Brady accumule 406 verges de gains pour son retour

Brady avait été sanctionné après qu'une enquête de... (Photo USA Today Sports)

Agrandir

Brady avait été sanctionné après qu'une enquête de la NFL eut révélé que les ballons utilisés par les Patriots dans leur victoire lors du championnat de l'Association américaine dans la saison 2015 ne respectaient pas les standards.

Photo USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Avec une autre victoire en poche, Tom Brady a quitté le terrain comme il l'a fait de nombreuses fois.

Pendant que les partisans des Patriots qui avaient envahi Cleveland scandaient son nom, Brady a salué la foule et a souri en retraitant vers le vestiaire pour célébrer avec ses coéquipiers.

Il s'est ennuyé du football.

«Je peux enfin faire ce que j'adore», a-t-il dit.

Brady n'était pas rouillé après avoir purgé sa suspension de quatre matchs pour son rôle dans le scandale des ballons dégonflés et les Browns de Cleveland en ont payé le prix, dimanche, alors qu'il a accumulé 406 verges de gains et lancé trois passes de touché à Martellus Bennett dans une victoire de 33-13 des Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Brady avait été sanctionné après qu'une enquête de la NFL eut révélé que les ballons utilisés par les Patriots dans leur victoire lors du championnat de l'Association américaine dans la saison 2015 ne respectaient pas les standards.

Brady a contesté la décision du commissaire Roger Goodell pendant plus d'un an avant de finalement accepter la suspension.

Et s'il semblait avoir évacué une partie de sa frustration sur les pauvres Browns (0-5), Brady a insisté pour dire qu'il n'était pas à la recherche de vengeance.

«Je ne suis pas ici pour m'apitoyer sur le passé, a-t-il dit. Ça ne sert à rien. Que nous ayons gagné le Super Bowl, perdu un match de championnat ou les quatre dernières semaines, ça ne veut rien dire.

«Il faut regarder vers l'avant.»

Brady a récolté 271 verges de gains en première demie et les Patriots (4-1) ont fait oublier leur défaite à domicile par jeu blanc face aux Bills de Buffalo la semaine dernière.

Brady a semblé profiter de chaque moment, imitant même la pose de l'étoile d'athlétisme Usain Bolt après une course de quatre verges.

«Je ne cours pas souvent, mais quand je le fais, je suis très excité», a-t-il dit en souriant.

L'entraîneur Bill Belichick a finalement remplacé Brady avec 6:02 à faire et il a accueilli son quart étoile sur la touche avec une poignée de main et une tape dans le dos.

Mais Brady, 39 ans, n'a quand même pas été parfait, alors qu'il a été imprécis sur une longue passe vers Julian Edelman. Il a toutefois bien distribué le ballon et a fait preuve de finesse sur plusieurs jeux.

«Vous vous entraînez avec le gars, vous allez au camp avec le gars, vous jouez avec le gars depuis plusieurs années. Avec tout ce qu'il a vécu, vous êtes contents de le revoir», a dit Edelman, qui n'était pas surpris de la performance de son quart.

LeGarrette Blount a ajouté un majeur sur une course d'une verge pour les Patriots.

Du côté des Browns, leur saison de misère se poursuit.

Les Browns ont perdu 14 de leurs 15 derniers matchs si l'on remonte à la saison dernière et l'entraîneur Hue Jackson commence à manquer de quarts.

La recrue Cody Kessler s'est blessé en première demie. L'ancien quart devenu receveur Terrelle Pryor s'est retrouvé derrière le centre pour deux jeux avant de céder sa place au vétéran Charlie Whitehurst, qui est devenu le cinquième quart employé par les Browns en autant de matchs cette saison.

Whitehurst a quitté le terrain en boitant avec 3:57 à faire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer