Du grand Ben Roethlisberger

Ben Roethlisberger (7) a établi des records d'équipe... (Photo Jason Bridge, USA Today Sports)

Agrandir

Ben Roethlisberger (7) a établi des records d'équipe avec 522 verges de gains et six passes de touché dans la victoire des Steelers contre les Colts, dimanche.

Photo Jason Bridge, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En bref, Ben Roethlisberger a joué le meilleur match de sa carrière, hier. Le quart-arrière de 32 ans a battu les marques des Steelers de Pittsburgh avec 522 verges de gains et six passes de touché, et a permis aux siens de vaincre les Colts d'Indianapolis, 51-34.

Même s'il est devenu hier le premier quart de l'histoire de la NFL à accumuler 500 verges ou plus dans un match à deux reprises, Roethlisberger ne sera jamais reconnu pour les statistiques qu'il enregistre. Sauf une: son pourcentage de victoires.

Disputant son 150e match régulier, Roethlisberger a récolté sa 100e victoire. Avant lui, seuls Terry Bradshaw, Joe Montana et Tom Brady avaient remporté au moins 100 victoires dans leurs 150 premiers matchs. La défense des Colts jouait pourtant très bien avant sa visite au Heinz Field. Les Steelers n'ont pas caché que leur plan de match était de dominer le temps de possession, et c'est exactement ce qu'ils ont fait. Les Colts occupaient le sommet de la ligue dans cette catégorie après leurs sept premiers matchs, mais ils n'ont eu le ballon que pendant 20:17, hier.

Visiblement fatiguée, et affaiblie par quelques blessures dont celle au demi de coin Vontae Davis, la défense des Colts n'a réussi aucun sac et n'a frappé Roethlisberger qu'à une seule reprise. Si Big Ben a pu briller comme il l'a fait, c'est d'ailleurs en grande partie grâce à l'excellente protection que lui a fournie sa jeune ligne offensive.

Neuf joueurs ont capté au moins une passe de Roethlisberger. Antonio Brown en a saisi au moins cinq pour 50 verges dans un 24e match consécutif, améliorant ainsi son record de la NFL. Brown a terminé le match avec 10 attrapés, 133 verges et 2 majeurs.

La recrue Martavis Bryant a également marqué deux touchés, ce qui lui en donne trois à ses deux premiers matchs en carrière. Grâce à sa taille de 6'4 et à sa vitesse, Bryant ajoute une dimension à l'attaque des Steelers, dont le groupe de receveurs est l'un des plus petits du circuit. Bryant a-t-il glissé jusqu'en quatrième ronde du repêchage parce qu'il évoluait dans l'ombre de Sammy Watkins avec les Tigers de l'Université Clemson?

Le'Veon Bell (148 verges d'attaque), Heath Miller (7 attrapés, 112 verges et un touché) et Markus Wheaton (5 attrapés pour 56 verges et son premier touché en carrière) ont contribué à la victoire, eux aussi. Si Wheaton et Bryant continuent de progresser, l'attaque des Steelers sera l'une des bonnes de la NFL en deuxième moitié de saison.

Intensité renouvelée

Les Steelers viennent de remporter deux victoires en six jours et jouent immensément mieux qu'ils l'ont fait dans leurs trois matchs précédents. D'ailleurs, comment expliquer qu'ils aient perdu contre Tampa Bay, qu'ils aient battu Jacksonville à l'arraché et qu'ils se soient fait planter par Cleveland lors de ces trois matchs?

Ce qui est clair, c'est que l'équipe de Mike Tomlin joue avec beaucoup plus d'intensité depuis son humiliante défaite aux mains des Browns, il y a deux semaines. Si elle poursuit dans la même veine, un retour en séries après une absence de deux saisons et un championnat de division seront à leur portée.

L'attaque des Steelers semble enfin en voie de livrer des performances à la hauteur de son talent, mais la défense reste suspecte. Cortez Allen, qui devait être le meilleur demi de coin de l'équipe, continue de se faire battre sur de longs jeux; la ligne défensive est ordinaire; et les secondeurs extérieurs ne réussissent pas à perturber le travail du quart-arrière avec assez de constance. Le coordonnateur Dick LeBeau a remédié au problème en utilisant le blitz à profusion, hier.

Cela étant dit, la défense des Steelers a marqué un touché, provoqué deux revirements et réussi deux sacs contre Andrew Luck et les Colts. Les vétérans Brett Keisel, Troy Polamalu, Lawrence Timmons et James Harrison ont joué un bon deuxième match de suite, et l'éventuel retour au jeu de Jarvis Jones et Ike Taylor devrait aider. On est toute de même loin de l'unité dominante d'il y a cinq ans.

Luck courageux et tenace

Luck a officiellement été frappé à sept reprises, hier, mais on a eu l'impression que c'était beaucoup plus souvent. L'as passeur des Colts n'a cependant jamais baissé les bras et s'est battu jusqu'à la toute fin, même si son équipe a eu un déficit substantiel à combler pendant presque tout le match.

Un autre porte-couleurs des Colts qui n'a rien eu à se reprocher a été le vétéran Ahmad Bradshaw, qui a joué avec toute la robustesse qu'on lui connaît et qui a marqué son huitième touché de la saison. Chez les receveurs, T.Y. Hilton a récolté 155 verges et a notamment servi une tasse de thé à Allen avant d'inscrire un touché de 28 verges en fin de première demie.

L'absence de Reggie Wayne, blessé à un coude, a également permis à la recrue Donte Moncrief de se mettre en évidence. L'ailier espacé, un choix de troisième ronde, a saisi 7 passes pour 113 verges et un touché. Comme Bryant du côté des Steelers, Moncrief monte en grade depuis quelques semaines.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Drew Brees et les Saints écrasent les Packers

    Football

    Drew Brees et les Saints écrasent les Packers

    Drew Brees a complété 27 de ses 32 passes et a récolté 311 verges de gains en plus de lancer trois passes de touché, alors que les Saints de La... »

  • De mal en pis pour les Bears

    Football

    De mal en pis pour les Bears

    Les Bears avaient grandement besoin d'une bonne performance, dimanche, à Foxborough. Ils ont plutôt été rossés, 51-23, par les Patriots. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer