Duron Carter sur le point de s'envoler vers la NFL

Le talent de Duron Carter n'est pas passé... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Le talent de Duron Carter n'est pas passé inaperçu aux yeux des dépisteurs de la NFL.

Photo Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jim Popp n'a pas joué à cache-cache lorsqu'il a été question de l'avenir de Duron Carter à la suite de l'élimination des Alouettes à Hamilton. Les Alouettes savent très bien que le receveur obtiendra de nombreuses offres d'équipes de la NFL en février et qu'il ne sera pas de retour à Montréal en 2015.

Et selon l'agent de Carter, Mitch Frankel, une quinzaine d'équipes s'intéresseraient à son client. C'est ce que Frankel a dit à Jason LaCanfora, du réseau CBS. Selon ce même LaCanfora, les Colts d'Indianapolis, les 49ers de San Francisco et les Seahawks de Seattle seraient trois des équipes les plus intéressées. Ces trois équipes sont souvent mentionnées lorsqu'il est question du jeune receveur.

Carter ne peut toutefois pas signer un contrat avec une formation de la NFL avant le mois de février. Comme le veut la coutume, lui et ses représentants organiseront donc fort probablement un entraînement devant des dépisteurs et d'autres hommes de football au cours des deux prochains mois.

Lors d'une récente entrevue avec La Presse, Popp a dit qu'il n'avait jamais vu autant de dépisteurs de la NFL autour des Alouettes afin d'observer l'un de leurs joueurs, ce qui n'a rien d'étonnant. Carter possède la vitesse et le gabarit (6'5) qui font saliver toutes les équipes. Il s'ajuste également bien au ballon, et ses mains sont généralement sûres.

Indiscipline

C'est plutôt à l'extérieur du terrain qu'il y a des doutes au sujet du fils de Cris Carter. Avant son arrivée à Montréal, Carter a été renvoyé du Crimson Tide d'Alabama et des Buckeyes d'Ohio State parce qu'il était trop indiscipliné.

Carter est également venu bien près d'être remercié par les Alouettes pendant le camp d'entraînement de l'équipe, en 2013. Les entraîneurs de l'équipe étaient insatisfaits de la façon dont il étudiait et n'étaient pas convaincus qu'il serait en mesure d'assimiler le livre de jeux de l'attaque.

L'ailier espacé a également la réputation d'être arrogant et immature, et certains joueurs des Alouettes ne comptaient pas parmi ses fans.

Le match indiscipliné qu'a disputé Carter lors de l'élimination des Oiseaux contre les Tiger-Cats, il y a une dizaine de jours, ne lui a certainement pas fait gagner des points auprès de certaines organisations de la NFL.

Cela étant dit, le talent fait souvent foi de tout dans la NFL, et Carter en possède abondamment. Il n'y a donc pas le moindre doute qu'il enfilera le maillot de l'une des 32 équipes de la grande ligue en février.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Alouettes: trois ans de plus pour Chip Cox

    Football

    Alouettes: trois ans de plus pour Chip Cox

    Les Alouettes se sont assuré de conserver les services d'un de leurs nombreux joueurs qui auraient pu devenir libres comme l'air au cours de l'hiver:... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer