Cutler dit que Marshall ne le visait pas dans ses propos

Le quart Jay Cutler, des Bears de Chicago... (Photo Mike Dinovo, USA Today Sports)

Agrandir

Le quart Jay Cutler, des Bears de Chicago

Photo Mike Dinovo, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andrew Seligman
Associated Press
LAKE FOREST, Ill.

Le quart Jay Cutler, des Bears de Chicago, dit que l'ailier espacé Brandon Marshall ne visait ni lui ni quiconque d'autre dans ses propos virulents qui ont suivi le revers de la semaine dernière, contre Miami.

«Il n'est pas passé près de moi. Il n'a pas dit mon nom, a mentionné Cutler. Je ne pense pas que c'était une attaque personnelle.»

Les Bears (3-4) ont perdu 27-14 dimanche au Soldier Field contre les Dolphins, s'inclinant alors pour la troisième fois à leurs quatre derniers matches.

«La défaite a été frustrante pour tout le monde, mais les émotions sont restées dans le vestiaire, a dit Cutler, dont l'équipe est sans victoire en trois matches à domicile. Nous avons amorcé notre semaine de préparation comme à l'habitude. Nous sommes passés à autre chose.»

L'entraîneur Marc Trestman a dit ne pas avoir de problème à ce que ses joueurs expriment leur frustration, pourvu que ça soit fait de façon «appropriée et respectueuse».

Cutler affiche le meilleur taux de réussite de sa carrière pour les passes complétées (67,3%), mais les revirements lui font mal. Face aux Dolphins il a échappé un ballon et subi une interception, et les Dolphins ont pu récolter des points à chaque fois.

Le directeur général Phil Emery inclut Cutler dans l'élite des quarts en invoquant sa fiche globale, 59-52, mais d'autres ne sont pas convaincus.

Lors d'un entretien sur les ondes d'une station de radio de Chicago, l'ancien secondeur Brian Urlacher a dit que Cutler a le salaire d'un quart de premier plan, mais pas les résultats qui justifient un tel statut.

Urlacher a passé la totalité de sa carrière de 13 saisons avec les Bears. Il a été un coéquipier de Cutler de 2009 à 2012.

Quand on lui a demandé si la teneur et la provenance des propos le dérangeaient, Cutler a répondu non dans les deux cas.

Les Bears auront comme prochains rivaux Tom Brady et les Patriots (5-2), ce dimanche à Foxborough.

Invaincue en trois matches à la maison, la Nouvelle-Angleterre a remporté ses trois derniers matches au total, marquant au moins 27 points à chaque fois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer