Les Falcons battent les Seahawks 36-20

Ryan a amassé 338 verges par la voie... (Photo USA Today Sports)

Agrandir

Ryan a amassé 338 verges par la voie des airs et il a ajouté trois passes de touché, menant les Falcons vers une victoire de 36-20 aux dépens des Seahawks de Seattle, samedi, lors des séries de sections de la NFL.

Photo USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Matt Ryan a ressemblé à un joueur le plus utile à son équipe et les Falcons d'Atlanta ont accédé au match de championnat de l'Association nationale.

Ryan a amassé 338 verges par la voie des airs et il a ajouté trois passes de touché, menant les Falcons vers une victoire de 36-20 aux dépens des Seahawks de Seattle, samedi, lors des séries de sections de la NFL.

>>> Le sommaire du match

Les Falcons affronteront les Cowboys des Dallas ou les Packers de Green Bay, qui croiseront le fer dimanche, dans l'autre série de sections de la Nationale.

Après que les Seahawks eurent inscrit un touché dès leur première séquence offensive de la rencontre, la jeune défensive des Falcons a tenu en échec Russell Wilson et sa bande.

«C'est difficile de terminer notre saison de cette façon, a affirmé l'entraîneur-chef des Seahawks, Pete Carroll. Nous avons bien amorcé la partie et nous avons eu l'occasion de changer l'allure de la rencontre. Les Falcons ont joué un très bon match et ils ont mérité leur victoire.»

Ryan et la puissante attaque des Falcons ont pris le relais, obtenant entre autres l'aide d'une pénalité qui a annulé un retour de botté de 80 verges de Devin Hester.

Ryan a lancé une passe de touché de sept verges à Julio Jones, une autre de 14 verges à Tevin Coleman avant de finir le boulot en fin de match en rejoignant Mohamed Sanu sur une distance de trois verges pour un majeur. Les partisans au Georgia Dome n'ont d'ailleurs pas raté l'occasion de saluer son bon travail.

«Ça fait du bien, a indiqué Ryan, qui a commencé le duel avec un dossier de 1-4 en séries éliminatoires. Nous avons très bien exécuté nos jeux. Nous n'avons pas été parfaits, mais notre constance a été très bonne. Je suis fier de la façon dont nous avons joué.»

Avant qu'une blessure au pied ne vienne limiter son temps de jeu en deuxième demie, Jones a fait la vie dure au demi de coin vedette des Seahawks, Richard Sherman. Jones a capté six passes pour des gains de 67 verges et il a aidé les Falcons à imposer le rythme contre la fameuse «Legion of Boom».

Mais comme d'habitude, Ryan a bien distribué le ballon et huit joueurs ont capté une de ses passes.

«Il est resté sur le même chemin qu'il a emprunté en saison, a mentionné l'entraîneur-chef des Falcons, Dan Quinn, qui a battu l'équipe pour laquelle il a déjà oeuvré comme coordonnateur défensif. Il était à point.»

Pour seulement une quatrième fois en 51 années d'existence, les Falcons tenteront de remporter le titre de leur association. Ils avaient atteint le Super Bowl en 1998 et ils s'étaient inclinés contre les Broncos de Denver et John Elway. En 2004 et 2012, ils avaient baissé pavillon lors du match de championnat de la Nationale.

Si les Packers parviennent à gagner contre les Cowboys, les Falcons accueilleront le match de championnat au Georgia Dome, prolongeant son utilité pour une autre partie.

La saison prochaine, les Falcons déménageront au Mercedes-Benz Stadium.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer