Les Colts surprennent Peyton Manning et les Broncos

Andrew Luck l'a enfin sa victoire mémorable dans la NFL, et il l'a acquise face... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Arnie Stapleton
Associated Press
Denver

Andrew Luck l'a enfin sa victoire mémorable dans la NFL, et il l'a acquise face à son prédécesseur.

Profitant du bon travail de sa ligne offensive, Luck a lancé deux passes de touché et il a guidé les Colts d'Indianapolis vers un gain de 24-13, dimanche, face aux Broncos de Denver.

Les Colts (13-5) ont ainsi atteint le match de championnat de l'Association américaine. Ils y retrouveront les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, tombeurs des Ravens de Baltimore par la marque de 35-31, samedi.

«Je crois que nous jouons bien en équipe présentement, a dit Luck. Nous nous donnons de l'énergie. Offensivement, nous réussissons assez de jeux pour ajouter des points au tableau. Je suis très fier de faire partie des Colts et de cette victoire.»

Les Broncos (12-5) devront vivre avec les maux de tête d'une autre performance décevante en éliminatoires - et peut-être des questions entourant l'avenir de Manning et de l'entraîneur-chef John Fox avec l'équipe.

Après avoir déclaré la veille de Noël qu'il prévoyait disputer une 18e saison, Manning a été moins convaincant après la rencontre.

Quand on lui a demandé de manière très claire s'il prévoyait être de retour la saison prochaine, Manning a répondu: «J'imagine qu'il n'y a pas de réponse simple, je dois réfléchir. Je ne peux pas le dire.»

Les Broncos étaient la seule formation de l'Association américaine à avoir été parfaite à domicile cette saison et la seule équipe de la NFL à s'être classée au sein du top-5 autant au niveau offensif que défensif.

«Nous avons choisi le mauvais jour pour connaître un mauvais match», a dit le plaqueur Terrance Knighton, qui avait garanti une victoire des Broncos au Super Bowl le mois prochain.

C'est la neuvième fois de sa carrière que Manning, qui a rejoint les rangs des Broncos en 2012 après 14 saisons avec les Colts, voit son équipe être éliminée dès le premier match de son parcours éliminatoire. Cela inclut deux échecs à Denver, là où il a compilé une fiche de 38-10 en saison régulière, mais de 2-3 en éliminatoires.

En carrière, Manning a une fiche de 11-13 lors du tournoi de fin de saison et cette fois, il a offert une de ses pires performances. Il n'a jamais trouvé son rythme, lançant souvent par-dessus ses receveurs, et il a finalement complété seulement 26 de ses 46 passes pour 111 verges de gains, un touché et aucune interception.

«C'est simplement décevant. Tout le monde aimerait terminer sa saison avec une victoire», a affirmé Manning, qui a guidé les Broncos à seulement deux placements lors de leurs 11 dernières possessions du ballon.

Ce n'était pas le genre de performance à laquelle les Broncos s'attendaient, même si Manning avait lancé seulement trois passes de touché contre six interceptions en décembre, quand les Broncos ont modifié leur approche offensive au profit d'une attaque plus équilibrée.

Chacune des trois saisons de Manning avec les Broncos ont pris fin avec des défaites amères - à domicile face aux Ravens et aux Colts et contre les Seahawks du Seattle au Super Bowl l'an dernier.

L'édition 2014 des Broncos comptait sur une meilleure attaque au sol et une défensive d'étoiles à la suite des embauches d'Aqib Talib, DeMarcus Ware et T.J. Ward au cours de la saison morte.

Aucun de ces joueurs ne s'est démarqué dimanche et les Broncos devront retourner à la table à dessin.

Luck a complété 27 de ses 43 passes pour 265 verges de gains, deux touchés et deux interceptions qui ont été l'équivalent de dégagements. Il n'a pas encaissé un seul sac.

«Nous avions besoin de gagner ce match pour nous. Ce n'était pas Peyton contre Andrew ou quelque chose du genre, a déclaré le propriétaire des Colts Jim Irsay. Nous voulions simplement vaincre les Broncos. C'était les Colts contre les Broncos, même si les deux quarts sont très importants pour leur équipe.»

Les Colts menaient par quatre points à la mi-temps et ils ont rapidement creusé l'écart à 21-10 quand Luck a orchestré une séquence de 11 jeux et 72 verges à mi-chemin au troisième quart. Il a couronné cette séquence en rejoignant Hakeem Nicks sur 15 verges pour un majeur.

Les Broncos se sont finalement mis en marche après la deuxième interception contre Luck, celle-là par Rahim Moore à la ligne de 24 des Broncos.

Sur un quatrième essai et une verge à franchir au 36 des Colts, C.J. Anderson s'est débarrassé de trois Colts dans le champ-arrière et a finalement franchi sept verges. Mais encore une fois, les Broncos sont tombés au neutre et ils ont dû se contenter d'un placement de 41 verges de Connor Barth qui faisait 21-13 avec 13:50 à faire au quatrième quart.

Luck a toutefois étouffé la remontée des Broncos en y allant cette fois d'une séquence de 13 jeux et 54 verges qui a écoulé plus de huit minutes au cadran. Adam Vinatieri a réussi un placement de 30 verges avec quatre minutes à faire, creusant l'écart à 24-13, et les partisans des Broncos ont commencé à quitter le stade, sachant que la défaite était inévitable.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer