LCF: des changements de règlements proposés pour 2015

Le comité des règlements de la Ligue canadienne de football propose plusieurs... (Photo Fred Chartrand, La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo Fred Chartrand, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
TORONTO

Le comité des règlements de la Ligue canadienne de football propose plusieurs changements pour 2015.

Le converti pourrait ne plus être une formalité, les receveurs pourraient avoir plus d'espace pour manoeuvrer, le rythme du match pourrait être plus soutenu si les changements sont approuvés par le conseil des gouverneurs.

«Nous souhaitons être innovateurs, tout en protégeant l'intégrité du sport et en misant sur la sécurité des joueurs», a déclaré Glen Johnson, le vice-président de l'arbitrage de la LCF, qui agit à titre de représentant du circuit au sein du comité.

«Nous croyons que ce que nous recommandons à notre conseil des gouverneurs s'avèrent des modifications mesurées qui amélioreront le rythme et la fluidité des parties, qui réduiront le nombre d'arrêts de jeux, dont les pénalités, qui augmenteront les occasions de marquer, et qui généreront plus d'action, tout en simplifiant nos règlements.»

Le comité des règlements recommande de modifier le converti après un touché. Un botté pour un point, qui est exécuté présentement sur une distance de 12 verges, deviendrait un botté sur 32 verges. Dans le cas où le botté serait raté, la proposition prévoit que le ballon demeurerait en jeu et pourrait être retourné dans la zone des buts adverse pour deux points.

Si une équipe décidait d'y aller pour un converti de deux points, soit en courant ou en passant le ballon pour atteindre la zone des buts, le ballon serait remis en jeu à partir de la ligne de trois verges, plutôt que celle de cinq verges. Cette mesure vise à inciter les entraîneurs à y aller pour deux points plus souvent.

Les gouverneurs auront aussi l'option de tester une approche plus radicale lors du calendrier préparatoire: l'introduction d'un converti de trois points dans l'éventualité où une équipe déciderait d'atteindre la zone des buts avec un jeu de course ou de passe à partir de la ligne de 10 verges.

Afin de créer plus d'espace de manoeuvre pour le jeu aérien, le comité des règlements suggère de permettre à un joueur défensif d'intervenir physiquement dans la progression d'un receveur situé devant lui à l'intérieur des cinq premières verges après la ligne de mêlée. Au-delà de cette zone, il serait interdit aux deux joueurs de créer ou d'initier un contact qui modifierait ou empêcherait la progression de son adversaire.

Afin d'augmenter le rythme du match, le comité recommande que l'unité offensive puisse, à tout moment pendant le match, signaler à l'arbitre son intention de ne pas procéder à des substitutions et avoir ainsi recours à une attaque avec une remise rapide ou sans caucus. L'arbitre sifflerait alors la reprise du jeu dès que le ballon et que les chaîneurs sont en place.

Sur les bottés de dégagement, le comité recommande d'interdire au bloc de cinq joueurs de ligne de traverser la ligne de mêlée avant que le ballon soit botté.

Toujours dans l'idée de maintenir le dynamisme d'un match, le comité propose de retirer la possibilité qu'a un entraîneur de demander que la distance à franchir soit mesurée. Seul l'arbitre pourrait demander la présence des chaîneurs pour confirmer si un premier essai a été gagné.

«Nos gouverneurs ont la responsabilité de s'assurer à la fois que notre produit soit rapide et excitant pour nos partisans, et que nos joueurs et notre sport soient traités avec le plus grand des respects», a dit Johnson.

«Les modifications que nous leur soumettons représentent, à notre avis, ce qu'il a de mieux afin de permettre l'atteinte de cet équilibre.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer