Les Alouettes battent les Argonauts 21-9

George Johnson (84) a célébré avec Luc Brodeur-Jourdain... (Photo Graham Hughes, La Presse canadienne)

Agrandir

George Johnson (84) a célébré avec Luc Brodeur-Jourdain après avoir inscrit un touché pour les Alouettes.

Photo Graham Hughes, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Jacques Chapdelaine n'a pas cessé de dire à quel point ce match face aux Argonauts était important. Ses joueurs ont bien saisi le message. Les Alouettes ont eu raison des Torontois 21-9 pour se hisser au premier rang dans l'Est devant une foule annoncée de 19 712 spectateurs au stade Percival-Molson, malgré une performance en deux temps.

Ernest Jackson et George Johnson ont marqué les touchés des Alouettes (3-4) en première demie, mais l'attaque des locaux a été limitée aux deux placements de Boris Bede, sur 17 et 21 verges, par la suite.

La réplique des Argos (3-5) est venue de Lirim Hajrullahu, qui a réussi des placements de 47, 31 et 37 verges.

«Nous avons vraiment mal joué, a déclaré Nik Lewis. Nous nous sommes satisfaits de cette avance. On doit être meilleurs que ça. Développer une culture gagnante, c'est d'offrir de grandes performances à chaque semaine, pas seulement lorsque vous jouez contre Calgary, Edmonton, ou la Colombie-Britannique. Vous devez jouer du bon football à chaque semaine. J'aimerais que nous soyions une meilleure équipe que notre fiche de 3-4 le dit, mais nous sommes un club de 3-4.»

«On vient de remporter une importante victoire, mais on utilise des termes comme «malgré tout', «aurais-tu préféré...', a noté. l'entraîneur Jacques Chapdelaine après le match.On se retrouve tout de même où nous voulions, en contrôle de la section. Les mots qui ressortent de nos échanges ou du vestiaire, c'est parce que nous sommes réalistes au sujet de ce que nous pouvons accomplir. On revient d'une semaine de relâche. On a joué avec beaucoup d'intensité, mais nous avons laissé filer quelques opportunités. Je ne dirais pas que c'est normal, mais ça arrive. On va continuer d'aller de l'avant.»

Quant à Darian Durant, il a été efficace en première demie, complétant 12 de ses 18 passes, dont deux pour des touchés, pour permettre aux Alouettes de rentrer au vestiaire avec une avance de 18-3. En deuxième portion de rencontre, il a par contre été limité à six passes complétées. Au final, il a réussi 18 de ses 27 lancers (66,7 pour cent) pour 237 verges.

Il a d'abord rejoint Jackson sur 41 verges au premier quart, avant de permettre à Johnson de marquer son premier majeur en carrière sur un jeu de 16 verges un quart plus tard. Un simple de Bede - sur un placement raté de 31 verges, stoppant sa séquence de succès à 15 - et un placement réussi, ainsi qu'un placement de Hajrullahu, ont complété la marque.

Il faut dire que privée du quart partant Ricky Ray, l'attaque des Argos était sévèrement amputée. En son absence, Jeff Mathews n'a rien fait qui vaille, ne complétant que huit passes en 12 tentatives pour 67 verges en première demie, une performance insuffisante pour que Marc Trestman lui laisse l'occasion d'amorcer le troisième quart.

«Nous avons eu nos chances avec Jeff, mais nous n'avons certainement pas été en mesure de lui donner le temps nécessaire pour travailler, a noté Trestman. Je voulais voir ce que les deux quarts avaient à offrir. Ce n'est pas de cette façon que nous avons aborder ce match, mais je voulais voir Cody (Fajardo) également.»

Fajardo a conduit les Argos jusqu'à la ligne de 24 dès la première poussée des Torontois au retour de la pause, mais ils ont dû se contenter d'un placement de 31 verges de Hajrullahu.

En fin de troisième période, Fajardo a de nouveau amorcé une séquence intéressante pour les Torontois, mais sur un troisième essai et cinq verges à faire à la ligne de 7 des Alouettes, les visiteurs ont commis une procédure illégale, en plus d'être pénalisés pour conduite antisportive, si bien que les Alouettes ont repris le ballon à leur ligne de 17.

Incapable d'enfoncer le dernier clou dans le cercueil des Argos, les Alouettes ont de nouveau permis aux visiteurs de reprendre le ballon en bonne position, mais la défense a encore tenu le coup, ne permettant qu'un troisième placement à Hajrullahu, son 27e cette saison.

En fin de match, alors que Fajardo croyait avoir rejoint Jeff Fuller dans la zone des buts, le jeu a plutôt été rappelé pour un bloc illégal de la part d'un coéquipier. Sur un troisième essai et 20 verges à franchir, Fajardo s'est démarqué pour repérer Khalil Paden dans la zone des buts, mais ce dernier a échappé le ballon, scellant le sort des siens.

Les deux équipes s'affronteront de nouveau samedi prochain, au BMO Field de Toronto. Parions que Trestman souhaitera pouvoir compter sur Ray cette fois.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer