Coupe Dunsmore: deux champions qui se respectent

La Coupe Dunsmore sera disputée samedi après-midi au... (PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE)

Agrandir

La Coupe Dunsmore sera disputée samedi après-midi au CEPSUM.

PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis 2013, les Carabins de l'Université de Montréal et le Rouge et Or de l'Université Laval se sont affrontés trois fois en finale de la Coupe Dunsmore. Les deux équipes nous ont toujours tenus en haleine et aucun match ne s'est terminé avec un écart supérieur à trois points.

Ça ne devrait pas être différent samedi, au CEPSUM, alors que les Carabins sont les hôtes de la finale pour seulement la deuxième fois de leur histoire. Réunis vendredi à l'occasion de la remise des honneurs individuels de la saison, les deux entraîneurs-chefs ont insisté sur les qualités de leurs rivaux.

« J'aimerais mieux vous recevoir chez nous, c'est certain, a avoué Glen Constantin, du Rouge et Or. Les deux équipes se ressemblent beaucoup, avec la même rigueur dans la préparation et l'exécution. On respecte beaucoup ce que les Carabins font sur le terrain et à l'extérieur. »

Danny Maciocia s'est aussi montré élogieux : « Laval a une longue tradition d'excellence [11 titres provinciaux d'affilée de 2003 à 2013]. Si le football québécois est si fort aujourd'hui, c'est beaucoup à cause de ce que Glen et l'organisation du Rouge et Or ont fait depuis plusieurs années. »

Les deux hommes ont évidemment aussi eu des bons mots pour leurs propres joueurs.

« Je ne pense pas qu'on puisse dire que les Carabins sont plus forts en offensive ou en défense, mais je sais que cette équipe a une incroyable force de caractère. Je ne voudrais pas avoir à nous affronter en fin de match avec la victoire encore en jeu. »

- Danny Maciocia, entraîneur-chef des Carabins

Constantin s'est réjoui de l'intensité de ses joueurs : « On est habitués à cette fébrilité, même sur la route. C'est important de voir la concentration et l'engagement des joueurs, de voir aussi qu'ils sont prêts à donner le petit plus. En même temps, c'est important de bien compétitionner dans le respect de nos adversaires. Un joueur du Rouge et Or, c'est quelqu'un qui montre ses valeurs. »

DUEL DE QUARTS ?

Même si les deux entraîneurs ont insisté sur l'importance des « détails » et sur le rôle crucial qu'auront à jouer chacun des joueurs envoyés dans la mêlée, les deux quarts-arrière - Samuel Caron des Carabins et Hugo Richard du Rouge et Or - seront évidemment surveillés de près.

Gagnant du trophée Jeff Russell à titre de Joueur par excellence du RSEQ, Caron a connu une saison exceptionnelle après avoir bien failli abandonner le football il y a deux ans. Laissé sur le banc pendant deux saisons avec les Carabins, l'ancien du cégep de Lévis-Lauzon était rentré à Québec pour poursuivre ses études à... Laval ! La « retraite » de Gabriel Cousineau lui a ouvert une porte et il n'a pas raté l'occasion.

« Je voulais gagner la confiance de mes coéquipiers par mes performances sur le terrain et je suis fier d'y être parvenu, a-t-il souligné. Je ne m'attendais toutefois pas à mériter de tels honneurs et les gars de l'équipe savent que je partage ce trophée avec eux. Nos joueurs de ligne, nos receveurs, nos porteurs de ballon ; tous ont connu une saison aussi bonne que la mienne et nous voulons que ça se poursuive pendant encore quelques semaines... »

Caron en sera évidemment à sa première finale. Celui qui n'a été victime que de quatre interceptions cette saison sait qu'il devra se concentrer sur l'exécution et éviter les erreurs. Son habileté à courir avec le ballon (300 verges par la course cette saison) pourrait aussi le servir. « J'ai l'impression d'avoir progressé tout au long de la saison et je pense être prêt pour ce match. Il va falloir profiter des occasions, convertir les chances de marquer quand elles vont se présenter. »

Du côté du Rouge et Or, Richard a présenté des statistiques similaires à celle de son vis-à-vis, mais il a déjà l'expérience de deux finales de la Coupe Dunsmore, deux défaites qu'il cherchera évidemment à venger. Lui aussi a terminé la saison en force et mise sur un groupe très varié de receveurs et de porteurs de ballon.

Qui sait si l'un des deux quarts ne transformera pas le duel attendu en un one man show ?

UN AUTRE DUEL SERRÉ ?

Un seul des neuf derniers matchs entre les Carabins et le Rouge et Or a été à sens unique.

15 octobre 2016 : Laval 22 - 19 Montréal

3 septembre 2016 : Montréal 24 - 21 Laval

14 novembre 2015 : Montréal 18 - 16 Laval (Coupe Dunsmore)

17 octobre 2015 : Laval 16 - 22 Montréal

5 septembre 2015 : Montréal 9 - 12 Laval

15 novembre 2014 : Montréal 12 - 9 Laval (Coupe Dunsmore)

1er novembre 2014 : Laval 9 - 13 Montréal

6 septembre 2014 : Montréal 13 - 40 Laval

9 novembre 2013 : Montréal 11 - 14 Laval (Coupe Dunsmore)

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer