Les Alouettes ont mis d'importants points en banque

Les Alouettes ont remporté une victoire de 17-16... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Les Alouettes ont remporté une victoire de 17-16 face aux Roughriders de la Saskatchewan, jeudi soir.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Les Alouettes ont mis d'importants points en banque en battant les Roughriders de la Saskatchewan 17-16 à leur premier match de la saison 2017. Avec les adversaires qu'elle devra affronter au cours des prochaines semaines, la formation montréalaise ne pouvait pas se permettre d'échapper cette rencontre face à la pire formation du circuit canadien en 2016.

La troupe de Jacques Chapdelaine se rendra à Edmonton pour y affronter les Eskimos d'Edmonton (10-8 en 2016), vendredi le 30 juin. Ce match sera suivi d'une courte semaine avant de se frotter le jeudi suivant aux Lions de la Colombie-Britannique (12-6) à domicile, avant d'accueillir une semaine plus tard les Stampeders de Calgary (15-2-1), à qui plusieurs observateurs prédisent encore la meilleure fiche de la LCF en 2017. Cette séquence ardue prendra fin le 19 juillet, quand les Alouettes rendront visite aux champions en titre, le Rouge et Noir d'Ottawa (8-9-1).

«Évidemment, nous voulions amorcer la saison du bon pied, a noté le centre Luc Brodeur-Jourdain. Ça n'a pas été de tout repos, mais nous ne devons pas sortir d'ici en étant déçus, mais bien en se disant qu'il y a encore du travail à accomplir.»

«C'était important d'engranger cette première victoire, a pour sa part indiqué le quart Darian Durant, victorieux à son premier départ dans l'uniforme des Alouettes. Je pense que nous jouons quatre de nos cinq premiers matchs contre des clubs de l'Ouest, qui ont le dessus sur les clubs de l'Est depuis plusieurs années.»

Très détendu après la rencontre, l'entraîneur-chef Chapdelaine n'a pas voulu accorder trop d'importance à ce premier match.

«Nous aurons quelques courtes semaines au cours des prochaines, mais la réalité est que toutes les équipes de la ligue devront faire face à cette situation. Chaque partie est importante. (...) La parité dans la ligue est réelle, donc chaque match sera très important cette année.»

Pression

On a également senti que l'organisation ressent beaucoup de pression. Après deux saisons sans participer aux matchs éliminatoires et, avec les ventes qui stagnent aux guichets, il semble que tout le monde soit un peu nerveux.

Avant la rencontre, le directeur général Kavis Reed accueillait les partisans à leur entrée dans le stade, serrant autant de mains qu'il a pu jusqu'au botté d'envoi.

Après la rencontre, tout l'état-major de l'équipe - Read, le président Patrick Boivin, même le copropriétaire Andrew Wetenhall - se trouvaient dans le vestiaire pour féliciter les joueurs. Le langage corporel ne mentait pas: une défaite aurait été douloureuse.

«De gagner dès la première semaine, devant nos partisans, lors d'une belle soirée comme nous avons eue, c'était important, a admis Chapdelaine. Même si nos partisans auraient aimé voir plus d'offensive, je pense qu'ils peuvent voir l'aspect positif de ce qui va se passer.»

«C'était une grosse victoire pour nous. Mais le plus important, à mon avis, était de l'emporter devant nos partisans, a ajouté Durant. De leur laisser savoir que nous avons besoin de leur appui à chaque match ici, puisqu'ils nous aident. Nous voulons qu'ils se présentent en grand nombre et qu'ils soient le plus bruyants possible, afin d'embêter nos adversaires.»

Les partisans des Alouettes n'ont pas été gâtés l'an dernier avec seulement trois victoires à célébrer. L'équipe est déjà en voie de faire mieux.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer