Colin Kaepernick à la une du magazine Time

Colin Kaepernick... (Photo Mike McCarn, AP)

Agrandir

Colin Kaepernick

Photo Mike McCarn, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Le joueur de football Colin Kaepernick, au coeur d'une polémique aux États-Unis depuis qu'il boycotte l'hymne national américain avant les matchs de son équipe, est à la une du prestigieux magazine Time, un honneur rare pour un athlète.

Le quart-arrière des 49ers de San Francisco apparaît, en couverture du magazine publié mercredi, un genou posé à terre, geste qu'il utilise lors de l'hymne américain pour protester contre l'oppression dont est victime, selon lui, la communauté noire aux États-Unis, en référence aux bavures policières visant des noirs ces derniers mois.

La photo de Kaepernick est accompagnée du titre «Le combat périlleux».

Son boycott a fait tache d'huile au sein de la NFL mais aussi dans d'autres sports, comme le soccer et le basketball: toutes les joueuses de l'équipe d'Indiana ont ainsi posé un genou à terre mercredi lors de l'hymne américain.

Kaepernick, qui affirme avoir reçu des menaces de mort, est loin de faire l'unanimité au sein de la population américaine. Selon un sondage publié mercredi par le réseau ESPN, il est désormais le joueur de la NFL le moins apprécié pour 29% des 1100 personnes interrogées.

Kelly: Kaepernick attire l'attention sur une situation qui doit être corrigée

L'entraîneur-chef des 49ers, Chip Kelly, a déclaré jeudi que la protestation de Colin Kaepernick pendant l'hymne national américain attire l'attention sur une situation qui doit être corrigée.

«Regardez les événements de Tulsa et Charlotte au cours des deux dernières nuits. C'est une situation qui est à l'avant-scène dans notre pays, a dit Kelly. On doit s'en occuper, on doit y porter attention, car ce qui se passe, ce n'est pas bien. Je pense que ce qu'il (Kaepernick) fait, c'est de mettre en lumière une situation odieuse qui ne devrait pas exister dans ce pays. Nous avons tous des droits inaliénables en tant que citoyens de ce pays. Ils sont bafoués et je pense que c'est pour ça que Colin se tient debout.»

Le quart substitut des 49ers est devenu une personnalité polarisante depuis que sa contestation est devenue publique avant un match préparatoire de la NFL, le 26 août. Au lieu de se lever pendant l'interprétation de l'hymne national avant la rencontre face aux Packers de Green Bay, il est demeuré assis pour protester contre l'oppression raciale et la brutalité policière.

Kaepernick met depuis ce match un genou au sol pendant le «Star-Spangled Banner» au lieu de demeurer assis, un geste maintenant imité par plusieurs joueurs de la NFL et davantage aux niveaux secondaires et universitaires. Il a aussi promis de faire don de 1 million $ US à des organisations qui travaillent à mettre fin aux inéquités raciales.

Malgré sa position comme fer de lance de ce mouvement de protestation, Kelly a précisé que le quart-arrière n'a pas éprouvé d'ennui à s'acquitter de ses tâches de second à Blaine Gabbert.

«Il assiste à toutes les réunions; il fait tout ce qu'il doit faire, a noté l'entraîneur. Il comprend quel est son travail et il a très bien concilié les deux. Il est concentré, il a la tête au football quand elle doit l'être, à l'entraînement ou en réunions.»

- Associated Press

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer