• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Même à 1-7, les Alouettes ont toujours cru qu'ils se qualifieraient 

Même à 1-7, les Alouettes ont toujours cru qu'ils se qualifieraient

Alors que bien des experts, observateurs et partisans avaient lancé la... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Alors que bien des experts, observateurs et partisans avaient lancé la serviette en voyant l'équipe avec une fiche de 1-7, les Alouettes de Montréal ont toujours cru qu'ils se qualifieraient pour les séries éliminatoires de la Ligue canadienne de football.

Évidemment, il est facile de faire cette affirmation avec le recul et alors que l'équipe vient de remporter huit de ses neuf derniers matchs pour porter sa fiche à 9-8 et assurer sa place en séries du circuit Cohon. Mais il faut admettre que le discours a toujours été positif dans l'entourage de l'équipe cette saison.

«Quelle sensation! Je suis vraiment très heureux pour l'organisation, une organisation qui est habituée de gagner et de se qualifier pour les séries beaucoup plus rapidement, a noté l'entraîneur-chef Tom Higgins. Ça nous a pris un peu de temps à nous mettre en branle, mais on l'a fait quand on a eu à le faire. Quelle super histoire cette équipe est en train d'écrire. Ils n'abandonnent jamais.»

C'est aussi ce que le directeur général Jim Popp a noté aux abords du vestiaire après la victoire de 17-14 des siens, qui venait de sceller une 19e participation consécutive en séries.

«Personne n'a abandonné dans ce vestiaire, a-t-il d'abord rappelé. Ils savaient qu'ils étaient meilleurs que la fiche de l'équipe ne l'indiquait. Tout le monde s'est amélioré depuis: les entraîneurs, l'organisation, certains joueurs qui ont été appelés en renfort. Nous sommes devenus meilleurs, mais surtout, personne n'a abandonné. Tout le monde a cru en tout le monde au sein du groupe. C'est vraiment pour ça que nous sommes ici.»

Higgins croit que le point tournant de la campagne des Alouettes s'est justement produit quand l'équipe avait atteint le fond du baril, après la huitième semaine du calendrier. L'équipe venait alors d'essuyer un septième revers en huit matchs, 16-11 en Saskatchewan.

«Nous sommes demeurés dans l'Ouest avant d'affronter Winnipeg. C'est à ce moment qu'on s'est dit que nous avions une saison de 10 matchs à jouer et que nous aurions besoin d'une fiche de 8-2 pour terminer avec une fiche de 9-9 et avoir une chance de se qualifier pour les séries. Personne n'a ri. Personne n'a esquissé un sourire en coin à ce moment. Tout le monde y a cru. Et nous voilà aujourd'hui, avec un match à jouer en saison régulière et une fiche de 9-8.»

«Je ne me suis jamais trouvé au sein d'une équipe perdante auparavant et quand on s'est retrouvés à 1-7, on a tenu une réunion d'équipe, a raconté Duron Carter. Regardez-nous maintenant. Nous sommes prêts; nous nous sentons comme la meilleure équipe de la ligue présentement.»

«Ça ne m'est jamais arrivé. C'est vraiment exceptionnel ce que je vis en ce moment avec mes coéquipiers, a pour sa part indiqué le centre Luc Brodeur-Jourdain. Qui l'eût cru? Mais là, on est en séries!»

Aucun doute

Même dans les pires moments de la campagne, jamais Popp n'a douté de ses troupiers ou revu à la baisse ses attentes.

«C'est arrivé en quelques occasions dans cette ligue que des équipes ont connu un mauvais début de saison et ont pu renverser la vapeur pour bien terminer. Nous ne nous étions toutefois jamais retrouvés dans cette situation. Alors je suis très fier de cette organisation.

«Nous avions des objectifs très élevés, des objectifs que plusieurs croyaient irréalisables. Oui, nous voulions nous qualifier pour les séries, mais on veut aussi remporter le titre de section et atteindre la finale de la Coupe Grey. Là, on est en séries, mais je ne crois pas que ce soit assez bien pour qui que ce soit ici.»

Tisdale: commotion

La défense des Alouettes a joué un grand rôle dans les succès de l'équipe cette saison et l'un de ses éléments-clés, le demi de coin Geoff Tisdale, pourrait devoir rater un certain temps.

En fin de première demie, Tisdale a été solidement atteint à la tête par le genou de son coéquipier John Bowman, venu l'aider à réaliser un plaqué. Tisdale a quitté le terrain par ses propres moyens, mais Higgins a confirmé après la rencontre qu'il souffrait d'une «légère» commotion.

«Les médecins ont même pensé à lui donner le feu vert pour qu'il revienne dans la rencontre, mais ils en ont décidé autrement. Je ne crois pas qu'il ratera le match contre les Tiger-Cats (la semaine prochaine)», a indiqué l'entraîneur-chef.

Tisdale mène les Alouettes avec cinq interceptions cette saison. Il a aussi réussi 37 plaqués et un sac.

Higgins avait décidé de laisser de côté le receveur de passes Kenny Stafford et le demi défensif Jonathan Webb pour cette rencontre. Chez les Argos, Scott Milanovich avait rayé le secondeur Jonathan Hood et le joueur de ligne offensive Jarriel King.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer