Alouettes: départ de Carter, arrivée de Sam?

Plusieurs équipes de la NFL ont les yeux... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Plusieurs équipes de la NFL ont les yeux sur le receveur de passes Duron Carter.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Alouettes ne se bercent pas d'illusions. Même si Duron Carter a fait un fou de lui lors de l'élimination de l'équipe, dimanche à Hamilton, il n'aura aucune difficulté à obtenir sa chance dans la NFL.

«Je ne m'attends pas à ce qu'il soit avec les Alouettes ou dans la LCF au prochain camp d'entraînement», a indiqué Jim Popp lors du bilan des Oiseaux, hier après-midi au Stade olympique.

«Il pourra probablement choisir l'équipe de la NFL avec laquelle il voudra signer un contrat», a dit Popp au sujet de Carter, qui a surtout fait parler de lui pour son indiscipline dans la défaite en finale de l'Est contre les Tiger-Cats.

Quant à lui, le receveur de 23 ans n'a pas voulu faire de commentaires au sujet de son avenir; il est l'un des 20 joueurs des Alouettes qui n'ont pas de contrat en vue de la saison 2015. Avec au moins une dizaine d'équipes du circuit Goodell qui s'intéressent à lui, il ne fait cependant aucun doute que le fils de Cris Carter recevra une offre.

«Vous en savez autant que moi. Je vais laisser mon agent s'occuper de ce dossier», a dit Carter, qui n'a même pas voulu dire s'il aimerait poursuivre sa carrière avec les Alouettes en cas d'échec dans la NFL.

À défaut de pouvoir réembaucher Carter, qui a terminé au troisième rang de la LCF avec 1030 verges par la passe cette saison, Popp n'a pas caché que le fait de conclure une nouvelle entente avec S.J. Green était l'une de ses priorités. «S.J. est l'un des meilleurs receveurs de la ligue, sinon le meilleur. Il est certainement l'un de nos joueurs autonomes qu'on tient à réembaucher. Et ça aurait été le cas même si Duron avait été de retour la saison prochaine», a précisé le DG des Als.

«Je vais faire ce qui est le mieux pour ma famille», a de son côté commenté Green, qui a toutefois mentionné qu'il croyait en l'avenir des Alouettes.

Parmi les autres joueurs qui pourraient obtenir leur autonomie le 15 février, Popp a ciblé les secondeurs Chip Cox et Bear Woods comme deux membres de l'équipe qu'il tenait à garder. «Chip est la colonne vertébrale de notre défense. Il a été nommé meilleur joueur défensif la saison dernière, mais il aurait tout aussi bien pu être choisi joueur par excellence. Il a probablement été le meilleur joueur défensif de la LCF des cinq dernières années.»

En parlant de l'avenir de Woods, dont l'émergence en deuxième moitié de saison lui a valu d'être élu meilleur joueur défensif de la division Est, Popp a souligné que les Alouettes s'étaient montrés patients avec le secondeur.

«On l'a gardé avec notre équipe même s'il n'a presque pas joué pendant deux ou trois saisons à cause de ses blessures. J'espère qu'il nous remettra ça et qu'on pourra en arriver à une entente.»

Une cinquantaine de contrats à négocier

Popp a entamé les négociations avec les agents de quelques-uns de ses joueurs au cours des dernières semaines, mais son travail ne fait que débuter.

En plus des joueurs, le directeur général devra négocier avec plusieurs membres du personnel d'entraîneurs et des opérations football dont les ententes viendront à échéance sous peu.

«En tout et partout, c'est à peu près 50 contrats qui se termineront le 31 décembre. Toutes ces personnes aimeraient donc régler leur situation contractuelle avant la période des Fêtes.»

Popp tentera principalement de trouver du renfort pour son groupe de receveurs et sa tertiaire. L'ajout d'un secondeur, et possiblement d'un quart-arrière, fait aussi partie de son plan de match.

Michael Sam... (Photo L.G. Patterson, AP) - image 2.0

Agrandir

Michael Sam

Photo L.G. Patterson, AP

Des discussions avec l'agent de Sam

Malgré le bon rendement de Gabriel Knapton et de Brian Brikowski au cours des derniers mois, Popp aimerait également greffer un jeune ailier défensif à sa formation. Et idéalement, ce joueur serait Michael Sam, qui n'appartient présentement à aucune équipe de la NFL.

«On a discuté avec son agent à deux ou trois reprises, et il est venu près de se joindre à notre équipe. Il est ouvert à la possibilité de venir jouer ici et son agent l'est également. J'ai toutefois l'impression qu'une ou des équipes de la NFL lui ont dit qu'elles l'embaucheraient après la saison», a dit Popp à La Presse.

«Je sais qu'il aimerait Montréal et qu'il serait bien ici. Et il est exactement le genre de joueur qui connaîtrait du succès comme ailier défensif dans la LCF», a ajouté le directeur général.

Popp et les Alouettes ont inscrit le nom de Sam sur leur liste de négociation en mai dernier. Ils détiennent donc les droits sur lui dans la Ligue canadienne. Rappelons que Sam est le premier joueur de football professionnel à avoir dévoilé son homosexualité publiquement.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • L'avenir des Alouettes est prometteur

    Matthieu Proulx

    L'avenir des Alouettes est prometteur

    Après huit semaines d'activités, de nombreux partisans des Alouettes auraient esquissé un large sourire moqueur si vous leur aviez parlé d'une... »

  • Jonathan Crompton a gagné son poste

    Football

    Jonathan Crompton a gagné son poste

    Les joueurs des Alouettes ont vidé leur casier, lundi, en s'échangeant les accolades et, dans certains cas, leurs numéros de téléphone. Mais la... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer