Les Alouettes perdent un autre match à Calgary 25-22

Dominique Ellis est plaqué par des joueurs des... (Photo Jeff McIntosh, archives PC)

Agrandir

Dominique Ellis est plaqué par des joueurs des Stampeders, samedi, à Calgary.

Photo Jeff McIntosh, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CALGARY

Les Alouettes de Montréal sont incapables d'acheter une victoire à Calgary.

Marquay McDaniel a marqué deux touchés, dont celui qui a fait la différence tôt au troisième quart, et les Stampeders ont arraché une victoire de 25-22 samedi soir.

«Ce touché au troisième quart s'est avéré très important, a reconnu McDaniel, qui a terminé sa soirée avec sept passes captées pour des gains de 126 verges. C'est ce que nous avions besoin et nous l'avons fait. Bo [le quart Levi Mitchell] et moi, nous avons accompli du bon travail pour compléter le jeu.»

Pour les Alouettes (2-3), il s'agit d'une sixième défaite consécutive sur le terrain des Stampeders. Il faut remonter au 1er juillet 2009 pour y retracer leur dernier triomphe, alors que Anthony Calvillo avait mené son équipe à un gain de 40-27.

Le revers fait d'autant plus mal que les hommes de Tom Higgins menaient 17-0 après les 15 premières minutes de jeu. Le jeune quart Rakeem Cato a livré une autre solide performance, complétant 20 de ses 32 passes pour des gains de 272 verges. Il a aussi lancé une passe de touché à S.J. Green. Stefan Logan a ajouté un majeur sur un long retour de botté et Boris Bede a réussi deux placements.

«C'est ça, l'adversité, a confié Cato, victime d'une interception. Nous n'avons pas très bien géré la situation. Nous avons quelque peu manqué d'entrain. Nous n'avons pas su tirer profit de nos occasions. Nous devons nous retrousser les manches et faire mieux la prochaine fois.»

De leur côté, les Stampeders (4-2) ont signé une quatrième victoire en autant de sorties devant leurs partisans et vengé l'échec de 29-11 lors du premier match de Cato, le 3 juillet à Montréal. Eric Rogers a également marqué un touché, sur une passe de 35 verges de Bo Levi Mitchell, et Rene Paredes a inscrit un placement et un simple. Mitchell (23-en-32) a amassé des gains de 320 verges par la voie des airs.

Les Alouettes disputeront leur prochain match le vendredi 7 août à Ottawa, contre le Rouge et Noir.

Facteur éolien

La première demie aura été dominée par... le vent. Des 37 points qui y ont été inscrits, seulement trois l'ont été contre le vent. Bede a réussi un placement de 23 verges avec 2:36 à jouer au deuxième quart, ce qui a permis aux Alouettes de retraiter au vestiaire avec une avance de 20-17.

Aidés par un retour de botté de 25 verges de Logan et par une passe de 22 verges à Green, les Alouettes ont ouvert la marque à leur deuxième série à l'attaque, grâce à un botté de précision de 38 verges de Bede, avec un peu moins de dix minutes à jouer au premier quart.

Cinq minutes plus tard, lors d'un deuxième essai et 11 verges à franchir, Cato a repéré Green, qui s'était détaché de son couvreur, et complété une passe de 51 verges pour un touché.

Les hommes de Tom Higgins ont porté le score 17-0 grâce à un spectaculaire retour de botté de dégagement de 74 verges de Logan, avec 3:02 à jouer au quart initial.

Au deuxième quart, les Stampeders ont fait un aussi bon usage du vent que leurs rivaux, au point de réduire l'écart à trois points lors des quatre premières minutes de l'engagement. Drew Tate a d'abord rejoint McDaniel dans la zone payante de la ligne d'une verge, puis Mitchell a complété un jeu de 34 verges à Rogers. Paredes a ajouté un placement de 27 verges dans les derniers instants de la période.

Au retour de la demie, l'entraîneur-chef des Stampeders John Hufnagel a choisi de prendre le ballon et les Alouettes ont pris le risque de jouer le troisième quart contre le vent. La formation montréalaise s'en est bien tirée, ne concédant que le deuxième touché du match de McDaniel, sur une passe de 42 verges au tout début de l'engagement.

En fait, les Alouettes auraient facilement pu prendre les devants, n'eut été d'une brillante pièce de jeu défensive des Stampeders. Après avoir saisi la passe de Cato, Dobson Collins semblait se diriger vers la zone payante lorsque le demi défensif Fred Bennett est arrivé par derrière et lui a fait perdre le ballon. Jamar Wall l'a récupéré pour les Stampeders à leur ligne de deux verges.

Et avec le vent au quatrième quart, les Alouettes ont été tenus en échec, à l'exception d'un touché de sûreté concédé par les Stampeders sur le dernier jeu du match.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer