Palmarès de la saison des Alouettes: et le gagnant est...

Le quart-arrière Jonathan Crompton a sauvé presque à... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Le quart-arrière Jonathan Crompton a sauvé presque à lui seul une saison qui était destinée à la catastrophe.

Photo Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La saison 2014 des Alouettes de Montréal étant désormais terminée, le temps est venu de souligner le travail de quelques membres de l'équipe s'étant illustrés cette année, que ce soit pour les bonnes ou les mauvaises raisons. La Presse vous présente aujourd'hui son palmarès.

Le plus utile: Jonathan Crompton

À tout seigneur, tout honneur. Une fois nommé quart-arrière numéro un des Alouettes, Jonathan Crompton a sauvé presque à lui seul une saison qui était destinée à la catastrophe. Bien que son jeu ait parfois manqué de finition et qu'il n'ait jamais récolté des statistiques particulièrement reluisantes, il a gagné la confiance de ses coéquipiers grâce à son tempérament calme et à sa capacité à bien gérer la pression durant les matchs. Espérons pour les Als qu'il sera en mesure de poursuivre son bon travail en 2015.

Mentions honorables: Duron Carter, Chip Cox

---

La surprise: Bear Woods

On aurait évidemment pu accorder cette mention à Crompton, mais les performances de Woods nous ont encore plus étonné, compte tenu de son historique en matière de blessures. En seulement 12 matchs, le secondeur s'est classé au premier rang de l'équipe pour les plaqués défensifs avec 89, en plus de réussir 7 sacs et 1 interception. Woods pourrait devenir joueur autonome le 31 décembre, mais parions que les Alouettes déploieront tous les efforts nécessaires pour le garder dans leur giron.

Mentions honorables: Jonathan Crompton, Gabriel Knapton

---

La déception: Troy Smith

Celui qu'on avait présenté comme le digne successeur d'Anthony Calvillo n'aura finalement été que de passage dans le nid. Incapable de répéter ses exploits de la fin de la saison 2013 et manquant d'éthique de travail, Smith fut l'un des principaux responsables des déboires des Moineaux en début d'année. Voyant qu'il n'y avait plus rien à faire avec lui, l'équipe l'a placé sur la liste des blessés pour six matchs, avant de le libérer au lendemain de la date limite des transactions.

Mentions (moins) honorables: Chad Johnson, Larry Taylor

---

Le héros obscur: Winston Venable

Auparavant limité à un rôle au sein des unités spéciales, Venable a prouvé qu'il avait sa place avec les partants de la défense lorsqu'il a remplacé Kyries Hebert. À sa deuxième année dans la LCF, le secondeur de 27 ans s'est démarqué par sa vitesse et sa pugnacité. Et il a continué de s'illustrer au sein des unités spéciales avec 14 plaqués. Pas étonnant, donc, que ses entraîneurs le tiennent en haute estime. Sa charge de travail sera sans doute appelée à s'accroître en 2015.

Mentions honorables: Alan-Michael Cash, Jeff Perrett

---

Le meilleur nouveau venu: Jeff Garcia

Sans rien enlever à Gabriel Knapton, élu à juste titre recrue de l'année chez les Alouettes, le meilleur nouveau venu au sein de l'équipe cette saison se trouvait sur les lignes de côté. D'abord embauché comme consultant en attaque, puis nommé entraîneur des quarts-arrières, Jeff Garcia est considéré par plusieurs, dont les joueurs eux-mêmes, comme le grand artisan de la relance offensive des Als. Son expertise et ses conseils ont permis à Jonathan Crompton de s'établir comme un quart partant digne de ce nom.

Mentions honorables: Gabriel Knapton, James Rodgers

---

Le plus beau retour: Bear Woods

Au risque de se répéter, le fait que Woods ait pu revenir au jeu de manière aussi efficace après des blessures répétées relève carrément de l'exploit. Embauché en 2011 après avoir été libéré par les Falcons d'Atlanta l'année précédente, le Floridien a dû attendre jusqu'en 2013 avant de pouvoir disputer un premier match avec les Als. De nouveau blessé au début de la présente saison, il a enfin pu saisir sa chance par la suite. Et il l'a fait de brillante façon, à tel point qu'il est vite devenu un pilier de la défense montréalaise.

Mentions honorables: Brandon London, Sean Whyte

---

La statistique: 42,7%

Après une horrible fin de saison en 2013, le botteur Sean Whyte a retrouvé sa constance des beaux jours en 2014. Et c'est tant mieux, car il a été à l'origine de près de la moitié des points des Alouettes au cours de la première moitié de l'année, alors que l'attaque était incapable de générer quoi que ce soit. Whyte a terminé la campagne en ayant inscrit 154 des 360 points des Moineaux, soit 42,7%.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer