Mouvement des entraîneurs: la LCF instaure un moratoire

Le commissaire de la Ligue canadienne de football Jeffrey... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Le commissaire de la Ligue canadienne de football Jeffrey Orridge

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Beacon
La Presse Canadienne

La Ligue canadienne de football a créé un moratoire sur le mouvement des entraîneurs entre les équipes, mercredi, à la suite des rapports selon lesquels le coordonnateur défensif des Alouettes de Montréal Noel Thorpe aurait accepté un poste chez les Eskimos d'Edmonton.

Le commissaire Jeffrey Orridge a envoyé une note aux présidents et directeurs généraux des équipes de la LCF disant que tout mouvement impliquant un entraîneur déjà sous contrat allait nécessiter l'approbation de la ligue.

«Il y aura un moratoire en vigueur dès maintenant sur le mouvement de tout entraîneur d'une équipe à l'autre, sauf si la transaction est approuvée expressément par écrit par le commissaire ou son délégué, avant que le mouvement ait lieu. Cela concerne seulement les entraîneurs déjà sous contrat avec une équipe de la LCF», peut-on lire dans la note.

Cette annonce est survenue alors que la ligue se retrouve dans une situation chaotique causée par de nombreux mouvements, des accusations de maraudage et des demandes de compensations pour des entraîneurs qui ont changé de camp.

L'avalanche de déplacements a débuté avec le départ de Chris Jones, qui a aidé les Eskimos à gagner la coupe Grey, au profit des Roughriders de la Saskatchewan avec tout son personnel sauf un entraîneur. Le directeur général des Eskimos Ed Hervey a été mis à l'amende par la ligue pour avoir «discrédité» la LCF en déclarant que le maraudage entre les équipes pour attirer des entraîneurs était monnaie courante dans le circuit.

Mercredi, des médias ont rapporté que Thorpe avait démissionné de son poste avec les Alouettes même s'il reste deux ans à écouler à son contrat. Il se joindrait aux Eskimos.

Le directeur général et entraîneur-chef des Alouettes, Jim Popp, n'a pas répondu à une demande de commentaires.

Thorpe serait intéressé par un éventuel poste d'entraîneur-chef et aurait préféré quitter les Alouettes puisque Popp a annoncé son retour comme entraîneur de l'équipe la saison prochaine. On croit aussi que les Alouettes préparent le terrain pour éventuellement céder les rênes à l'ancien quart étoile Anthony Calvillo.

L'ailier défensif des Alouettes John Bowman, le meneur dans l'histoire de l'équipe pour les sacs, s'est dit déçu de voir Thorpe quitter le navire sans honorer son contrat.

«Les joueurs de football ne peuvent pas démissionner pour changer d'équipe, a dit Bowman. Il faut accepter ses responsabilités.

«Si vous n'aimez pas la situation dans laquelle vous êtes, vous devez passer à travers. Il a choisi son parcours. Moi, je crois que quand vous signez un contrat, vous devez l'honorer jusqu'à la fin. Certains ne voient pas les choses comme ça et il a choisi un chemin différent. Je lui souhaite bonne chance.»

Bowman a déclaré que si les entraîneurs pouvaient briser leur contrat, les meilleurs joueurs du circuit pourraient être tentés de signer seulement des contrats d'une saison afin de savoir qui seront leurs entraîneurs d'année en année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer