête à Chapdelaine, mais d'autant plus aux quarts Darian Durant et Drew Willy, rejoints cinq fois derrière leur ligne de mêlée et pressés de toutes parts tout au long de la rencontre.

Olafioye a participé à un deuxième entraînement consécutif, mardi, et les nouvelles dans son cas semblent très encourageantes.

«Sûrement que son dos va mieux quelques jours après le match, a noté l'entraîneur. On s'en va dans une très bonne direction.»

Olafioye avait retrouvé sa position de bloqueur gauche, que quelques joueurs se sont partagée la semaine dernière. Quelques-uns avaient d'ailleurs l'air perdu. On le serait à moins.

«On a souvent eu un de nos joueurs de blessé au fil des ans. Mais en ce moment, on a perdu toute notre profondeur du côté de nos gardes canadiens, a expliqué le centre Luc Brodeur-Jourdain. On a perdu Philip Blake, mais on avait Philippe Gagnon et Matt Vonk en renforts. Là, on a deux gars qui vont être opérés et Blake qui est encore sur la liste des blessés pour six semaines. Il reste encore deux semaines avant son retour.

«Ça amène un manque de stabilité dans notre façon d'opérer. Nous sommes tous différents et nous n'interagissons pas tous de la même façon. De s'habituer à bloquer, à travailler avec quelqu'un, ça demande du temps. De bloquer avec Kristian Matte, ça fait plusieurs années que nous jouons ensemble. Avec Chris Greaves, ça fait deux semaines.»

Ce manque de stabilité a paru sur les feuilles de pointage. Au cours des cinq premiers matchs des Alouettes, leurs quarts ont subi trois sacs - aucun dans les trois premières rencontres - et ont été pressés 33 fois. Dans les cinq derniers, ils ont été rejoints derrière leur ligne de mêlée 16 fois et pressés en 36 occasions, dont 10 fois par la défense du Rouge et Noir.

Chapdelaine pas fâché contre Sutton

Jacques Chapdelaine n'en veut pas au demi offensif Tyrell Sutton d'avoir tenu de durs propos à l'endroit de l'équipe après la défaite contre le Rouge et Noir.

En des termes parfois grossiers, Sutton a exprimé toute sa frustration devant son casier après le cuisant revers de 32-4 que les siens ont subi aux mains du Rouge et Noir.

«Si nous n'étions pas fâchés après une défaite, nous aurions des questions à nous poser, a noté l'entraîneur. C'est normal que certains joueurs - ou tous les joueurs - aient un certain élément de frustration. On veut tous bien faire. On veut être capable de donner plus de travail à tout le monde. Pour faire ça, il faut être capable de sortir du terrain en défensive. Pour faire ça, il faut jouer du meilleur football un peu partout.»

Chapdelaine assure toutefois du même souffle que cette défaite n'est plus dans la tête de personne au sein de son équipe

«Les gars sont prêts à tourner la page. J'ai lu quelque part que pour lire un nouveau chapitre, il faut terminer le précédent. On regarde vers l'avant.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer