Alouettes: des choix difficiles au cours des prochaines heures

Jesse Joseph (99), Jared Koster (46) et Jean-Christophe... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Jesse Joseph (99), Jared Koster (46) et Jean-Christophe Beaulieu collaborent pour effectuer un sac contre Cody Fajardo, vendredi contre les Argonauts.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Les Alouettes de Montréal devront établir leur formation finale au cours des prochaines heures. Et certaines décisions ne seront pas faciles à prendre pour Jim Popp et son groupe d'entraîneurs.

Certains joueurs ayant toujours des choses à prouver lors du deuxième et dernier match préparatoire des Alouettes, vendredi, ont par ailleurs compliqué la vie de l'entraîneur-chef.

C'est notamment le cas des joueurs de ligne offensive. Principal point d'interrogation de la formation montréalaise, le groupe de partants composé de Jacob Ruby, Philippe Gagnon, Kristian Matte, Philip Blake et Jeff Perrett, peu habitué de jouer ensemble, a plutôt bien fait.

« Nous avons joué un bon match, même s'il y a toujours place à amélioration, a analysé Blake. L'objectif est d'être meilleur la semaine prochaine, de s'améliorer de semaine en semaine. Nous apprenons à nous connaître. Plus nous jouerons ensemble, meilleurs nous serons. »

« Je pense qu'on se sent tous plutôt à l'aise ensemble, a pour sa part indiqué Ruby. Je pense que la clef, c'est la communication. Ça nous a aidés de jouer un peu plus [vendredi]: nous avons besoin de plus de répétitions. »

« Ç'a super bien été. Je pense que c'est sur ce point que les gens avaient le plus de doutes, a déclaré sans détour Jean-Christophe Beaulieu, lui-même en audition comme centre-arrière. Leur performance est de bon augure pour la saison. »

Ça s'est un peu gâté en deuxième demie, notamment au centre, où Matthew Toppan a éprouvé toutes sortes d'ennuis avec ses remises en formation parapluie. Il a d'ailleurs été directement responsable du deuxième touché des Argos à la suite d'une remise qui n'est pas passée près du quart Vernon Adams fils.

« Ça s'est plutôt bien passé en première demie. J'ai parlé avec mes entraîneurs et ils trouvaient aussi que ça s'était bien passé. Le groupe utilisé en deuxième demie est composé de joueurs très jeunes, qui n'ont pratiquement jamais joué ensemble et pour certains, qui n'ont jamais joué dans cette ligue. Il y aura donc des erreurs. »

Quant à Beaulieu, il estime avoir fait du bon travail.

« Les entraîneurs me donnent plus de responsabilités et je pense m'en être bien acquitté », a-t-il raconté.

« Il est ici pour une raison. Il travaille très fort et nous avons de grandes attentes à son endroit », a pour sa part indiqué l'entraîneur.

En l'absence de Bear Woods, rentré chez lui pour des raisons personnelles, au poste de secondeur central, Nicholas Shorthill a très bien fait. Popp ne craindrait pas de l'utiliser comme partant si Woods n'est pas en mesure de rejoindre l'équipe pour le début de la saison, le 24 juin.

« Quand nous l'avons repêché, nous étions certains qu'il deviendrait un partant pour nous. Il aurait joué beaucoup plus l'an dernier s'il n'avait pas été blessé. Mais il a les habiletés pour être partant dans cette ligue, sans aucun doute. »

Même s'ils ont jusqu'à midi, dimanche, pour retrancher leurs joueurs, Popp et son équipe libéreront des joueurs dès samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer