Les Carabins «favoris», mais prudents

Le retour de plusieurs partants sur la ligne... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Le retour de plusieurs partants sur la ligne offensive et la présence du porteur de ballon Sean Thomas-Erlington (1) devraient permettre aux Carabins de connaître une bonne saison sur le plan offensif.

Photo archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Être favoris, ça ne donne aucun point au classement. Moi, j'ai été quatre fois à la Coupe Grey; les deux fois où on était favoris, on a perdu, les deux fois où on n'était pas favoris, on a gagné!»

Danny Maciocia, entraîneur-chef des Carabins de l'Université de Montréal, travaille dans le football depuis assez longtemps pour savoir qu'aucun championnat ne se gagne au camp d'entraînement et que ses joueurs devront faire leurs preuves sur le terrain.

Doubles champions en titre de la Coupe Dunsmore, champions de la Coupe Vanier en 2014 avant de s'incliner de justesse en finale l'an dernier, les Carabins ont encore les atouts pour viser les grands honneurs.

«Nous avons un bon groupe, avec plusieurs vétérans qui pourront montrer le chemin aux plus jeunes, souligne Maciocia. Notre programme a atteint une belle maturité et on voit nos anciens qui s'impliquent dans les succès de l'équipe, comme Gabriel Cousineau, qui sera l'un de nos entraîneurs cette saison.»

L'ancien quart-vedette aura la responsabilité d'encadrer son successeur, Samuel Caron, un joueur de troisième année, qui avait pris une pause du football la saison dernière. On attendait plutôt Hugo Henderson, qui rongeait son frein derrière Cousineau depuis deux saisons, mais il a surpris tout le monde au début du camp d'entraînement en annonçant son retrait (temporaire) pour des raisons personnelles.

«C'est sûr que cela nous a un peu surpris, raconte Maciocia. Hugo avait bien fait depuis deux saisons, même s'il n'avait pas beaucoup joué. Nous avons toutefois plusieurs joueurs qui peuvent prendre la relève et j'ai confiance que notre offensive sera encore productive.»

Le retour de plusieurs partants sur la ligne offensive et la présence du porteur de ballon Sean Thomas-Erlington vont faciliter la tâche du nouveau quart. Le joueur de quatrième année avait gagné 199 verges au sol l'an dernier à Québec en finale de la Coupe Dunsmore. « C'est important d'avoir un bon équilibre en offensive, je crois que ça fait partie de l'identité de notre équipe, souligne Thomas-Erlington. J'ai connu une bonne saison l'an dernier, mais je sais que je devrai faire encore mieux, car la barre est toujours plus haute au Québec.»

Une ouverture digne d'une finale

Les Carabins et le Rouge et Or de Laval amorceront la saison comme ils ont terminé la dernière : sur le terrain du PEPS, pour un duel à haute intensité. Les Bleus ont remporté 4 des 5 derniers matchs entre les deux équipes par un total de 15 petits points. Leur seule défaite est survenue lors du premier match de la saison dernière, 9-12, encore au PEPS. Le match opposant les deux meilleures défenses du Canada, il ne devrait pas y avoir beaucoup de points au tableau demain soir (19 h).

> Consultez notre dossier sur le football universitaire québécois dans La Presse+

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer