• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Jean-Philippe Darche encourage ses enfants à jouer au football 

Jean-Philippe Darche encourage ses enfants à jouer au football

Jean-Philippe Darche a passé huit saisons dans la... (Photo Archives Reuters)

Agrandir

Jean-Philippe Darche a passé huit saisons dans la NFL.

Photo Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dan Ralph
La Presse Canadienne

Jean-Philippe Darche est conscient du débat entourant les commotions cérébrales au football.

Il a joué dans les rangs professionnels pendant neuf saisons - dont les huit dernières dans la NFL avec les Seahawks de Seattle et les Chiefs de Kansas City. Après avoir pris sa retraite en 2009, Darche est retourné à l'école pour poursuivre ses études en médecine à l'Université du Kansas.

Darche devrait compléter sa résidence en médecine à Kansas City cet été et prévoit se dévouer entièrement à la médecine sportive par la suite. Même si son bagage de connaissances en médecine est impressionnant, l'homme de 41 ans originaire de Saint-Laurent n'a aucun problème avec le fait que ses fils Justin, qui est âgé de 14 ans, et Zach, qui est âgé de 11 ans, jouent au football.

«On m'a souvent posé la question et j'y ai réfléchi beaucoup, a-t-il dit. J'ai lu beaucoup d'études scientifiques avant de prendre du recul pour me faire une tête, en me demandant: "Est-ce que je devrais les laisser jouer?"

«Je dis oui, sans hésitation, et je suis heureux qu'ils aiment ce sport.»

Les commotions cérébrales au football - et les dommages potentiels qu'elles peuvent entraîner - ont été un sujet chaud ces dernières années. En mars dernier, Jeff Miller, le directeur de la santé et de la sécurité de la NFL, a admis l'existence d'un lien entre les traumatismes à la tête provoqués par les collisions au football et les maladies dégénératives du cerveau.

C'était la première fois qu'un des hauts dirigeants de la ligue admettait l'existence d'un lien entre le football et l'encéphalopathie traumatique chronique (ETC). Un mois plus tard, un juge fédéral a approuvé une entente hors cour entre la NFL et des milliers d'ex-joueurs de football estimée à 1 milliard $ US pour régler le litige.

Darche a joué au football pour l'Université McGill, et il fut diplômé en physiologie en 1998. Il a ensuite interrompu ses études en médecine en 1999 après avoir été repêché par les Argonauts de Toronto à titre de spécialiste des longues remises.

Darche s'est joint aux Seahawks en 2000 avant d'enfiler l'uniforme des Chiefs à compter de 2007. Après avoir passé la majeure partie de la saison 2008 sur la touche, Darche a annoncé sa retraite sportive et repris ses études à temps plein.

Darche a reçu son diplôme en médecine en 2014, étant l'un des trois seuls membres de sa cohorte à avoir reçu une note parfaite de 4,0.

Darche a reconnu avoir subi «quelques» commotions au cours de sa carrière de footballeur, mais a dit que les informations qui sont disponibles aujourd'hui concernant les traumatismes crâniens n'étaient pas disponibles au début de sa carrière.

«Quand je jouais au secondaire et au cégep, (ces blessures) ne s'appelaient pas des commotions, a-t-il rappelé. Mais aujourd'hui ça serait le cas.

«Beaucoup de choses ont changé... les gens sont beaucoup plus conscients du danger. Il y a plus de règlements pour (tenter de) les prévenir, la NFL a développé des programmes de sensibilisation dans lesquels des formateurs rencontrent des entraîneurs dans toutes les ligues de football du pays afin de leur expliquer en quoi ça consiste.»

L'une des principales raisons pour lesquelles Darche a permis à ses fils de jouer au football, c'est qu'il est leur entraîneur.

«Il y a rarement des contacts à l'entraînement, et je leur enseigne la bonne façon de bloquer, de plaquer et ainsi de suite, a-t-il énuméré. C'est l'une des raisons pour lesquelles je suis à l'aise avec ma décision.

«J'ai remarqué que depuis huit ou neuf ans, soit depuis que je suis devenu entraîneur, que les arbitres et mes confrères sont beaucoup, beaucoup plus sensibles (aux commotions) qu'à l'époque.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer