• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Alouettes: Kavis Reed devient coordonnateur des unités spéciales 

Alouettes: Kavis Reed devient coordonnateur des unités spéciales

Kavis Reed... (Photo DARRYL DYCK, archives PC)

Agrandir

Kavis Reed

Photo DARRYL DYCK, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les Alouettes de Montréal se sont assuré les services d'un entraîneur d'expérience à titre de coordonnateur des unités spéciales: Kavis Reed.

Reed s'amène à Montréal fort d'une expérience de 13 saisons comme entraîneur à divers niveaux dans la Ligue canadienne de football, dont trois en tant qu'entraîneur-chef des Eskimos d'Edmonton, de 2011 à 2013. Il a été coordonnateur des unités spéciales avec les Roughriders de la Saskatchewan et coordonnateur à la défense des Blue Bombers de Winnipeg.

Le natif de Georgetown, en Caroline du Sud, a commencé sa carrière d'entraîneur en tant que coordonnateur des unités spéciales et entraîneur des demis défensifs avec les Argonauts de Toronto en 2001. Aujourd'hui âgé de 41 ans, Reed a ensuite occupé le poste d'entraîneur des demis défensifs avec les Renegades d'Ottawa (2002-2003), de coordonnateur à la défense avec les Tiger-Cats de Hamilton (2004-2006), d'adjoint en défense avec les Argonauts en 2007 avant de devenir leur coordonnateur défensif la saison suivante.

«Toutes ces expériences m'ont permis de comprendre à quel point les bottés sont importants dans cette ligue, a-t-il déclaré au cours d'un entretien téléphonique avec La Presse Canadienne. C'est un aspect majeur des opérations football d'une organisation.

«C'est un poste qui fait en sorte que vous pouvez travailler avec tous les joueurs de l'équipe, sauf quelques exceptions. Vous devez donc avoir la capacité de rendre les choses les plus simples possible afin que tous puissent exécuter sans trop réfléchir les jeux. De cette façon, vous êtes en mesure de produire, peu importe qui est aligné pour tel ou tel jeu. On doit donc être capable de travailler avec toute la formation en fonction des forces de chacun, tout en protégeant leurs faiblesses.»

Reed aura également l'occasion d'être réuni à Tom Higgins, qu'il a côtoyé au cours de sa carrière de joueur.

«C'est le plus beau dans tout cela: j'ai de nouveau la chance de travailler avec Tom Higgins. Quand j'ai gradué dans le circuit en tant que joueur en 1995, il était le directeur général des Eskimos et nous avons eu l'occasion de travailler ensemble pendant cinq ans. Je sais donc de quelle façon il traite les gens. C'est un homme intègre et une grande tête de football.»

D'ailleurs, Reed ne croit pas que Higgins, qui était en charge des unités spéciales la saison dernière, aura du mal à déléguer ses tâches.

«Non, pas du tout. Il n'y aura pas de friction. Nous avons déjà discuté de mon rôle et comme j'ai été entraîneur-chef récemment, je sais exactement que mon boulot est de transmettre sa vision aux unités spéciales.

«J'utiliserai «coach» Higgins comme une ressource. Il dispose de grandes connaissances et je compte m'en servir. Ce qui sera primordial, c'est de nous assurer que sa personnalité et sa philosophie seront représentées dans le style de jeu que nous utiliserons. Sinon, j'ai bien confiance de pouvoir travailler à ma guise.»

De son propre aveu, il ne connaît personne au sein des unités spéciales des Alouettes, ce qui est loin d'être un désavantage à ses yeux.

«Au contraire: j'ai bien hâte d'apprendre à connaître et à travailler avec ce groupe, d'en tirer le meilleur.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer