Difficile victoire de 26-24 des Falcons face aux Eagles

Julio Jones a amassé 141 verges de gains par la passe et marqué deux touchés,... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Newberry
Associated Press
Atlanta

Julio Jones a amassé 141 verges de gains par la passe et marqué deux touchés, Matt Ryan a su faire fi de deux interceptions et les Falcons d'Atlanta sont venus de l'arrière pour vaincre les Eagles de Philadelphie 26-24, lundi, après avoir bousillé une avance de 17 points après deux quarts.

L'interception de Ricardo Allen sur une passe déviée a confirmé la victoire avec 1:11 à jouer, procurant un gain surprise à Dan Quinn à son premier match à la barre des Falcons. Les Eagles venaient tout juste de rater une occasion de prendre les devants un peu plus d'une minute plus tôt, quand Cody Parkey a raté une tentative de placement sur 44 verges.

«Notre défense a haussé son niveau de jeu en fin de match, a déclaré Ryan. Ricardo a travaillé si fort.»

Jones, qui vient de signer un lucratif contrat après avoir connu sa meilleure campagne, a dominé la tertiaire revampée des Eagles tandis que les Falcons se sont forgés une avance de 20-3 dans la première moitié de la rencontre. L'écart aurait pu être encore plus important, n'eût été de la superbe interception à une main de Kiko Alonso, réussie dans la zone des buts des Eagles.

Ryan a lancé une autre interception sur la première possession des Falcons au retour de la pause, ce qui a fait tourner le vent en faveur des Eagles. Le quart des Falcons a terminé la rencontre avec 23 passes complétées sur 34 et 298 verges de gains.

Sam Bradford, à son premier match avec les Eagles, mais également son premier en près de deux ans, a de son côté complété 36 de ses 52 passes pour 366 verges. Mais le jeu au sol tant vanté des Eagles, mené par le nouveau venu DeMarco Murray, a été une énorme déception.

Après avoir mené la NFL avec plus de 1800 verges de gains au sol avec les Cowboys de Dallas l'an dernier, Murray a été limité à neuf verges en huit courses, tandis que Darren Sproles a mené la charge avec 50 verges.

Si l'attaque au rythme soutenu de l'entraîneur Chip Kelly a semblé imparable en matchs préparatoires, elle s'est évanouie en première demie, devant des Falcons gonflés à bloc. Mise à part une séquence de 69 verges qui a mené à un placement, les Eagles n'ont généré que 56 verges au cours de leurs sept premières possessions.

De l'autre côté, Jones était impossible à arrêter. Il a capté huit passes pour 97 verges avant la mi-temps, incluant deux touchés sur des jeux de quatre et 22 verges. Les Eagles ont mieux joué contre lui en deuxième demie, mais Jones s'est finalement échappé pour un jeu de 44 verges, qui a mené au placement victorieux de Matt Bryant sur 47 verges avec 6:27 à faire.

Bryant a aussi réussi des placements de 41, 39 et 44 verges.

Les Eagles avaient pourtant renversé la vapeur en début de troisième quart. Sur le troisième jeu, Ryan a tenté de rejoindre Roddy White profondément dans le territoire adverse, mais Walter Thurmond s'est interposé, interceptant la passe avant de ramener le ballon sur 23 verges, à la ligne de 8 des Falcons. Deux jeux plus tard, Murray a inscrit le premier touché des Eagles.

Sur leur possession suivante, les Eagles ont franchi 95 verges sur 13 jeux - malgré quatre pénalités - pour inscrire un deuxième touché, sur une passe de cinq verges de Bradford à Murray.

Mathews a ajouté un touché sur une course d'une verges sur leur possession suivante pour donner une première avance aux Eagles, qui n'a toutefois pas tenu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer