NFL: les transactions au premier plan

L'ailier rapproché Jimmy Graham poursuivra sa carrière avec... (Photo Derick E. Hingle, USA Today)

Agrandir

L'ailier rapproché Jimmy Graham poursuivra sa carrière avec les Seahawks de Seattle.

Photo Derick E. Hingle, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après trois jours de spéculations et de rumeurs, le marché des joueurs autonomes dans la NFL s'est officiellement ouvert hier après-midi. Plusieurs ententes ont été conclues, alors que d'autres ont simplement été officialisées. Mais ce sont plutôt trois transactions majeures qui ont marqué le premier jour de la nouvelle année dans le circuit Goodell.

Les transactions

Les Seahawks trouvent leur homme

On ne pourra plus dire que les Seahawks de Seattle ne possèdent pas de receveur de talent. Ils ont causé toute une surprise hier en obtenant l'excellent Jimmy Graham, des Saints de La Nouvelle-Orléans, en retour d'un premier choix en avril prochain et du centre Max Unger. Les Seahawks ont également reçu un choix de quatrième tour des Saints, qui étaient coincés contre le plafond salarial. Graham avait signé un contrat de 4 saisons pour 40 millions l'année dernière. L'ailier rapproché de 28 ans ajoutera une nouvelle dimension à une attaque qui manquait de punch, lui qui a saisi au moins 85 passes à chacune de ses 4 dernières saisons. Unger est l'un des bons centres de la ligue, mais il va sans dire que son impact avec sa nouvelle équipe ne sera pas comparable à celui de Graham.

Un remplaçant pour Suh

Les Lions de Detroit n'ont pas tardé à remplacer Ndamukong Suh. L'équipe du Michigan a obtenu le vétéran Haloti Ngata, des Ravens de Baltimore, en échange de ses choix de quatrième et de cinquième tour au prochain repêchage. La transaction a permis aux Ravens de soustraire 8,5 millions à leur masse salariale, ce qui leur permettra d'être plus actifs le marché des joueurs autonomes. Ngata n'est pas un joueur aussi dominant que Suh et ses meilleures saisons sont derrière lui, mais il demeure l'un des meilleurs plaqueurs de la ligue.

Bradford à Philadelphie, Foles à St. Louis

Chip Kelly aime manifestement ça lorsque les choses bougent. L'entraîneur-chef et DG des Eagles de Philadelphie a envoyé le quart Nick Foles à St. Louis en échange du premier joueur sélectionné en 2010, Sam Bradford. Les Rams ont également reçu le deuxième choix des Eagles en 2016 et leur quatrième choix du prochain repêchage. En plus de Bradford, les Eagles ont obtenu le cinquième choix des Rams en 2015. Puisque Bradford doit toucher un salaire de 13 millions cette saison, alors que celui de Foles ne sera que de 1,52 million, certains observateurs croient que Kelly prépare un autre échange. On dit que Kelly serait prêt à payer cher pour repêcher Marcus Mariota, un quart qu'il a dirigé à l'Université de l'Oregon. À suivre.

Les signatures

Darrelle Revis, demi de coin (Jets)

Deux ans après l'avoir échangé aux Buccaneers de Tampa Bay, les Jets de New York ont rapatrié Darrelle Revis, hier soir. Le joueur-étoile a préféré se joindre à l'équipe qui l'a repêché en 2007 plutôt que de poursuivre sa carrière avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Ces derniers avaient décliné l'année d'option prévue au contrat de Revis, qui aurait assuré au demi de coin de toucher un salaire de 20 millions en 2015. La nouvelle a été rapportée par ESPN.

Byron Maxwell, demi de coin (Eagles)

Byron Maxwell a eu amplement d'occasions pour démontrer qu'il était solide en couverture de passe la saison dernière. Les demis de coin qui partagent le travail avec Richard Sherman chez les Seahawks de Seattle sont toujours testés à profusion, et Maxwell a été à la hauteur du défi. Cela dit, est-il vraiment l'un des meilleurs demis de coin de la ligue comme le laisse supposer le contrat que lui auraient accordé les Eagles (6 saisons pour 63 millions)?

Frank Gore, demi offensif (Colts)

À ne pas inviter au même party, Frank Gore et Chip Kelly. L'ancien porteur de ballon des 49ers de San Francisco aurait accepté de poursuivre sa carrière avec les Eagles avant de faire volte-face et de finalement accepter une offre des Colts d'Indianapolis. Alors que les Eagles devront continuer de chercher le remplaçant de LeSean McCoy, les Colts ont greffé un guerrier à une jeune attaque qui manque parfois de chien. Les Colts ont également convaincu le chasseur de quarts Trent Cole de se joindre à eux et seraient les favoris pour embaucher le receveur Andre Johnson.

Shane Vereen, demi offensif (Giants)

L'attaque des Giants de New York devrait être l'une des plus dangereuses de la ligue en 2015. En plus de lancer le ballon à deux des ailiers espacés les plus explosifs du circuit en Victor Cruz et Odell Beckham fils, Eli Manning pourra maintenant compter sur Shane Vereen sur les jeux de courtes passes. Vereen a toujours été utilisé comme joueur de soutien avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et devrait occuper un rôle plus important avec sa nouvelle équipe.

Torrey Smith, ailier espacé (49ers)

Selon ESPN, Torrey Smith aurait accepté un contrat de 5 saisons pour 40 millions avec les 49ers de San Francisco. L'ancien receveur des Ravens remplacera Michael Crabtree et ajoutera de la vitesse à un groupe de receveurs trop lent. Après avoir perdu quatre de leurs meilleurs joueurs (Mike Iupati, Gore, Patrick Willis et Justin Smith) au cours des derniers jours, les Niners et leurs partisans avaient grandement besoin d'une bonne nouvelle comme celle-ci.

En attente

Plusieurs autres joueurs-étoiles auraient conclu des ententes, mais celles-ci n'avaient toujours pas été officialisées hier soir. C'est notamment le cas de Ndamukong Suh, qui aurait accepté un contrat de 6 saisons pour 114 millions avec les Dolphins de Miami. Voici quatre autres joueurs qui auraient choisi de poursuivre leur carrière avec une nouvelle équipe.

Julius Thomas, ailier rapproché (Jaguars)

Julius Thomas est probablement le receveur le plus «naturel» parmi les ailiers rapprochés de la ligue. Son arrivée à Jacksonville servira bien la progression de Blake Bortles, qui était déjà entouré d'un groupe de jeunes ailiers espacés prometteurs. Cela dit, les statistiques de Thomas seront presque assurément à la baisse en 2015. Les Broncos de Denver espéraient conclure une nouvelle entente avec Thomas, mais les contrats de Demaryius Thomas et d'Emmanuel Sanders ont rendu cet objectif trop difficile à réaliser. Les détails du contrat entre Thomas et les Jaguars n'étaient toujours pas connus hier soir, mais plusieurs médias ont rapporté que les deux parties s'étaient entendues.

Pernell McPhee, ailier défensif/secondeur extérieur (Bears)

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Pernell McPhee a rentabilisé son temps d'utilisation avec les Ravens. Réserviste pendant ses quatre saisons à Baltimore, l'ancien choix de cinquième tour a tout de même réussi 7,5 sacs en 2014. Ce fut suffisant pour convaincre les Bears de Chicago de l'embaucher au coût de 40 millions pour 5 saisons, eux qui avaient cruellement besoin d'un chasseur de quarts. Jared Allen est en fin de carrière, et Lamarr Houston s'illustre surtout contre la course. C'est beaucoup d'argent pour quelqu'un qui n'a jamais été un partant, mais McPhee semble posséder les outils nécessaires afin de devenir un joueur de premier plan.

Mike Iupati, garde (Cardinals)

Après avoir obtenu le bloqueur Jared Veldheer l'année dernière, les Cardinals de l'Arizona viennent de mettre la main sur l'un des deux ou trois meilleurs gardes de la ligue. Carson Palmer et l'attaque des Cards doivent pouvoir compter sur un jeu au sol productif afin de connaître du succès, et Iupati l'améliorera significativement. L'acquisition du garde soulève toutefois des questions quant à l'avenir de Jonathan Cooper. Septième espoir sélectionné en 2013, Cooper a raté 22 matchs à ses 2 premières saisons en raison de blessures. Bruce Arians et les Cards ont-ils déjà jeté l'éponge dans son cas?

Jeremy Maclin, ailier espacé (Chiefs)

Le groupe de receveurs des Chiefs a été l'un des pires de la NFL au cours des dernières saisons. La preuve, c'est qu'aucun de leurs ailiers espacés n'a capté une seule passe de touché la saison dernière, ce qui est assez difficile à concevoir. Jeremy Maclin a connu sa meilleure saison alors qu'il revenait d'une blessure sérieuse à un genou l'année dernière et n'est âgé que de 26 ans. Il devrait donc être productif pour plusieurs autres saisons. Si les informations qui circulent sont justes, son salaire annuel sera de 11 millions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer