Alouettes: Matthew Shiltz a troublé l'ordre établi

Le quart-arrière Matthew Shiltz (18) a bien fait... (Photo Mark Blinch, PC)

Agrandir

Le quart-arrière Matthew Shiltz (18) a bien fait jeudi dernier en match préparatoire en complétant six de ses dix passes pour des gains de 69 verges et un touché.

Photo Mark Blinch, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Lennoxville

Matthew Shiltz a dérangé «l'ordre établi» au camp des Alouettes de Montréal.

Quand le directeur général Kavis Read a acquis le vétéran Darian Durant des Roughriders de la Saskatchewan en janvier dernier, un peu tout le monde a cru que les quarts de l'organisation venaient de glisser d'un rang dans l'organigramme, faisant de Vernon Adams fils le quart no 2 du club.

C'était sans compter sur la venue de Shiltz. L'Américain de 24 ans, qui a disputé son football universitaire à l'Université Butler, a bien fait jusqu'ici

Dans la défaite de jeudi dernier aux mains des Argonauts de Toronto en match préparatoire, Shiltz a bien fait en complétant six de ses dix passes pour des gains de 69 verges et un touché.

En comparaison, Adams a connu une sortie difficile, ne complétant que quatre de ses 12 passes pour 64 verges, mais surtout, deux interceptions.

L'entraîneur-chef, Jacques Chapdelaine, n'a pas voulu dévoiler son jeu, mais on sent que Shiltz a quelque peu brouillé les cartes.

«Il y a certaines décisions qui devront être prises au sujet de certains vétérans, a-t-il dit au terme de la dernière séance d'entraînement du camp de l'équipe mercredi, sur le campus de l'Université Bishop's. Il y a de jeunes joueurs qui ont offert de bonnes performances et qui vont nous forcer à prendre de grosses décisions.

«Je crois que Matthew a la capacité (d'être quart no 2). Est-ce qu'on veut amorcer la saison comme ça? On ne le sait pas encore. Ce qu'on faisait avec les Stampeders de Calgary et les Lions de la Colombie-Britannique, c'est qu'on voulait avoir un joueur qui avait non seulement la capacité de le faire, mais qui était confortable à le faire. Parfois, le potentiel d'un joueur est révélé par son niveau de confiance davantage que par ses habiletés.»

Entré au quatrième quart la semaine dernière, Shiltz verra plus d'action dans la rencontre de jeudi face au Rouge et Noir d'Ottawa, à Montréal. Si Durant amorcera la rencontre, Adams pourrait quant à lui être laissé de côté.

«On se doit de nouveau d'observer ce que Matthew peut faire. Nous sommes encore en train de regarder la possibilité de jouer au moins deux des autres quarts-arrières, que ce soit Vernon ou Jacory Harris. Ce qu'on ne veut pas faire, c'est d'amener quatre quarts et de voir ainsi le nombre de répétitions qu'il pourront prendre être dilué. On veut les voir. C'est pour ça que cette semaine, à l'entraînement, on a modifié les rotations afin de décider qui de Vernon ou Jacory se retrouverait sur le terrain.»

Pas une surprise

Même s'il a été rejeté par deux clubs de la NFL et deux autres de la Ligue canadienne depuis la fin de son parcours universitaire, la tenue de Shiltz ne constitue pas une surprise aux yeux de Chapdelaine.

«Oui et non. Ce qui est important avec chaque jeune quart-arrière, c'est de voir s'il sera en mesure un jour d'être partant. Je pense que Matthew à cette capacité et c'est ce qu'il a démontré jusqu'ici. On veut le voir se développer et on veut s'assurer qu'il pourra se développer.

«Ceci étant dit, nous avons deux autres jeunes quarts qui ont démontré de très bonnes choses. Ce qui est surprenant pour tout le monde, c'est que l'on n'a pas vu depuis quelques années un jeune quart comme Matthew arriver ici et démontrer de belles habiletés aussi rapidement au camp d'entraînement.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer