L'attaque des Patriots retrouve la santé et la confiance

«Nous sommes aussi en santé que possible, a... (Photo AP)

Agrandir

«Nous sommes aussi en santé que possible, a mentionné le quart des Patriots Tom Brady. C'était bien de revoir les gars sur le terrain la semaine dernière et ça nous a aidé à améliorer certaines choses. Nous allons devoir répéter le même scénario cette semaine.»

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kyle Hightower
Associated Press
FOXBOROUGH

Pour l'attaque des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, la santé a été une rareté cette saison.

Quand la ligne offensive était en santé, le champ-arrière était mal en point. Puis les receveurs ont fait la file à l'infirmerie lors de la deuxième moitié de la saison.

Maintenant, après une saison où les nombreuses blessures ont ralenti la production offensive par moments, les Patriots se présenteront dimanche pour le championnat de l'Association américaine avec une offensive en santé relative pour une première fois depuis longtemps.

L'ailier rapproché Rob Gronkowski semble avoir retrouvé ses moyens après avoir été ralenti par quelques blessures. Les receveurs Julian Edelman (pied) et Danny Amendola (genou) sont de retour dans la formation partante et l'offensive des Patriots a retrouvé une certaine efficacité face aux Chiefs de Kansas City, le week-end dernier.

Les Patriots espèrent maintenant que la cohésion sera encore à point quand ils feront face à l'unité défensive des Broncos de Denver - la meilleure pour les verges accordées à l'adversaire au cours de la saison régulière et la défensive numéro un contre le jeu aérien.

«Nous sommes aussi en santé que possible, a mentionné le quart des Patriots Tom Brady. C'était bien de revoir les gars sur le terrain la semaine dernière et ça nous a aidé à améliorer certaines choses. Nous allons devoir répéter le même scénario cette semaine.»

Avec la majorité de ses cibles favorites de retour face aux Chiefs, Brady a enfin paru à son aise.

En plus des deux passes de touché à Gronkowski, Brady a gardé plusieurs séries à l'attaque en vie en rejoignant Edelman à 10 reprises. Amendola a aussi capté deux passes.

Brady a ainsi connu un premier match d'au moins 300 verges de gains depuis le 15 novembre.

Amendola a déclaré qu'une des raisons pour lesquelles l'offensive a si bien fonctionné est que ses coéquipiers et lui aiment jouer ensemble.

«Nous avons confiance en nos habiletés et nous savons ce que nous devons faire pour avancer sur le terrain, a-t-il dit. Nous travaillons ensemble depuis longtemps. Nous faisons notre possible pour que la machine soit bien huilée.»

Ça, et mettre de côté les distractions.

Les joueurs des Broncos n'ont pas hésité à critiquer Brady et Gronkowski dans les médias et sur les réseaux sociaux au cours des derniers jours. Ils ont entre autres déclaré que Brady se plaignait un peu trop souvent aux arbitres et que Gronkowski était reconnu pour utiliser son corps pour pousser les joueurs qui doivent le couvrir.

«Ça fait partie du jeu. Je dois simplement en être conscient, a dit Gronkowski, qui a donné la réplique aux Broncos sur son compte Twitter. Je devrais peut-être m'améliorer et trouver des meilleures répliques. Mais c'est du football et ça fait partie du jeu.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer