• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Ballons dégonflés: Sherman doute que les Patriots seront punis 

Ballons dégonflés: Sherman doute que les Patriots seront punis

Richard Sherman... (Photo: AP)

Agrandir

Richard Sherman

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Barry Wilner
Associated Press
Ph

Appréciant le fait qu'il n'est plus perçu comme le «vilain», le demi de coin Richard Sherman, des Seahawks de Seattle, considère que ce sont les Patriots de la Nouvelle-Angleterre qui occupent dorénavant ce rôle. Mais il doute que ces derniers soient punis s'il s'avère qu'ils ont trafiqué les ballons utilisés lors de la finale de l'Association américaine, la semaine dernière face aux Colts d'Indianapolis.

«Je pense que la perception est la réalité, a affirmé Sherman, dimanche, après l'arrivée des champions en titre à Phoenix. Leur passé parle de lui-même. Le passé est le passé. Leur présent est ce qu'il est. Et seront-ils punis? Probablement que non.»

Le demi de coin étoile a notamment motivé son scepticisme par le fait que le commissaire Roger Goodell, selon lui, entretient de bons liens d'amitié avec le propriétaire des Patriots, Robert Kraft.

«Tant que Robert Kraft et Roger Goodell se feront photographier à leurs demeures respectives... Il (Goodell) était à la résidence de Kraft la semaine dernière pour la finale de l'Association américaine, a ajouté Sherman. Parlez-moi de conflit d'intérêt...»

Samedi, l'entraîneur-chef des Patriots, Bill Belichick, a déclaré que l'équipe «a suivi chaque règlement à la lettre» dans la préparation des ballons le jour du match. Les Patriots doivent arriver à Phoenix lundi, pendant que se poursuit l'enquête de la NFL sur les ballons sous-gonflés.

C'est la deuxième fois que les Patriots se présentent à un Super Bowl accompagnés d'allégations de tricherie. Lors de leur saison parfaite de 16-0 en 2007, les Patriots ont écopé une amende de 250 000$ et Belichick s'est vu imposer une amende de 500 000$ pour avoir espionné les signaux des instructeurs des Jets de New York. Les Patriots ont perdu ce Super Bowl aux mains des Giants de New York.

Pour plusieurs joueurs des Seahawks, la saga des ballons dégonflés est un sujet qui ne mérite pas de s'y attarder. Le quart Russell Wilson s'est débarrassé des questions à ce sujet avec la même habileté avec laquelle il évite les joueurs défensifs adverses. Le maraudeur étoile Earl Thomas a dit ne rien savoir de cette controverse.

«Je suis resté dans mon petit monde. Je ne regarde pas beaucoup la télé.»

Mais Sherman n'avait aucune gêne à en parler.

«Je pense que plus de gens pourraient prendre pour nous, pour voir une page d'histoire, a fait remarquer Sherman, rappelant au passage que les Seahawks pourraient devenir la première formation à gagner deux titres consécutifs du Super Bowl en dix ans - soit depuis que les Patriots ont réalisé l'exploit en 2004 et 2005.

«Je suppose que la controverse nous procure un léger avantage.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer