Peyton Manning mène les Broncos à la victoire

Peyton Manning a sauvé la peau des Broncos de Denver avec une poussée offensive... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Arnie Stapleton
Associated Press
DENVER

Peyton Manning a sauvé la peau des Broncos de Denver avec une poussée offensive en fin de match qui leur a permis d'accéder au match de championnat de l'Association américaine en vertu d'une victoire de 23-16 face aux Steelers de Pittsburgh, dimanche.

Les Broncos (13-4) accueilleront Tom Brady et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre (13-4), la semaine prochaine. Ce sera le 17e duel entre Manning et Brady.

«Ce sera les Broncos contre les Patriots, a déclaré Manning. Nous allons profiter de cette victoire ce soir. Je crois que vous saviez que cette réponse s'en venait. Pour citer Bill Belichick, on se concentre sur la Nouvelle-Angleterre. Je parlerai d'eux mercredi.»

Son patron, John Elway, qui n'a seulement affronté son rival Dan Marino à deux occasions au cours de sa carrière de joueur, a déjà dit qu'il n'y aurait plus jamais d'autres rivalités comme celle entre Brady et Manning.

Brady a gagné 11 des 16 affrontements entre les deux quarts, mais leur fiche est de 2-2 en éliminatoires, incluant une victoire de 26-16 des Broncos en finale d'association, il y a deux ans. Ce sera seulement la septième fois que Manning affrontera Brady à domicile.

Un duel entre Manning et Brady était prévu pour le mois de novembre avant que Manning subisse une blessure au pied, ce qui a permis au réserviste Brock Osweiler de briller dans le rôle de partant.

Osweiler a aidé les Broncos (13-4) à combler un déficit de deux touchés au quatrième quart contre les Patriots, le 29 novembre, pour finalement l'emporter 30-24 en prolongation. Manning venait tout juste de se faire retirer son plâtre et avait regardé le match dans le vestiaire de l'équipe.

Dimanche, alors que les Broncos tiraient de l'arrière 13-12 avec moins de 10 minutes à écouler, le demi de coin Bradley Roby a fait perdre le ballon à Fitzgerald Toussaint avant de voir son coéquipier DeMarcus Ware le recouvrir à la ligne de 35 des Broncos.

«C'était au moment parfait», a déclaré Roby.

Toussaint, qui a marqué son premier touché en carrière en première demie, a pris le blâme.

«Ce n'est pas de sa faute d'aucune manière, a commenté Roethlisberger said. On est tous dans le même bateau.»

Manning s'est ensuite mis à la tâche, menant les Broncos à leur seul touché.

C.J. Anderson a effectué une course d'une verge pour le touché et Demaryius Thomas, qui jouait devant sa mère pour la première fois de sa vie, a capté le ballon dans la zone des buts pour compléter la transformation de deux points et donner les devants 20-13 aux siens avec trois minutes à écouler.

Le sac de Ware a mis fin à la séquence suivante des Steelers et Brandon McManus a réussi son cinquième placement, égalant du même coup un record de la NFL.

Chris Boswell a effectué un placement de 47 verges avec 19 secondes à jouer, mais Anderson a récupéré le botté court.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer