Rakeem Cato mène les Alouettes à la victoire

Embauché comme joueur autonome pendant le camp d'entraînement,... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Embauché comme joueur autonome pendant le camp d'entraînement, Rakeem Cato a notamment réussi ses sept premières passes et orchestré deux poussées de 95 verges en première demie seulement.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Montréal

Les Alouettes de Montréal et leur quart partant Rakeem Cato ont causé une surprise de taille en bousculant les champions en titre de la coupe Grey, les Stampeders de Calgary, leur infligeant un revers de 29-11 devant 19 111 spectateurs ébahis au stade Percival-Molson.

Cato a mené de brillante façon l'attaque des Alouettes (1-1), qui a vu Samuel Giguère et Nik Lewis réussir leur premier touché dans le maillot bleu-blanc-rouge. Cody Hoffman a de son côté réussi son premier touché dans la Ligue canadienne, tandis que Boris Bede a complété la marque avec des placements de 23, 49 et 17 verges.

Jon Cornish a inscrit l'unique touché des visiteurs. Rene Paredes a réussi un placement de 28 verges, mais a raté sur 36.

Embauché comme joueur autonome pendant le camp d'entraînement, Cato (20-en-25, 241 verges, trois touchés) a notamment réussi ses sept premières passes et orchestré deux poussées de 95 verges en première demie seulement - dont une sur la toute première possession des Alouettes -, couronnées par les touchés de Giguère et Lewis.

Le quart recrue n'a pas semblé intimidé par la défensive des champions, qui avait réussi trois sacs du quart la semaine dernière contre les Tiger-Cats de Hamilton. À chaque fois qu'il a été pressé, la recrue a su rouler avec les charges et trouver ses receveurs.

«C'est un passeur-né, a indiqué l'entraîneur-chef des Alouettes, Tom Higgins. Nous avons là un quart qui peut rejoindre ses receveurs. Il a fait ce dont on s'attendait de sa part. Ses cinq passes complétées en autant de tentatives en match préparatoire [contre le Rouge et Noir d'Ottawa] n'étaient pas de la chance.

«J'ai adoré son calme et je sais aussi qu'il peut courir avec le ballon, a ajouté Higgins. Il peut allonger les jeux en utilisant ses jambes, alors tout est possible.»

«Je voulais seulement suivre le plan de match, a expliqué Cato. J'ai confiance en mes entraîneurs et j'ai confiance en mes coéquipiers. Nous avons eu une excellente semaine de préparation. La seule chose qui me restait à faire, c'était d'offrir la meilleure performance possible.

«Les gars autour de moi ont réussi de gros jeux aujourd'hui. Nous avons tous bien joué.»

«Il a joué à l'intérieur de ses moyens et à chaque fois que vous faites cela et que vous utilisez vos forces, vous pouvez faire de grandes choses, a pour sa part fait valoir Lewis, qui a capté trois passes pour 65 verges. J'ai trouvé qu'il avait très bien utilisé toutes les cibles à sa disposition: moi, Sam [Giguère], S.J. [Green], Fred Stamps et Cody Hoffman.»

Le demi-offensif Tyrell Sutton a grandement aidé son quart en tenant la défense des Stamps (1-1) sur les talons avec une performance de 134 verges en 25 courses.

«J'ai simplement tenté d'aider mon équipe, a humblement déclaré l'Américain, qui a terminé le match à une petite verge de son plus haut total en carrière. Je voulais que notre jeune quart soit à l'aise et qu'il ait le temps de trouver ses receveurs.»

«C'est inspirant de voir la façon dont il a porté le ballon ce soir, l'a louangé Lewis. Quand un gars court comme ça, vous n'avez qu'une seule envie: bloquer pour lui.»

Les Alouettes ont poursuivi sur leur lancée au retour de la pause. Stefan Logan a d'abord ramené le botté d'envoi de Rob Maver sur 42 verges, permettant à Cato d'amorcer la poussée de sa ligne de 45. Neuf courses et trois passes plus tard, il a rejoint Hoffman sur 15 verges sur une autre passe vive et précise.

Bo Levi Mitchell (19-en-31, 244 verges), méconnaissable jusque-là, a ensuite connu une première séquence intéressante, menant les siens sur 58 verges pour le placement de Paredes qui faisait 22-3 Montréal.

Après le placement de Bede, Mitchell a rejoint Marquay McDaniel sur 63 verges, une séquence qui a mené au touché de Cornish sur une courte course d'une verge et ramené les visiteurs à 14 points. Cependant, la défense des Alouettes a provoqué deux revirements sur des troisièmes essais non convertis et les Stamps ont été incapables de revenir dans le match.

La défense des Alouettes n'a pas pris de repos jusqu'à la toute fin: sur la dernière séquence, alors que Calgary menaçait, Marc-Olivier Brouillette a réussi une interception pour sceller l'issue du match.

Les Alouettes disputeront leur prochaine rencontre vendredi prochain, alors que l'équipe rendra visite aux Blue Bombers de Winnipeg.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer