Conférence nationale: relevé au sommet, faible par la suite

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les prétendants au titre sont plus nombreux dans la Conférence nationale que dans l'Américaine. Les Panthers, les Packers, les Seahawks et les Cardinals font tous partie de l'élite du circuit. Bilan des 16 équipes de la Nationale.

DIVISION NORD

PACKERS DE GREEN BAY

Aaron Rodgers n'a pas connu sa meilleure saison en 2015, mais peut-on le lui reprocher? Il a perdu son receveur préféré, Jordy Nelson, avant même le premier match, et Randall Cobb a été ennuyé par des blessures durant presque toute la saison. C'est sans parler des difficultés du jeu au sol, qui a manqué de constance. Eddie Lacy n'a récolté que 758 verges par la course, mais il a promis d'améliorer sa forme physique durant la saison morte et il a été bon dans les matchs préparatoires. L'attaque des Packers devra rouler à plein régime, car la défense est ordinaire. Clay Matthews devrait retrouver son poste de secondeur extérieur à plein temps, mais lui et Julius Peppers seront-ils capables d'exercer assez de pression sur les passeurs adverses à ce stade de leur carrière? La tertiaire est jeune et talentueuse avec des joueurs comme Ha Ha Clinton-Dix, Damarious Randle, Micah Hyde et Quinten Rollins, mais l'unité de Dom Capers risque d'être vulnérable contre la course. Les Packers font partie des favoris de la Nationale pour se rendre au Super Bowl, eux qui n'y ont pas participé depuis leur conquête de 2010.

Principal ajout: Jared Cook (ailier rapproché)

Principaux départs: B.J. Raji (plaqueur), James Jones (ailier espacé), Mike Neal (ailier défensif), Scott Tolzien (quart-arrière)

Fiche en 2015: 10-6

Prédiction pour 2016: 13-3

---

VIKINGS DU MINNESOTA

Les chances des Vikings d'atteindre le tournoi éliminatoire pour une deuxième année de suite ont substantiellement diminué avec la perte de Teddy Bridgewater, qui ratera toute la saison en raison d'une blessure sérieuse au genou. Heureusement pour les Vikings, aucune équipe ne compte plus sur son jeu au sol, ce qui devrait leur permettre d'encaisser le coup un peu mieux que d'autres équipes. Maintenant âgé de 31 ans, Adrian Peterson est une force de la nature du même moule que Bo Jackson. C'est le vétéran Shaun Hill qui devrait amorcer la saison derrière le centre, mais les Vikings ont obtenu du renfort en faisant l'acquisition de Sam Bradford, samedi dernier. La recrue Laquon Treadwell, un ailier espacé de 6 pieds 2 et 220 livres, ajoutera une nouvelle dimension à l'attaque, mais c'est Stefon Diggs qui devrait demeurer le premier receveur de l'équipe. La défense est talentueuse et devrait continuer de s'améliorer sous la tutelle de l'entraîneur-chef Mike Zimmer. Linval Joseph, Anthony Barr, Harrison Smith et Xavier Rhodes forment le noyau de l'unité.

Principaux ajouts: Sam Bradford (quart-arrière), Emmanuel Lamur (secondeur), Alex Boone (garde), Michael Griffin (demi de sûreté)

Principaux départs: Mike Wallace (ailier espacé), Robert Blanton (demi de sûreté)

Fiche en 2015: 11-5

Prédiction pour 2016: 10-6

---

BEARS DE CHICAGO

John Fox a fait un travail admirable à sa première saison avec les Bears, les menant à une fiche de 6-10, ce qui est loin d'être mauvais compte tenu de l'état lamentable dans lequel se trouvait la défense à son arrivée. Le talent de l'unité a été amélioré un peu plus au repêchage, alors que l'organisation a ajouté cinq joueurs de ce côté du ballon dans les quatre premiers tours. On est encore loin de l'époque où Brian Urlacher et Lance Briggs étaient à leur sommet, mais avec des joueurs comme Pernell McPhee, Kyle Fuller, Eddie Goldman et les secondeurs Danny Trevathan et Jerrell Freeman, embauchés au cours de l'hiver, la défense est mieux outillée. Jay Cutler a connu l'une de ses bonnes saisons en 2015 et pourra cette fois compter sur Kevin White, qui a raté toute sa première saison, blessé à une jambe. White et le spectaculaire Alshon Jeffery ne seront pas faciles à couvrir pour les adversaires des Bears. Jeremy Langford sera-t-il en mesure de faire oublier Matt Forte? Grâce à sa polyvalence, Forte a été le joueur-clé de l'attaque au cours de ses huit saisons à Chicago.

Principaux ajouts: Danny Trevathan (secondeur), Jerrell Freeman (secondeur), Bobby Massie (bloqueur), Manny Ramirez (garde)

Principaux départs: Matt Forte (demi offensif), Martellus Bennett (ailier rapproché), Jermon Bushrod (bloqueur), Matt Slauson (garde)

Fiche en 2015: 6-10

Prédiction pour 2016: 8-8

---

LIONS DE DETROIT

Les Lions ont fait ce qu'ils ont pu afin de remplacer Calvin Johnson, mais Marvin Jones et Jeremy Kerley ne sont bien sûr pas des joueurs du calibre de celui que l'on surnommait «Megatron». Ces deux joueurs et Golden Tate formeront un trio d'ailiers espacés correct, sans plus. Alors ça aiderait si l'ailier rapproché Eric Ebron commençait enfin à produire comme l'ancien premier choix qu'il est. Matthew Stafford lançait plusieurs de ses interceptions parce qu'il tenait trop pour donner le ballon à Johnson. Curieusement, son jeu pourrait donc s'améliorer sans ce dernier. L'attaque devra toutefois être mieux équilibrée que lors des dernières années. Ce sera le cas si le jeu du prometteur Ameer Abdullah progresse à sa deuxième saison. Du côté de la défense, il y a Ziggy Ansah, DeAndre Levy, Glover Quin et plusieurs points d'interrogation. On raconte que Jim Caldwell a presque perdu son poste après une saison de 7-9 l'hiver dernier. On n'aimerait pas être dans ses souliers.

Principaux ajouts: Marvin Jones (ailier espacé), Jeremy Kerley (ailier espacé)

Principaux départs: Calvin Johnson (ailier espacé), Stephen Tulloch (secondeur), Manny Ramirez (garde), Rashean Mathis (demi de coin)

Fiche en 2015: 7-9

Prédiction pour 2016: 5-11

__________________________________________________

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer