Le froid aura-t-il raison de Peyton Manning?

Peyton Manning s'est entraîné par une journée venteuse, où... (Photo David Zalubowski, AP)

Agrandir

Peyton Manning s'est entraîné par une journée venteuse, où le mercure indiquait -9 degrés Celsius, mercredi.

Photo David Zalubowski, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pat Graham
Associated Press
Englewood, Colorado

Le quart des Broncos de Denver Peyton Manning n'a que très brièvement sorti ses mains rougies de la poche qu'il porte à la taille mercredi, après un entraînement de plus de deux heures par une journée venteuse, où le mercure indiquait -9 degrés Celsius.

Après neuf minutes de discussions au sujet de l'affrontement contre les Colts d'Indianapolis en séries de division de l'Américaine, dimanche, il est entré à l'intérieur se réchauffer, lançant calmement: «Il fait froid ici, hein?».

Les statistiques de Manning tendent à piquer du nez quand le mercure fait la même chose. Il a une fiche de 12-13 quand il fait 4 degrés Celsius ou moins, selon STATS. Mais ses partisans ont de quoi se réjouir: on prévoit un réchauffement pour le week-end, avec une légère brise, des températures de près de 10 degrés et aucune précipitation.

«Peyton va jouer un bon match, a déclaré le demi à l'attaque C.J. Anderson. Mais ça prend toute l'équipe et nous devrons l'aider.»

Même si un front froid devrait s'abattre sur la ville - il s'agit de Denver, après tout - les Broncos sont bâtis pour affronter le temps inclément. Ils ne dépendent plus autant du bras de Manning avec leur attaque au sol revampée et leur défense dominante, au sein de laquelle figurent cinq joueurs du Pro Bowl et quelques oubliés.

«Nous avons joué dans toutes les conditions possibles au cours de mes trois années ici, a raconté l'ailier rapproché Jacob Tamme. Par temps incroyablement froid et sous un soleil radieux. Notre équipe est bâtie de telle sorte que nous pouvons gagner dans toutes les conditions. C'est ce dont vous avez besoin à ce temps-ci de l'année.»

Même si la fiche de Manning est sous la barre de ,500 par temps froid, ses statistiques ne sont pas si mal que cela. Il a lancé 43 passes de touché contre 27 interceptions tout en complétant 62,6% de ses passes, selon STATS. Depuis qu'il s'est joint aux Broncos, son taux de passes complétées se situe à 67,7%.

Quand le vent se met de la partie, on ne peut pas dire que ses statistiques sont reluisantes par contre: il a une fiche de 3-6 quand soufflent des rafales de plus de 32 km/h et n'a lancé que sept passes de touché contre 11 interceptions, avec un taux d'efficacité de 58,5%.

Il ne devrait toutefois pas venter ce dimanche contre les Colts. Selon le National Weather Service, les dernières prévisions ne font état que de rafales de 15 à 25 km/h. Si c'est le cas, Manning présente une fiche de 10-11 avec des vents de 25 km/h et plus, avec 29 passes de touché pour 23 interceptions.

«Je pense qu'on peut gagner cette année, peu importe les conditions», a ajouté Tamme.

Meilleur équilibre

Depuis la défaite subie à St. Louis le 16 novembre au cours de laquelle Manning a lancé le ballon 54 fois, les Broncos ont tenté d'aborder l'attaque d'une façon plus équilibrée. Ils ont couru 186 fois au cours des six derniers matchs et tenté 194 passes.

«Je me sens physiquement très bien, a répété Manning mercredi. Comme tous les joueurs, j'ai eu à négocier avec quelques blessures. Je pense que la semaine de congé est venue au bon moment pour nous. Cela a donné la chance à quelques-uns de nos joueurs de retrouver la santé. Nous avons tenté de trouver différentes façons de gagner des matchs et souhaitons que ça nous ait bien préparés pour les séries.

«Il faut des identités différentes pour remporter des matchs différents. Vous ne savez jamais de quelle identité vous aurez besoin, mais je crois que nous avons prouvé que nous pouvons gagner des matchs de façons différentes et que ça nous servira bien, particulièrement dimanche.»

Manning compte également sur une défense du tonnerre, qui comprend cinq joueurs sélectionnés pour le Pro Bowl: Chris Harris, Von Miller, Aqib Talib, T.J. Ward et DeMarcus Ware. Le joueur de ligne Terrance Knighton et le secondeur Brandon Marshall auraient tout aussi bien pu être ajoutés à cette liste, mais n'ont pas été retenus.

«Les Colts forment une très bonne équipe et c'est toujours difficile de les battre deux fois, a dit Miller, en parlant de la victoire de 31-24 à domicile des siens lors du premier match de la saison. Nous devons saisir cette opportunité. C'est ce que tout le monde ici pense.»

«Je pense que nous avons joué avec un sentiment d'urgence tout au long de la campagne, pour dire vrai, a indiqué Manning. Nous devrons de nouveau en faire preuve dimanche, puisque ça nous a aidés à gagner des matchs cette saison.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer