Henry Burris nommé joueur par excellence de la LCF

Henry Burris... (Photo Jonathan Hayward, La Presse Canadienne)

Agrandir

Henry Burris

Photo Jonathan Hayward, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
WINNIPEG

Henry Burris et le Rouge et Noir d'Ottawa ont été les grands gagnants du gala de la LCF, jeudi.

Le quart âgé de 40 ans a été nommé joueur par excellence de la LCF pour une deuxième fois au cours de sa carrière de 16 ans et a reçu le trophée Tom-Pate pour son engagement communautaire. Burris a également partagé la scène avec l'entraîneur du Rouge et Noir Rick Campbell (entraîneur de l'année), le receveur Brad Sinopoli (joueur canadien par excellence) et le bloqueur SirVincent Rogers (joueur de ligne par excellence).

Le père de Campbell, Hugh, avait été nommé entraîneur de l'année en 1979 avec les Eskimos d'Edmonton et les Campbell sont devenus le premier duo père-fils à recevoir cet honneur dans la LCF.

Avec ses parents, son épouse et leurs deux jeunes garçons dans la foule, Burris a tenu à rendre hommage à sa famille.

«De vivre une première saison difficile afin de bâtir un bon produit dans la capitale, nous avons vécu des moments difficiles, a-t-il dit. Ça peut être difficile pour la famille à la maison.

«Pour mon épouse, Nicole, d'avoir été capable de survivre au stress d'élever deux petits garnements par elle-même, wow. Elle est mon roc, elle fait de moi l'homme que je suis aujourd'hui et quand j'étais moi-même un garnement, elle est restée à mes côtés à travers toute l'aventure.»

Dimanche, Burris et compagnie affronteront les Eskimos en finale de la Coupe Grey. Le scrutin a été tenu auprès de 75 chroniqueurs de football du Canada.

Le bloqueur des Alouettes de Montréal Jeff Perrett a reçu le trophée des anciens combattants Jake-Gaudaur, remis au joueur qui a le mieux affiché les attributs des vétérans canadiens, particulièrement la force, la persévérance, le courage, la camaraderie et la contribution à la société.

Les autres joueurs qui ont été honorés sont le secondeur des Lions de la Colombie-Britannique Adam Bighill (joueur défensif par excellence), le spécialiste des retours de bottés des Tiger-Cats de Hamilton Brandon Banks (joueur par excellence sur les unités spéciales) et le receveur des Eskimos Derel Walker (recrue par excellence). Le prix du commissaire a été remis à Bernie Custis, 87 ans, qui est devenu en 1951 le premier quart partant de race noire dans le football professionnel, avec les Tiger-Cats.

Burris a fracassé un record de la LCF avec 481 passes complétées et il a dominé le circuit avec 5703 verges de gains aériens. Il avait reçu le même honneur après la saison 2010, quand il portait les couleurs des Stampeders de Calgary.

Burris a aussi aidé le Rouge et Noir (12-6) à connaître un revirement de situation extraordinaire, terminant la saison en tête de la section Est après avoir signé seulement deux victoires lors de sa saison inaugurale en 2014. Cette saison, Burris a lancé deux fois plus de passes de touché (26) que d'interceptions, après avoir accumulé plus d'interceptions (14) que de passes de touché (11) en 2014.

«Je n'aurais rien fait sans mes coéquipiers, sans le personnel d'entraîneurs, sans la direction, les propriétaires, les partisans, a déclaré Burris. J'ai connu une saison remarquable au sein de ce qui était peut-être la meilleure équipe et le meilleur groupe de gars avec lesquels j'ai joué. C'est ce qui fait la force d'une équipe, parce qu'un quart ne peut rien faire seul.»

Le quart des Stampeders Bo Levi Mitchell était le finaliste de la section Ouest. Joueur par excellence de la finale de la Coupe Grey l'an dernier, Mitchell a complété 65,6% de ses passes et a terminé deuxième derrière Burris pour les verges de gains par la voie des airs (4551).

Sinopoli, de Peterborough, en Ontario, a devancé l'ailier défensif des Blue Bombers de Winnipeg Jamaal Westerman au scrutin pour le titre de joueur canadien par excellence. Sinopoli, un ancien récipendaire du trophée Hec-Crighton en tant que quart avec l'Université d'Ottawa, a été le receveur canadien le plus productif du circuit avec 1035 verges de gains sur 86 attrapés. À sa première saison avec le Rouge et Noir, il a aussi dominé la LCF avec 471 verges de gains après l'attrapé.

Rogers a été une acquisition importante pour le Rouge et Noir. Le mastodonte de six pieds quatre pouces et 319 livres a participé aux 18 matchs de saison régulière des siens en tant que bloqueur à gauche, protégeant l'angle mort de Burris.

Bighill est devenu le deuxième membre des Lions d'affilée à recevoir l'honneur du côté des joueurs défensifs. Son coéquipier Solomon Elimimian avait été nommé joueur défensif par excellence l'an dernier, ainsi que joueur par excellence du circuit. Bighill a dominé la LCF en 2015 avec 117 plaqués, un sommet personnel. Il a également réussi quatre sacs et une interception, en plus de récupérer un échappé.

Banks a inscrit quatre touchés sur des retours de bottés de dégagement - un de moins que le record du circuit. Le rapide joueur petit format a terminé au troisième rang du circuit pour les gains combinés (2073 verges) et les gains sur les retours de bottés de dégagement (930), en plus de devenir le premier joueur de l'histoire de la LCF à marquer un majeur sur un retour de botté de converti raté.

Walker a capté 89 passes, un record des Eskimos pour une recrue, et a accumulé 1110 verges de gains et six touchés même s'il a participé à seulement 12 matchs, dont 10 comme partant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer