La glissade se poursuit pour les Alouettes

On savait que l'attaque des Alouettes éprouvait toutes sortes de difficultés... (PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On savait que l'attaque des Alouettes éprouvait toutes sortes de difficultés cette saison. Elle a cependant touché le fond du baril, hier soir, au stade Percival-Molson.

Mauvaise, affreuse, gênante... Vous avez l'embarras du choix du qualificatif pour décrire la performance offensive des Moineaux face aux Eskimos d'Edmonton. Malgré une sublime sortie de la défense, le club a dû baisser pavillon devant les Eskimos d'Edmonton par la marque de 15-12 devant 21 170 spectateurs déçus. Il s'agit d'une troisième défaite consécutive pour les Als.

Rakeem Cato a sans doute vécu sa pire sortie depuis qu'il est le quart-arrière partant des Alouettes. En plus de ne générer aucune poussée offensive intéressante, le jeune pivot a été victime de huit sacs.

Sur ce plan, on peut montrer du doigt la ligne offensive, qui a livré une rare contre-performance. Mais il faut aussi imputer une partie du blâme à Cato lui-même. Ses nombreux déplacements imprévisibles dans sa pochette ont grandement compliqué la tâche de ses protecteurs. Le redoutable front défensif des Eskimos n'en demandait pas tant.

Départ en lion...

Les choses avaient pourtant bien commencé pour les Oiseaux. Après une interception de Chip Cox aux dépens de Matt Nichols qui a ultimement permis aux Als de briser la glace avec un placement de 30 verges de Boris Bede dès les premiers instants de la rencontre, Billy Parker a forcé un revirement lorsque Wallace Miles a perdu le ballon.

Kyler Elsworth l'a récupéré avant de le ramener sur 40 verges jusque dans la zone des buts, inscrivant ainsi le premier touché de la rencontre. Bede a toutefois raté sa tentative de transformation. Il n'y avait pas cinq minutes d'écoulées que les Als étaient en avance 9-0.

Bede a ajouté un placement de 38 verges au début du deuxième quart. Mais dans les dernières secondes de la demie, l'ancien des Alouettes Kenny Stafford, échangé à Edmonton en retour de Fred Stamps, a capté une passe de 3 verges du quart réserviste Jordan Lynch pour réussir le majeur.

Au risque de se répéter, la défense montréalaise a disputé une superbe première demie. En plus de Cox, Jonathan Hefney a lui aussi intercepté une passe de Nichols, tandis que Michael Klassen et Kyries Hebert ont tous deux réussi un sac.

Une chance que les hommes de Noel Thorpe étaient en forme, car ceux de Turk Schonert, eux, faisaient pitié à voir...

... et fin en queue de poisson

Les Eskimos ont repris là où ils avaient laissé en inscrivant un touché de sûreté en revenant de la mi-temps. Cauchy Muamba a rejoint Cato, qui était refoulé dans sa propre zone de buts. Eh oui, un autre sac...

Edmonton s'est donné un autre point au tableau après que Grant Shaw eut raté un placement de 32 verges.

L'attaque des Alouettes a semblé vouloir enfin s'éveiller lorsque S.J. Green a réussi un bel attrapé de 40 verges, suivi de deux belles courses de Brandon Rutley. Mais l'excellent demi de coin recrue des Esks John Ojo a désamorcé le tout en interceptant une passe que Cato destinait à Nik Lewis.

Shaw a ajouté un point en ratant un autre placement, sur 42 verges celui-là. C'était la troisième fois de la rencontre qu'il ratait un botté de précision, après en avoir réussi 21 de suite.

Les Eskimos ont créé l'égalité avec un peu moins de cinq minutes à faire au match avec un autre simple, marqué en stoppant Stefan Logan dans ses buts alors qu'il tentait de ramener un botté de dégagement. Shaw a fermé les livres dans les dernières secondes du match avec un placement de 28 verges.

Si on savait déjà que Jerald Brown raterait le match d'hier, Tom Higgins avait entretenu le mystère au sujet de John Bowman. Même si Bowman s'était entraîné avec les réservistes durant la semaine, le pilote n'avait pas exclu qu'il soit en uniforme face aux Eskimos. Mais en fin de compte, le vétéran ailier défensif a été laissé de côté, ratant ainsi un premier match depuis le 12 juin 2012.

Les Alouettes reprendront la route la semaine prochaine, alors qu'ils seront de passage à Vancouver pour se mesurer aux Lions de la Colombie-Britannique samedi. Rappelons que les Oiseaux n'ont pas connu la victoire au BC Place depuis la saison 2000.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer