Marc Trestman a «senti la chimie opérer» avec John Harbaugh

Malgré une décevante fin de saison avec les... (Photo Nam Y. Huh, archives AP)

Agrandir

Malgré une décevante fin de saison avec les Bears de Chicago, l'esprit offensif de Marc Trestman jouit d'une excellente réputation au sein de la NFL, où il a été coordonnateur à l'attaque pour quatre équipes.

Photo Nam Y. Huh, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Ginsburg
Associated Press
Baltimore

Marc Trestman avait des options. Tout comme John Harbaugh. Au bout du compte, ils ont réalisé que la meilleure option pour eux consistait à permettre à Trestman d'entamer le prochain chapitre de sa carrière d'entraîneur à titre de coordonnateur offensif des Ravens de Baltimore.

Congédié de son poste d'entraîneur-chef des Bears de Chicago le 29 décembre dernier après avoir mené l'équipe à une saison de 5-11, Trestman a été embauché seulement 24 heures après son entretien avec Harbaugh.

«Au bout du compte, nous avons eu une très bonne conversation. J'ai senti la chimie opérer, a admis Trestman. Je ne pourrais être plus heureux d'être un Raven et de pouvoir travailler en compagnie de John.»

Trestman connaît tout du quart Joe Flacco, qui n'a jamais raté un départ et fut sacré joueur par excellence du Super Bowl en 2012.

«Il a été très efficace, a confié Trestman. J'ai vu un leader très courageux, et un gars très coriace.»

Trestman recevra un coup de main de Marty Mornhinweg, qui a été embauché pour superviser les quarts des Ravens mercredi. Il remplacera Rick Dennison, qui a quitté en compagnie de Gary Kubiak, le nouvel entraîneur-chef des Broncos de Denver.

«J'ai vraiment hâte de travailler avec Marty, a dit Trestman. Tout ça fera partie d'une formule qui nous permettra d'être très efficaces en attaque et de poursuivre notre progression.»

Harbaugh a aussi rencontré l'ex-coordonnateur offensif des Broncos Adam Gase lundi, mais il a rapidement réalisé que le candidat idéal pour remplacer Kubiak était Trestman.

«L'attrait principal (de sa candidature), c'est qu'il s'intègre parfaitement dans notre philosophie, a commenté Harbaugh mercredi. Que ce soit son expérience ou sa feuille de route en attaque, nous sommes confiants qu'il peut prendre cette équipe où elle se trouve en ce moment en attaque, au niveau de la philosophie et du schéma de jeu, et bâtir là-dessus. Ce fut un facteur déterminant.

«Ce sera très intéressant, a admis Harbaugh. Il y avait de très bons candidats en lice. Nous avons simplement pris la décision qui s'imposait.»

C'est là qu'entre en scène Trestman.

Malgré une décevante fin de saison en 2014, l'esprit offensif de Trestman jouit d'une excellente réputation au sein du circuit Goodell, où il a été coordonnateur à l'attaque pour quatre équipes, dont les Browns de Cleveland à l'époque où le directeur général des Ravens, Ozzie Newsome, y jouait.

Trestman a aussi démontré tout son talent offensif dans la Ligue canadienne de football, où il a dirigé les Alouettes de Montréal pendant cinq saisons, de 2008 à 2012, les menant à la finale de la Coupe Grey trois fois, en remportant deux, en 2009 et 2010.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Les Ravens embauchent Marc Trestman

    Football

    Les Ravens embauchent Marc Trestman

    Marc Trestman n'est pas demeuré au chômage bien longtemps. Congédié de son poste d'entraîneur-chef des Bears de Chicago le 29 décembre dernier après... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer