Une soirée inoubliable pour Tom Brady

Tom Brady a reçu le trophée du joueur par... (Photo Morry Gash, AP)

Agrandir

Tom Brady a reçu le trophée du joueur par excellence du Super Bowl des mains du commissaire de la NFL Roger Goodell, lundi matin.

Photo Morry Gash, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kyle Hightower
Associated Press
Houston

Tom Brady ne veut plus parler du scandale des ballons dégonflés. Il préfère évoquer une soirée qu'il n'oubliera jamais et de tout ce qu'elle a représenté pour sa mère.

Le quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre s'est adressé aux médias, lundi, au lendemain de sa cinquième conquête du Super Bowl et de son quatrième titre de joueur par excellence du match. Il a qualifié la victoire de 34-28 en prolongation contre les Falcons d'Atlanta de «tout un match» pour sa mère, qui a été en mesure d'assister à une rencontre pour la première fois cette saison, elle qui souffre d'une maladie dont on ignore la nature.

> Richard Hétu: Incroyable!

«C'était génial. Elle a vécu tellement de choses, a raconté Brady. Des épisodes bien plus difficiles que ce que j'ai vécu hier soir. Plus difficiles que ce que tout le monde au sein de notre équipe a connu hier soir. Mon père était présent à chaque étape. Ils ont été un formidable exemple pour moi. Je suis juste heureux d'avoir été capable hier soir de célébrer avec ma famille.»

Brady a fait savoir que son chandail du match avait disparu de la chambre des joueurs après coup et qu'il ne l'a pas retrouvé. Mais il a blagué en disant qu'il s'attend à le revoir dans une vente aux enchères en ligne.

Il n'a pas voulu dire si son cinquième championnat signifiait plus que les autres en raison de sa suspension de quatre matchs en début de saison dans la foulée du scandale des ballons dégonflés.

L'entraîneur Bill Belichick a précisé qu'il serait «déplacé» de prétendre que Brady a déployé plus d'efforts cette saison pour une raison quelconque.

«Insinuer que cette saison a été différente, qu'il a travaillé plus fort ou qu'il a élevé son niveau d'intensité plus que ce qu'il a fait dans le passé, j'estime que c'est insultant pour l'effort, le leadership et la compétitivité qu'il a montrés pendant les 17 années où j'ai été son entraîneur», a clamé Belichick.

Brady a également eu un échange sans histoire avec le commissaire de la NFL Roger Goodell pour la prise de la photo avec le trophée du joueur par excellence du match. Il a affirmé que son coéquipier James White méritait davantage le trophée que lui en raison de ses trois touchés lors de la victoire de dimanche.

Il y a deux ans, Brady avait offert le camion qu'il a reçu comme joueur par excellence au demi de coin Malcolm Butler pour son interception importante lors de la victoire des Patriots contre les Seahawks de Seattle. Il a laissé entendre, lundi, qu'il ne peut pas davantage garder le prochain véhicule.

«Je pense que James White le mérite. Ce serait bien pour lui, a déclaré Brady. Nous avons eu besoin d'un véritable effort d'équipe... Nous avons fait face à beaucoup d'adversité cette année et l'avons surmontée avec une grande force mentale.»

Cela dit, il va définitivement garder le trophée.

Lorsque la conférence de presse a pris fin, Brady a baissé le regard, a saisi le trophée argenté et l'a pris sous son bras en quittant l'estrade.

«Je le ramène chez moi», a conclu Brady.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer