Les Panthers battent les Seahawks 31-24

Le quart Cam Newton (1) célèbre un touché... (PHOTO CHUCK BURTON, AP)

Agrandir

Le quart Cam Newton (1) célèbre un touché avec ses coéquipiers.

PHOTO CHUCK BURTON, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Barry Wilner
Associated Press
CHARLOTTE

Si les Panthers de la Caroline gagnent leur premier championnat de la NFL, ils pourront remercier les Seahawks de Seattle pour la leçon de dimanche.

Les matchs des éliminatoires ne sont jamais finis avant le dernier coup de sifflet.

Enchaînant une saison régulière remarquable avec une des demies les plus dominantes de l'histoire du football, les Panthers ont dû s'accrocher pour survivre à la furieuse tentative de remontée des Seahawks, avant de finalement l'emporter 31-24.

«En éliminatoires, on ressent encore plus l'impact du 'momentum', a dit le quart des Panthers Cam Newton. Vous ne pouvez pas attendre que quelqu'un fasse un jeu pour vous.

«Tout est dans l'exécution. Nous avions besoin de faire un peu mieux en deuxième demie. Il fallait réussir à retrouver nos moyens.»

Les Panthers ont gagné leurs 12 derniers matchs à domicile et ils accueilleront les Cardinals de l'Arizona (14-3) dimanche prochain avec une place au Super Bowl à l'enjeu.

Jonathan Stewart, de retour après avoir guéri une blessure à un pied, a inscrit deux majeurs, donnant le ton avec une course de 59 verges dès le premier jeu à l'attaque du match. Newton a lancé une passe de touché et Luke Kuechly a ramené une interception dans la zone des buts, aidant les Panthers à prendre les devants 31-0.

«Nous avons fait un gâchis de la première demie, a admis l'entraîneur-chef des Seahawks Pete Carroll. Ce match-là a représenté notre saison. Nous avons connu des ennuis au début et ça nous a pris du temps à trouver nos repères. Quand nous y sommes parvenus, nous sommes partis sur une lancée. Tout le monde ici a un peu l'impression que nous avons manqué de temps.»

Les Seahawks (11-7), doubles champions de la Nationale, sont revenus à sept points des Panthers.

Ils ont marqué deux majeurs lors des premières 7:20 de jeu au troisième quart. Profitant enfin d'un peu de temps pour décocher ses passes, Russell Wilson a rejoint Jermaine Kearse pour un majeur de 13 verges et la recrue Tyler Lockett pour un autre de 33 verges, réduisant l'écart à 31-14 et ébranlant la confiance des partisans au Bank of America Stadium.

Quand les Seahawks ont réussi un jeu truqué sur une feinte de botté de dégagement, tout semblait possible. Cette séquence à l'attaque n'a pas été productive, mais l'offensive des Panthers a perdu sa cohésion et les Seahawks ont ensuite profité d'une passe de touché de trois verges de Wilson à Kearse pour porter la marque à 31-21.

Pendant que Newton encourageait la foule à faire du bruit pour nuire aux Seahawks, les Panthers ont été incapables de freiner une poussée de 60 verges qui a mené à un placement de 36 verges de Steven Hauschka avec 1:12 à faire.

Cependant, le secondeur Thomas Davis a récupéré le botté court, ce qui a permis aux Panthers d'écouler les dernières secondes au cadran.

«C'est ce que ce sport va vous apprendre, a dit Kuechly. Peu importe la qualité de votre jeu en première demie, la deuxième est tout aussi importante. C'est fou. Vous commencez un match en vous attendant à une guerre et nous ne sommes pas surpris de les avoir vus nous défier. Mais il faut rester à son meilleur pendant tout le match.»

Les Panthers en seront à une quatrième participation au championnat de l'Association nationale et ils seront les hôtes de cette rencontre pour une première fois dans leur histoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer