Résumé NFL: les Steelers s'amusent contre les Chiefs

Ben Roethlisberger... (PHOTO Don Wright, AP)

Agrandir

Ben Roethlisberger

PHOTO Don Wright, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Ben Roethlisberger a lancé cinq passes de touché pour une cinquième fois en carrière et les Steelers de Pittsburgh ont écrasé les Chiefs de Kansas City 43-14, dimanche soir.

>>> Le sommaire du match

Une semaine après avoir subi la pire défaite de l'équipe en 27 ans, les Steelers (3-1) ont répondu en dominant les erratiques Chiefs.

Roethlisberger a rejoint Antonio Brown pour une paire de touchés. Le quart des Steelers a aussi lancé une passe de touché  à Markus Wheaton, Darrius Heyward-Bey et Jesse James, aidant son équipe à rebondir après avoir encaissé un cuisant revers de 34-3 contre les Eagles de Philadelphie. Roethlisberger a complété 22 de ses 27 passes pour des gains de 300 verges par la voie des airs.

Le'Veon Bell a effectué 18 courses pour des gains de 144 verges et il a capté cinq passes pour des gains de 34 verges. Il revenait au jeu après avoir été suspendu trois matchs pour avoir raté un test antidopage. Le retour de Bell est venu offrir des munitions de plus à une attaque déjà bien nantie.

Les Steelers ont inscrit 22 points au premier quart, un record d'équipe, et ils ont provoqué deux revirements que Roethlisberger a rapidement convertis en touchés. Les hommes de Mike Tomlin ont atteint la zone des buts trois fois en l'espace de six jeux offensifs.

Alex Smith a réussi 30 passes en 50 tentatives et il a amassé 287 verges. Il a lancé deux passes de touché au quatrième quart, alors que la partie était déjà hors de portée. Spencer Ware a obtenu 82 verges au sol, mais il a également échappé un ballon qui a commencé le bal pour les locaux.

Le porteur de ballon des Chiefs Jamaal Charles a effectué une course et il a amassé six verges à son premier match depuis qu'il s'est déchiré le ligament croisé antérieur du genou droit, en octobre dernier. Ce fut le seul point positif de cette défaite, qui a fait contraste avec la victoire de la semaine passée, aux dépens des Jets de New York. Les Chiefs avaient alors provoqué huit revirements.

Les 43 points accordés aux Steelers s'avéraient le plus haut total alloué par les Chiefs en saison régulière depuis qu'Andy Reid a pris les rênes de l'équipe en 2013.

Les Chiefs bénéficieront d'une semaine de congé avant de prendre la route d'Oakland, le 16 octobre. Les Steelers amorceront quant à eux une série de trois rencontres contre les équipes de la section Est de l'Américaine. Le tout s'amorcera dimanche prochain, contre les Jets.

Les Jaguars défont les Colts à Londres

Blake Bortles a remporté son duel contre Andrew Luck en décochant deux passes de touché en plus d'en marquer un autre au sol pour les Jaguars. Bortles a complété 19 de ses 33 tentatives de passe pour 207 verges de gains et trois sacs. Son vis-à-vis, Luck, a réussi 27 de ses 42 relais pour 234 verges, deux touchés, six sacs et une coûteuse interception.

>>> Le sommaire du match

La victoire de dimanche, enregistrée devant une foule bruyante au stade Wembley, a permis aux Jaguars de se hisser à égalité avec les Colts à 1-3 dans la section Sud de l'Association américaine.

«Bon Dieu, c'était excitant. Notre équipe n'a jamais cessé d'y croire en dépit de tout ce qu'Andrew Luck a tenté», a déclaré l'entraîneur-chef Gus Bradley après la deuxième victoire d'affilée des Jaguars à leur résidence secondaire de Londres.

«Notre base de partisans, l'ambiance qui y régnait, c'était incroyable; notre équipe s'est nourrie de l'énergie de la foule, a-t-il ajouté en faisant référence à la foule de 83 764 spectateurs, dont la plupart portaient le jaune des Jaguars et haussaient le ton chaque fois que Luck s'emparait du ballon.

Néanmoins, Luck a orchestré la remontée des Colts avec trois touchés au quatrième quart. Sa passe, alors que les Colts se trouvaient au 49 des Jaguars en situation de quatrième essai et une verge à franchir avec 1:36 à écouler au match, a toutefois échappé à l'ailier rapproché Dwayne Allen et confirmé la victoire des hommes de Bradley.

«Nous devons retourner à la planche à dessin et corriger certaines choses... Ça n'était pas très bon et ça ne devrait pas l'être», a résumé Luck.

Les Jaguars ont semblé établir leur jeu au sol pour la première fois de la saison. T.J. Yeldon a effectué 13 courses pour 68 verges et Bortles en a ajouté sept pour 36 verges, dont une course d'une verge qui a permis aux siens de prendre les commandes 14-6 en milieu de deuxième quart.

Les Colts ont commis une panoplie d'erreurs en attaque, dont de nombreux échappés et une interception coûteuse de Luck qui a mené au premier touché du match des Floridiens. Ils se sont révélés tout aussi erratiques en défensive, écopant de nombreuses pénalités pour obstruction et rudesse excessive qui ont permis aux Jaguars de poursuivre certaines de leurs progressions.

«Quand tu commets un revirement aussi tôt dans un match, tu te retrouves coincé dans ton territoire et tu concèdes un touché. C'est sans compter les 11 pénalités qui leur ont permis de poursuivre leurs progressions; les gars doivent savoir gérer leurs émotions, ils doivent savoir canaliser leur agressivité, a commenté l'entraîneur-chef des Colts Chuck Pagano. Nous devons être meilleurs.»

Les Bills blanchissent les Patriots

Les Bills de Buffalo ont profité du jeu erratique des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, qui étaient privés de Tom Brady, et leur ont infligé une première défaite par jeu blanc au Gillette Stadium par la marque de 16-0 dimanche.

>>> Le sommaire du match

Il s'agissait de la première défaite des Patriots (3-1), qui disputaient leur dernier match avant que Brady n'effectue un retour au jeu après avoir purgé sa suspension de quatre matchs découlant du scandale du «Deflategate». Les Patriots, qui ont déménagé au Gillette Stadium en 2002, avaient été blanchis pour la dernière fois à domicile au compte de 6-0 par les Jets de New York en 1993 au Foxboro Stadium.

Tyrod Taylor a décoché une passe de touché de sept verges vers LeSean McCoy au premier quart, puis Dan Carpenter a ajouté trois placements pour les Bills (2-2).

Il s'agissait de la deuxième victoire des Bills à leurs 16 dernières visites à Foxborough. Si on inclut son séjour avec les Jets, il s'agissait de la première victoire à l'extérieur en saison régulière de l'entraîneur-chef Rex Ryan contre Bill Belichick en huit tentatives. Le dernier jeu blanc des Bills s'était produit par la marque de 23-0 contre les Redskins de Washington lors d'un match «à domicile» au Rogers Centre de Toronto le 30 octobre 2011.

«Nous n'étions pas assez bons, a mentionné Belichick. À toutes les positions et dans tous les aspects du jeu. Ça n'a pas été suffisant.»

Après avoir connu son lot d'ennuis à obtenir des premiers essais et à trouver le juste équilibre entre le jeu aérien et celui au sol, Taylor a complété la rencontre avec 27 passes en 39 tentatives pour 246 verges de gains.

La défensive des Bills a poursuivi sur sa lancée après avoir triomphé des Cardinals de l'Arizona 33-18, réalisant trois sacs aux dépens du quart recrue des Patriots Jacoby Brissett.

«Ça fait du bien de finalement gagner un match ici, c'est satisfaisant, a exprimé Ryan, concernant son premier gain à Foxborough en saison régulière. Mais avouons-le, il manquait un gros joueur.»

Brissett a effectué son deuxième départ de suite en remplacement de Jimmy Garoppolo (contusion à l'épaule droite). Brissett, qui jouait en dépit d'une blessure au pouce droit, a toutefois manqué de précision dans ses passes. Les Patriots n'ont d'ailleurs engrangé que 277 verges de gains au total.

Le demi de sûreté des Bills Aaron Williams estime que cette victoire est très satisfaisante même si Brady est absent.

«Nous allons entendre les excuses que Brissett est le troisième quart des Patriots, que Garoppolo était blessé et que Brady ne pouvait pas jouer. C'est un jeu et ils sont payés pour faire le travail, tout comme nous. Ils se préparent et nous aussi.»

Troisième revers de suite pour les Lions

Brian Hoyer a totalisé 302 verges de passes et les Bears de Chicago ont défait les Lions de Detroit, 17-14.

>>> Le sommaire du match

Hoyer a notamment rejoint Eddie Royal et Zach Miller avec de courtes passes de touché. Il a réussi 28 passes sur 36 et n'a pas subi d'interception.

Royal a obtenu 111 verges d'attrapés, dont un de 64 verges. Jordan Howard a été la source de 111 verges terrestres, en 23 courses.

Connor Barth a ajouté un placement de 25 verges pour les Bears (1-3), qui ont aussi récolté deux sacs et deux interceptions.

Du côté des Lions (1-3), Matthew Stafford a complété 23 passes sur 36 (213 verges), sans réussir de connexion pour un touché. Son club perdait un troisième match d'affilée.

Matt Prater a réussi des placements de 50 et 21 verges, tandis qu'Andre Roberts a atteint la terre promise en ramenant un botté de dégagement sur 85 verges.

Ryan et Jones épatent dans une victoire des Falcons

Matt Ryan a taillé en pièces la défense des Panthers avec 503 verges de passes, une marque d'équipe, guidant les Falcons d'Atlanta vers un gain de 48-33 contre la Caroline.

>>> Le sommaire du match

Ryan a réussi quatre passes de touché, aidant les Falcons à signer une troisième victoire de suite. Le club totalise 128 points dans la séquence.

Julio Jones a fourni 12 réceptions, établissant lui aussi une marque d'équipe avec 300 verges d'attrapés. Sa journée a inclus une réception payante de 75 verges en fin de rencontre.

Le festin des Falcons (3-1) a inclus des touchés sur de très longues montées. Une course de 13 verges de Devonta Freeman a couronné une poussée de 98 verges, tandis qu'une passe de 42 verges à Austin Hooper a complété une charge de 99 verges.

Cam Newton a dû quitter en début de quatrième quart, pour qu'on l'évalue selon le protocole relié aux commotions cérébrales. Il a semblé être frappé à la tête par Deion Jones en franchissant deux verges, pour un converti de deux points.

Les Panthers (1-3) ont réussi trois touchés au dernier quart, dont des connexions fructueuses de Derek Anderson à Greg Olsen et Corey Brown.

Robert Alford des Falcons a toutefois réglé leur cas avec un retour d'interception de 30 verges pour un touché, avec 1:14 au cadran.

Les Ravens s'inclinent pour la première fois cette saison

Derek Carr a lancé quatre passes de touché, dont la dernière à Michael Crabtree alors qu'il restait 2:12 au cadran, et les Raiders d'Oakland ont défait les Ravens de Baltimore, jusque-là invaincus, par la marque de 28-27 dimanche après-midi.

>>> Le sommaire du match

Après que les Ravens eurent effacé un déficit de neuf points au quatrième quart pour prendre les commandes avec trois minutes et demie à jouer, Carr a dirigé une progression de 66 verges qui s'est conclue par une passe de 23 verges vers Crabtree au fond de la zone payante.

Carr a réussi 25 de ses 35 tentatives de passe pour des gains de 199 verges. Trois de ses passes de touché ont été dirigées vers Crabtree, qui a complété sa journée de travail avec sept attrapés et 88 verges. Les Raiders (3-1) ont ainsi savouré une troisième victoire à l'extérieur cette saison.

Les Ravens (3-1) tiraient de l'arrière 14-3 au deuxième quart, puis 21-12 avec 11:11 à jouer avant d'orchestrer une remontée.

Joe Flacco a décoché une passe de 52 verges vers Steve Smith pour réduire l'écart à 21-19. Le plaqueur des Ravens Lawrence Guy a ensuite provoqué un échappé de DeAndre Washington, et les Ravens l'ont récupéré au 17 des Raiders.

Quatre jeux plus tard, Terrance West entrait dans la zone des buts pour procurer la première avance du match aux Ravens. C'était toutefois avant que Carr ne mette la table pour le touché victorieux de Crabtree.

Wilson solide dans une victoire des Seahawks

Malgré son genou gauche attendri, Russell Wilson a bien fait et il a guidé les Seahawks de Seattle vers un gain de 27-17 aux dépens des Jets de New York.

>>> Le sommaire du match

Wilson a réussi trois passes de touché dans un match de 23 en 32, pour 309 verges. En première demie, il n'a raté qu'une passe sur 11, accumulant 191 verges aériennes.

C.J. Spiller, Tanner McEvoy et Christine Michael ont capté les passes payantes de huit, 42 et six verges.

McEvoy ne pouvait pas mieux demander comme premier catch dans la NFL. Le natif du New Jersey n'a pas été repêché après son passage avec les Badgers de l'Université du Wisconsin.

Jimmy Graham a attrapé six ballons pour 113 verges. Il a épaté avec un catch d'une main pour 17 verges, dès le premier quart. Richard Sherman a signé deux interceptions pour les Seahawks (3-1).

Chez les Jets (1-3), Ryan Fitzpatrick a complété 23 passes sur 41, pour 261 verges. Il a réussi une passe de touché, mais il a aussi commis trois interceptions.

Jordan Reed donne le ton aux Redskins contre les Browns

Jordan Reed a donné le ton en captant deux passes de touché au premier quart et les Redskins de Washington ont eu raison des Browns de Cleveland, 31-20.

Reed a saisi des passes payantes de huit et neuf verges, parmi ses 73 verges de réceptions.

L'ailier rapproché a atteint le cap des 200 réceptions en carrière avec son deuxième attrapé du match. Nul n'a atteint ce plateau aussi rapidement (38 matches), à sa position.

Matt Jones a fourni 117 verges au sol, dont une percée d'une verge pour un touché.

Kirk Cousins a réussi 21 passes sur 27, pour 183 verges. Il a complété trois passes de touché et a subi une interception.

Trent Murphy a signé un quatrième sac pour les Redskins (2-2), qui méritaient un premier gain devant leurs partisans, en trois occasions.

Du côté des Browns (0-4), Isaiah Crowell a inscrit 112 verges par la course et en défense, Cam Johnson s'est distingué avec deux sacs.

Les Browns menaient 20-17 pour entamer le dernier quart. Chris Thompson a toutefois capté une passe de touché de cinq verges, au début du dernier quart, puis Jones a atteint la zone des buts en toute fin de rencontre.

Fuller fait la différence pour les Texans

Will Fuller a dénoué l'impasse en ramenant un botté de dégagement sur 67 verges pour un touché, permettant aux Texans de Houston de l'emporter 27-20 face aux Titans du Tennessee.

>>> Le sommaire du match

Fuller a porté le score au compte final avec son coup d'éclat en fin de troisième quart. C'était la première fois qu'un joueur des Texans retournait un botté de dégagement en zone des buts depuis 2013.

Le 21e choix du dernier repêchage a aussi récolté 81 verges de réceptions, dont une de cinq verges pour un touché, au premier quart.

Lamar Miller a ajouté 82 verges au sol pour les Texans (3-1).

Brock Osweiler a totalité 254 verges de passes (25 en 37), avec deux passes de touché et deux interceptions.

Pour ce qui est des Titans (1-3), DeMarco Murray a parcouru 95 verges en 25 courses, se rendant deux fois en zone payante. Marcus Mariota a connu un match de 13 en 29 pour 202 verges, avec une interception.

Les Cowboys viennent de l'arrière et vainquent les 49ers

Ezekiel Elliott a amassé 138 verges au sol et un touché, Dak Prescott a lancé deux passes de touché et les Cowboys de Dallas ont effacé un retard de 14 points pour vaincre les 49ers de San Francisco 24-17, dimanche.

>>> Le sommaire du match

Les Cowboys (3-1) accusaient 14 points de retard au deuxième quart avant de voir la paire de recrues renverser la vapeur.

«Les 49ers forment une bonne équipe, a insisté Prescott. Cette victoire démontre notre caractère. Plusieurs de nos joueurs se sont blessés la semaine dernière et les remplaçants ont répondu à l'appel. J'imagine que c'est notre façon de voir les choses, si quelqu'un se blesse, un autre joueur doit se lever et faire du bon boulot.»

Prescott a obtenu 245 verges par la voie des airs. Il a lancé une passe de touché de 20 verges à Terrance Williams et une autre de quatre verges à Brice Butler pour niveler la marque avant la fin de la première demie.

Au cours de la deuxième demie, c'est Elliott qui a pris le relais. Il a amassé 96 verges au sol, incluant un touché sur une course d'une verge au troisième quart qui a donné l'avance aux Cowboys pour de bon.

«Nous avons fourni un effort commun, c'est ce qui s'est produit, a analysé Elliott. Nous croyons en nos coéquipiers et il n'y a eu aucun moment dans le match où nous semblions inquiets. Nous savions ce que nous avions à faire.»

Blaine Gabbert a bien amorcé l'affrontement pour les 49ers (1-3) et il a aidé son équipe à prendre les devants 14-0, mais il n'a pas été en mesure de générer de l'attaque par la suite. Il a complété 16 de ses 23 passes pour des gains aériens de 196 verges. Il a lancé une passe de touché et il a été victime d'une interception.

Gabbert a eu l'occasion d'orchestrer une dernière séquence pour égaler le match au quatrième quart, mais il a rejoint Torrey Smith sur une distance de trois verges alors que les 49ers devaient obtenir six verges au quatrième essai.

«Tous les matchs se résument à un ou deux jeux qui viennent faire une différence dans la rencontre. Ce jeu à eu un impact sur le résultat final et c'est ma faute, a exprimé Gabbert. Je dois lancer le ballon au milieu du terrain et laisser mon receveur faire le jeu.»

L'entraîneur-chef des 49ers, Chip Kelly, a également analysé ce jeu.

«Nous faisions avancer les chaînes et nous avons raté un troisième essai et un quatrième essai. Ce n'était que six verges. Nous devons être en mesure de réussir ces jeux», a-t-il indiqué.

Le quart remplaçant des 49ers, Colin Kaepernick, a poursuivi sa protestation en posant un genou au sol durant l'hymne national américain.

Six autres coéquipiers se sont joints à lui. Le demi de sûreté Eric Reid et le secondeur Eli Harold ont posé un genou au sol à ses côtés tandis qu'Antoine Bethea, Keith Reaser, Jaquiski Tartt et Rashard Robinson ont levé le poing.

Une troisième victoire de suite pour les Rams de Los Angeles

Case Keenum a réussi deux passes de touché et les Rams de Los Angeles ont gagné un troisième match de suite, l'emportant 17-13 face aux Cards de l'Arizona.

>>> Le sommaire du match

Keenum a totalisé 266 verges aériennes, évitant d'être intercepté. Ses passes payantes ont rejoint Brian Quick, en début et en fin de match.

Quick a capté des passes de touché de 65 et quatre verges.

La courte réception a fait pencher la balance, donnant l'avance finale aux Rams avec 2:36 à disputer. Tavon Austin a mis les siens en belle position avec un retour de 47 verges sur un botté de dégagement.

La défense a fait sa part avec trois sacs et trois interceptions.

Greg Zuerlein a fourni un placement de 29 verges pour les Rams (3-1), qui auront comme prochains rivaux les Bills de Buffalo à Los Angeles, dimanche.

L'Arizona (1-3) échappait un deuxième match d'affilée, l'équipe n'ayant inscrit que 31 points dans les deux rencontres.

Carson Palmer a obtenu 288 verges de passes, avec une passe de touché et une interception. Il a quitté avec 5:40 à écouler au quatrième quart, en lien au protocole sur les commotions cérébrales. Sa tête a donné contre le sol quand il a été victime d'un sac d'Aaron Donald.

Drew Stanton a été victime de deux interceptions, dont une sur le tout dernier jeu, une passe du type «Je vous salue, Marie'.

Les Chargers laissent filer une avance de 13 points face aux Saints

Drew Brees a lancé deux passes de touché dans les cinq dernières minutes de la rencontre et les Saints de La Nouvelle-Orléans sont venus de l'arrière pour battre les Chargers de San Diego 35-34, dimanche.

>>> Le sommaire du match

Les Chargers ont laissé filer une avance de 13 points en commettant deux revirements coûteux au quatrième quart.

Brees a été victime de deux interceptions, mais il a trouvé le moyen d'effectuer un retour victorieux à San Diego, où il a joué pendant cinq saisons avec les Chargers avant de prendre la direction de La Nouvelle-Orléans alors qu'il était joueur autonome. Il s'agissait du premier gain des Saints (1-3) cette saison.

Alors que les Chargers tentaient de conserver une avance de 34-21, Melvin Gordon a échappé le ballon et Darryl Tapp a récupéré l'objet à la ligne de 13 des locaux. Brees a ensuite rejoint Michael Thomas sur cinq verges pour réduire l'écart à 34-28.

Travis Benjamin a par la suite échappé le ballon après qu'il eut réussi un attrapé dans sa zone. Sept jeux plus tard, John Kuhn a inscrit son troisième touché de la rencontre sur une course d'une verge.

Avec 1:10 à faire, Philip Rivers a vu sa passe être interceptée par B.W. Webb. Les Chargers (1-3) ont laissé filer une avance tard en fin de match pour une troisième fois cette saison.

Rivers a complété 28 de ses 43 passes et il a amassé 321 verges par la voie des airs. Il a lancé une passe de touché de 20 verges à la recrue Hunter Henry et une autre de 53 verges à Dontrelle Inman.

Brees a pour sa part réussi 23 passes en 36 tentatives et il a obtenu 206 verges de gains.

Les Broncos restent invaincus après quatre matchs

Demaryius Thomas a récolté 94 verges de réceptions dans un gain de 27 à 7 des Broncos de Denver face aux Buccaneers de Tampa Bay, dimanche.

>>> Le sommaire du match

Thomas a notamment capté une passe de touché de 11 verges de Trevor Siemian, au premier quart.

Siemian a toutefois quitté au deuxième quart, avec Denver (4-0) aux commandes 14-7. Le droitier s'est blessé à l'épaule gauche.

Siemian a complété cinq passes sur sept, pour 68 verges. On l'a remplacé par Paxton Lynch, qui a obtenu 170 verges (14 en 24, dont une passe payante).

La défense a malmené Jameis Winston, qui a subi cinq sacs et deux interceptions.

Dimanche prochain, les champions en titre du Super Bowl accueilleront les Falcons d'Atlanta, qui ont gagné leurs trois derniers matches.

Winston a inscrit le touché des Bucs (1-3) sur une course de sept verges, en fin de premier quart.

Tampa Bay est sans victoire depuis un gain surprise au Georgia Dome, en lever de rideau de la saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer