• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Les Seahawks nient les tensions entre l'offensive et la défensive 

Les Seahawks nient les tensions entre l'offensive et la défensive

Les coéquipiers de Richard Sherman ont majoritairement défendu son... (PHOTO Stephen Brashear, AP)

Agrandir

Les coéquipiers de Richard Sherman ont majoritairement défendu son comportement, notant qu'il souhaitait le meilleur pour l'équipe.

PHOTO Stephen Brashear, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tim Booth
Associated Press
RENTON, Wash.

Russell Wilson et Doug Baldwin ont évité de jeter de l'huile sur le feu concernant les tensions possibles dans le vestiaire des Seahawks de Seattle à la suite de la plus récente tirade du demi de coin Richard Sherman.

Baldwin et Wilson ont déclaré mercredi que l'esprit d'équipe était suffisamment solide chez les Seahawks pour ne pas être endommagé par Sherman, qui a critiqué ouvertement le choix de jeu lors de la victoire de 24-3 des Seahawks face aux Rams de Los Angeles, le week-end dernier. Sherman a déclaré qu'il ne regrettait pas sa crise lors du troisième quart du match qui a permis aux Seahawks de s'assurer du titre de leur section.

Les coéquipiers de Sherman ont majoritairement défendu son comportement, notant qu'il souhaitait le meilleur pour l'équipe.

«Nous avons tous nos problèmes. Nous sommes tous des humains dans le vestiaire et nous le comprenons. Nous avons nos forces et nos faiblesses et nous essayons de nous aimer malgré tout, a dit Baldwin. Malgré tous les problèmes que nous pouvons avoir avec les entraîneurs, les joueurs et les médias, nous nous aimons tous. Si nous gardons cette vision des choses, nous pouvons passer à travers chaque épreuve.»

Les cris de Sherman en direction de l'entraîneur-chef Pete Carroll et du coordonnateur offensif Darrell Bevell ont soulevé des questions concernant un schisme entre les membres de la défensive et de l'offensive des Seahawks. Au cours des cinq dernières saisons, la défensive des Seahawks a été parmi les meilleures de la ligue, tandis que l'offensive a connu des passages à vide.

Il y a déjà eu des discussions intenses, mais jamais une comme celle-là devant les caméras.

«Tout le monde veut gagner, a dit Wilson. Nous sommes tous compétitifs, nous voulons être les meilleurs.»

Bevell a dit mardi qu'il croyait qu'un membre de la défensive n'avait pas à critiquer le travail de l'offensive. Baldwin, qui a souvent manifesté son appui envers Bevell par le passé, a évité la question à savoir si Sherman était allé trop loin.

«Ce n'est pas à moi de le dire. Et je ne connais pas le fond de l'histoire, alors je ne peux pas en parler», a déclaré Baldwin.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer