Alouettes-Rouge et Noir: duel émotif à prévoir

Les Alouettes ont remporté une victoire de 15-7... (Photo Fred Chartrand, PC)

Agrandir

Les Alouettes ont remporté une victoire de 15-7 contre le Rouge et Noir lors de leur dernière visite à Ottawa, le 26 septembre.

Photo Fred Chartrand, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les deux premiers duels de la saison entre les Alouettes et le Rouge et Noir d'Ottawa, bien que serrés, ne se sont pas révélés des plus relevés en émotions. Les choses pourraient cependant être fort différentes pour le troisième, qui débute ce soir à 18h30, au TD Place.

La capitale et sa population sont encore sous le choc à la suite des événements survenus au parlement mercredi. Certains se sont d'ailleurs demandé si la LCF imiterait la LNH et reporterait la rencontre. Le circuit a cependant confirmé hier qu'elle aurait lieu comme prévu.

Il ne serait donc pas du tout étonnant que l'ambiance soit des plus survoltées dans les gradins du stade ottavien. Et c'est précisément le genre d'injection d'énergie dont aurait besoin le Rouge et Noir, même si ses matchs ne veulent plus rien dire depuis un moment, comme en fait foi sa misérable fiche de 2-13.

Ce à quoi il ne faut pas s'attendre, par contre, c'est à un match qui soit l'équivalent d'une promenade dans le parc pour les Als. Car en dépit de toutes les difficultés qu'ils ont dû affronter cette année, les joueurs du Rouge et Noir leur ont donné du fil à retordre chaque fois que les deux équipes ont croisé le fer.

«Ç'a été deux bagarres très serrées contre Montréal, a souligné le quart-arrière d'Ottawa, Henry Burris. C'est un match auquel j'ai bien hâte. Ça a été très physique la dernière fois et il y a eu quelques incidents sur le terrain. Les Alouettes sont aussi au coeur d'une très bonne séquence.»

«Pas une mauvaise équipe de football»

En effet, les Moineaux ont le vent dans les ailes après avoir remporté cinq de leurs six dernières sorties. Ils n'ont toutefois pas l'intention de prendre leur adversaire à la légère, surtout au beau milieu d'une course aux séries éliminatoires des plus âprement disputées.

«Ce n'est pas une mauvaise équipe de football. Ils sont jeunes et ne savent pas encore comment terminer les matchs. Quand ils commenceront à faire ça, ils feront du très bon travail. Je suis convaincu que l'année prochaine sera bien meilleure que celle-ci pour le Rouge et Noir d'Ottawa», a fait valoir l'entraîneur-chef Tom Higgins.

«Ils possèdent de bons joueurs en défense, a pour sa part noté le bloqueur Josh Bourke. Leur défense a bien joué durant toute la saison, non seulement contre nous, mais aussi contre d'autres bonnes équipes offensives. Nous voulons jouer de façon plus physique que la dernière fois. Je ne crois pas que nous l'avions été autant que nous le souhaitions. Nous voulons porter le ballon de manière plus efficace.»

Rappelons que les Alouettes seront privés des ailiers défensifs Gabriel Knapton et Aaron Lavarias, tous deux blessés au genou. Brian Brikowski sera l'un de ceux appelés à les remplacer. Pour sa part, le secondeur Kyries Hebert sera disponible, après avoir été ennuyé par une blessure au muscle ischio-jambier.

- Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer