Les Stingers s'imposent dans une ambiance de rentrée

Le receveur des Stingers Vincent Alessandrini a marqué... (PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE)

Agrandir

Le receveur des Stingers Vincent Alessandrini a marqué un touché sur une passe de 25 verges.

PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quoi de plus typique du sport étudiant qu'un match de football devant une bonne foule un vendredi soir ? La direction de l'Université McGill avait « fortement suggéré » à tous les nouveaux étudiants d'assister au match opposant les Redmen et les Stingers de Concordia, et le premier niveau des gradins sud du stade Percival-Molson débordait d'une masse bigarrée de « fresh ». Et comme les recrues de Concordia s'étaient également déplacées en grand nombre, l'ambiance était au rendez-vous.

Sur le terrain, les deux équipes ont montré qu'elles étaient elles aussi en début de saison !

Concordia s'est imposé 30-16, mais les deux équipes ont joué de façon erratique. Même le quart Trenton Miller, joueur par excellence au Québec la saison dernière, a été victime d'interceptions sur les deux premières séries offensives.

Les Redmen ont profité des bévues de leurs rivaux pour prendre l'avantage 7-0 sur une passe de 24 verges de Nicolas English à la recrue Joël Soucy. L'offensive des hôtes a toutefois vite connu des ratés - trois interceptions, deux échappés perdus -, et les Stingers ont terminé la première demie en avance 13-7.

C'est d'ailleurs le quart recrue Frédéric Paquette-Perrault qui a pris la relève après la pause et il a tout de suite orchestré une poussée de 58 verges ponctuée par une passe de touché de 36 verges au vétéran Louis Brouillette.

Les deux équipes se sont ensuite échangé quelques points, quelques revirements, et c'était 16-16 quand Miller a retrouvé ses moyens. Le quart américain a dirigé deux longues poussées consécutives avec des passes de touché de 9 verges à Daniel Skube et de 25 verges à Vincent Alessandrini, plaçant ainsi le match hors de portée des Redmen. Alessandrini, recrue du cégep Vanier, a réussi neuf réceptions pour un total de 103 verges.

Dans les gradins, les « fresh » de McGill étaient déjà partis fêter la rentrée, mais ceux de Concordia étaient encore là pour célébrer la victoire de leurs Stingers. 

Heureux, les joueurs étaient toutefois conscients du travail qui reste à accomplir.

Miller, qui a terminé le match avec des gains de 375 verges par la passe, a souligné : « La première demie était un peu comme un match préparatoire [les Stingers n'en ont pas joué]. Les choses se sont replacées en deuxième demie et tout le monde a été remarquable. J'ai un excellent groupe de receveurs, mais on ne donne pas assez de crédit à notre ligne offensive. Ce soir, quand nous avons été rodés, on a vu notre potentiel. »

Les Stingers auront droit à un test plus difficile samedi prochain alors qu'ils accueilleront le Rouge et Or de Laval. « Laval, c'est l'équipe qui est toujours au sommet du classement, a rappelé Miller. C'est notre objectif de rivaliser avec elle et nous aurons la chance de le démontrer lors de ce match sur notre terrain. »

L'entraîneur-chef Mickey Donovan a reconnu que la tâche serait ardue. « Nous affronterons Laval et Montréal, les deux meilleures équipes, lors de nos deux prochains matchs, très tôt en début de saison. C'est difficile parce que nous ne les affronterons qu'une seule fois en saison régulière et qu'il va falloir livrer la marchandise tout de suite ! »

Les Redmen, eux, devront se rendre à Sherbrooke pour y affronter le Vert & Or. Malgré la défaite contre les Stingers, l'entraîneur-chef Ronald Hilaire saluait les efforts de ses joueurs. « Nous avons montré de belles choses et sommes restés dans la lutte pendant plus de trois quarts, a-t-il indiqué. On ne peut toutefois espérer gagner un match à ce niveau en commettant huit revirements ! »

Duels de prestige

Les quatre autres formations du RSEQ vont disputer leur premier match de la saison samedi soir. À Québec, le Rouge et Or de Laval va recevoir les Carabins de l'UdeM dans une reprise de la dernière finale de la Coupe Dunsmore qui aura déjà des répercussions sur la course au championnat. Plusieurs joueurs des hôtes disputeront un premier match comme partants après une, deux ou même trois saisons à patienter derrière des vedettes aujourd'hui chez les professionnels. Comme l'a rappelé l'entraîneur-chef Glen Constantin cette semaine : « Ils sont prêts à prendre la relève et à montrer qu'ils sont aussi bons que ceux qui les ont précédés. » Du côté des Carabins, la pression sera sur le quart Samuel Caron, qui jouera lui aussi son premier match à sa quatrième saison avec les Bleus...

En Estrie, les jeunes Gaiters de Bishop's auront fort à faire pour remporter leur duel régional face au Vert & Or de Sherbrooke. Ces derniers peuvent miser sur un excellent noyau de vétérans et entendent bien montrer qu'ils viseront encore les séries cette saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer