Brandon Bridge veut renverser la tendance

Natif de Mississauga, en Ontario, Brandon Bridge a... (Photo Ulysse Lemerise, collaboration spéciale)

Agrandir

Natif de Mississauga, en Ontario, Brandon Bridge a passé les cinq dernières années dans les rangs universitaires américains, d'abord avec l'Université d'Alcorn State, puis avec l'Université South Alabama.

Photo Ulysse Lemerise, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Dans la Ligue canadienne de football, il est à peu près aussi fréquent de voir jouer un quart-arrière canadien que de voir passer la semaine des quatre jeudis dans le calendrier. Brandon Bridge voudrait bien être celui qui va renverser cette tendance.

Choix de quatrième tour (31e au total) des Alouettes lors du dernier repêchage de la LCF, le joueur de 23 ans est néanmoins conscient que cet objectif ne sera pas facile à atteindre. D'autant plus que l'athlète de 6 pi 5 po et 235 lb, natif de Mississauga, en Ontario, a passé les cinq dernières années dans les rangs universitaires américains, d'abord avec l'Université d'Alcorn State, puis avec l'Université South Alabama. Bien loin, donc, du football canadien.

«Tout ça est devenu très nébuleux pendant cinq ans. Je m'y replonge chaque jour. Ça devient de plus en plus clair pour moi», a indiqué Bridge en entrevue avec La Presse.

Son séjour au sud de la frontière s'est avéré suffisamment fructueux pour attirer l'attention des Cowboys de Dallas, qui l'ont invité pour un essai professionnel.

«Dallas a été une belle expérience, relate-t-il. J'ai bien aimé et j'ai beaucoup appris. Ils vous lancent beaucoup d'information et regardent si vous pouvez l'assimiler rapidement. Je crois avoir fait du bon travail. Mais en fin de compte, les choses n'ont pas fonctionné et j'ai dû décider entre tenter d'obtenir d'autres essais ou opter pour la certitude en allant à Montréal.»

Un modèle nommé Kaepernick

Le directeur général des Als, Jim Popp, a récemment comparé Bridge au quart des 49ers de San Francisco Colin Kaepernick et à l'ancien passeur des Eagles de Philadelphie Randall Cunningham, notamment en raison de ses talents de coureur. Une image qui plaît bien au jeune homme, lui-même un grand partisan de Kaepernick.

«J'essaie de modeler mon jeu en m'inspirant de ces gars-là. J'aime la façon avec laquelle Colin Kaepernick allonge les jeux, de même que la force de son bras. J'essaie de faire la même chose avec mon jeu», explique-t-il.

«Je crois vraiment que je peux faire mal à une défense avec mes jambes, poursuit le pivot. La défense doit respecter mes jambes. Mais bien sûr, en tant que quart, vous voulez d'abord lancer le ballon.»

L'entraîneur-chef Tom Higgins a cependant fait savoir dès la première journée du camp d'entraînement que de façon «réaliste», Bridge pourrait au mieux aspirer au poste de troisième quart de l'équipe. Et pour ce faire, il devra vraisemblablement déloger Tanner Marsh, qui semble destiné à ce poste.

«Il y a toujours l'équipe d'entraînement, mais vous ne savez pas si les joueurs vont l'accepter, a affirmé le pilote. Il est ici pour compétitionner du mieux qu'il peut et essayer de devenir le troisième quart, et peut-être avoir une chance un jour.»

Le camp est encore jeune, bien sûr. Mais jusqu'ici, en dépit de certaines étincelles, Bridge s'est montré quelque peu inégal dans ses performances à l'entraînement. Il refuse malgré tout de se laisser abattre et continue de viser un poste de partant avec les Moineaux.

«J'essaie de devenir meilleur, et c'est ce que je vais faire, prévient-il. Je vais continuer de m'améliorer en espérant atteindre le sommet un jour.»

Les Alouettes ont finalement mis sous contrat leur tout premier choix au dernier repêchage de la LCF, Chris Ackie. L'équipe a annoncé en fin d'après-midi, hier, qu'elle s'était entendue sur les termes d'un contrat de deux saisons avec le demi défensif de 23 ans. C'est donc dire que tous les joueurs sélectionnés par les Als le 12 mai sont désormais au camp d'entraînement, à l'Université Bishop's. Ackie brillait en effet par son absence lors de l'ouverture du camp des recrues, mercredi dernier.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer