Alouettes: l'aumônier à la rescousse

Rakeem Cato (notre photo) et Duron Carter ne... (Photo Olivier PontBriand, archives La Presse)

Agrandir

Rakeem Cato (notre photo) et Duron Carter ne se sont pas parlé depuis leur altercation de mardi.

Photo Olivier PontBriand, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On vous racontait il y a quelques semaines que l'une des parties du travail de Lorenzo DellaForesta, qui est l'aumônier des Alouettes, était d'essayer de régler des conflits entre certains joueurs. Pas besoin de vous dire qu'il a un gros défi devant lui avec Rakeem Cato, Duron Carter et Kenny Stafford.

DellaForesta était présent au parc Hébert, hier, au lendemain de l'altercation entre les trois joueurs. Rappelons que Cato a dû être escorté hors du terrain à deux reprises par le coordonnateur des unités spéciales, Kavis Reed, parce qu'il était furieux contre Carter et Stafford.

«Je vais tenter d'aider les choses en discutant avec eux. Je ne veux cependant pas être dans le chemin... Je vais laisser l'équipe faire le travail qu'elle a à faire», m'a expliqué DellaForesta.

L'aumônier Lorenzo DellaForesta doit parfois tenter de régler... (Photo Martin Chamberland, La Presse) - image 2.0

Agrandir

L'aumônier Lorenzo DellaForesta doit parfois tenter de régler certains conflits entre les joueurs des Alouettes.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Espérons pour les Alouettes que l'initiative de leur aumônier fonctionnera, car hier, Cato et les deux cousins ne se sont même pas adressé la parole durant l'entraînement - même si Carter et Stafford attrapaient les passes du quart. Une situation pour le moins unique à deux jours d'un match contre les Tiger-Cats à Hamilton.

«Ce ne sera pas un problème lors du match. C'est un business et il faut agir en professionnels», a dit Cato, qui a fait son mea-culpa pour ses agissements de la veille.

«J'aurais pu réagir beaucoup mieux que je l'ai fait. J'aurais pu leur faire connaître mon mécontentement en privé plutôt que de le faire devant tout le monde», a reconnu le jeune quart-arrière.

Carter et Cato ont tous deux confirmé qu'ils ne s'étaient pas parlé depuis l'incident de mardi. Rappelons que c'était la deuxième fois en autant de semaines que les deux joueurs se disputaient pendant un entraînement.

«C'est une situation personnelle. Ça ne date pas d'hier ou de la semaine passée», a précisé Jim Popp, sans vouloir en divulguer davantage.

L'entraîneur-chef et DG a estimé que les trois joueurs avaient leurs torts dans cette histoire. Il a également souligné que Cato était une personne intense, ce qui n'est plus vraiment un secret...

«Rakeem est un fier compétiteur. Il agissait de la même façon à l'Université Marshall, et il a connu beaucoup de succès. C'est un quart-arrière qui exige le meilleur de ses coéquipiers, et c'est ce qu'on veut voir», a indiqué Popp.

Carter et la plupart des autres receveurs de l'équipe n'ont à peu près pas parlé avec Cato, hier, mais Anthony Calvillo a continué de lui prodiguer des conseils.

«Anthony, les autres entraîneurs et les vétérans du club m'ont soutenu», a d'ailleurs dit Cato.

Le changement de quart

Carter et les autres receveurs de l'équipe semblent tous d'avis que les Alouettes auraient dû laisser Kevin Glenn au poste de partant qu'il occupait. Or, Glenn a multiplié les erreurs cruciales et n'a jamais été en mesure de réussir des jeux-clés lorsque le résultat des matchs était dans la balance en première moitié de saison.

Vendredi dernier, au BC Place - contre des Lions qui possèdent probablement la défense la plus redoutable de la ligue -, Cato a plutôt bien joué. Il n'a commis aucun revirement et a complété 72,4% de ses passes, pour 255 verges et un touché. Si Tyrell Sutton n'avait pas échappé deux passes précises, Cato aurait réussi 23 de ses 29 passes pour approximativement 300 verges de gains. Pas si mal.

On peut donc débattre de la notion selon laquelle les Alouettes ont jeté l'éponge parce qu'ils ont retiré Glenn de la formation partante. Même s'il était un très bon leader aux yeux de Carter, de Stafford et de quelques autres joueurs...

Au bout du compte, cette équipe ne s'en allait nulle part et il était grand temps qu'elle donne la chance à l'un de ses jeunes quarts-arrières. Cato est un meilleur athlète que Glenn, un passeur plus précis, et il est de 13 ans son cadet. Et même si ce n'était pas très élégant, Cato a peut-être fait plaisir à certaines personnes dans l'équipe en remettant Carter à sa place.

Un nouveau quart

Il y avait un nouveau quart-arrière à l'entraînement, hier. Il s'agit de Shane Carden, un ancien de l'Université East Carolina, qui a également brièvement fait partie des Bears de Chicago.

Les Alouettes ont maintenant cinq quarts dans leur formation. Cato, Vernon Adams, Jonathan Crompton et Greg McGhee sont les autres. Crompton et McGhee sont actuellement sur la liste des joueurs blessés, mais le premier devrait effectuer un retour au jeu prochainement.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer