Les Steelers gagnent en 73 secondes

Le'Veon Bell a récolté 57 verges en 12... (Photo Jason Bridge, USA Today Sports)

Agrandir

Le'Veon Bell a récolté 57 verges en 12 courses et 88 en 8 attrapés dans la victoire des Steelers contre les Texans.

Photo Jason Bridge, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Soixante-treize secondes. C'est le temps que ça aura pris aux Steelers (4-3) pour possiblement sauver leur saison, eux qui ont défait les Texans de Houston (3-4), 30 à 23, hier, à Pittsburgh.

Les Texans menaient 13-0 avec 3:10 à faire au deuxième quart. Ils perdaient 24-13 lorsque la première demie s'est terminée... Après un placement de Shaun Suisham pour s'inscrire à la marque, les Steelers ont réussi trois touchés en 73 secondes.

La troupe de Mike Tomlin n'a eu besoin que de cinq jeux offensifs pour marquer ses trois majeurs, profitant notamment de deux revirements des Texans profondément dans leur territoire, un échappé d'Arian Foster et une interception de Ryan Fitzpatrick.

Mais avant de capitaliser sur ces deux gaffes, qui ont mené à leurs deuxième et troisième touchés, les Steelers ont inscrit un majeur de 35 verges grâce à la recrue Martavis Bryant, un ailier espacé de 6'4 qui s'illustre par sa vitesse. Bryant a marqué son premier touché sur sa première réception de passe lors du premier match de sa carrière.

Ben Roethlisberger a lancé la passe de touché à Bryant et celle à Le'Veon Bell pour le troisième touché des siens, mais c'est Antonio Brown qui a lancé la deuxième. Le receveur a rejoint Lance Moore dans la zone des buts alors qu'il était pourchassé par l'excellent J.J. Watt.

Tout un joueur que ce Brown, qui a également fait le boulot dans son rôle de receveur, captant neuf passes pour 90 verges. Il s'agissait de son 23e match de suite avec au moins 5 attrapés et 50 verges de gains, un record de la NFL.

Le numéro 84 des Steelers a été égal à lui-même, mais le meilleur joueur sur le terrain a été Bell. Le demi offensif de 22 ans a poursuivi son excellente saison en récoltant 57 verges en 12 courses et 88 en 8 attrapés. Seul DeMarco Murray (1072 verges), des Cowboys de Dallas, a accumulé plus de verges en attaque que Bell (938) jusqu'à présent.

La défense des Steelers a également disputé un bon match, alors qu'elle en arrachait depuis le début de la saison. En plus d'avoir provoqué trois revirements, elle a fermé la porte aux Texans en seconde demie. Jouant sans ses premiers choix de 2013 et 2014, les secondeurs Jarvis Jones et Ryan Shazier, l'unité de Dick LeBeau a obtenu de bonnes performances des vétérans Troy Polamalu, Brett Keisel et Lawrence Timmons.

Les Steelers avaient grandement besoin de cette victoire alors qu'ils recevront pour leurs deux prochains les Colts d'Indianapolis et les Ravens de Baltimore, des équipes qui jouent extrêmement bien dernièrement. Les représentants de la ville de l'acier devraient donc jouer avec un peu plus de confiance après leur victoire d'hier.

En contrepartie, les Steelers forment l'une des équipes les plus inconstantes de la NFL depuis quelques années, alors allez savoir de quelle façon ils joueront au cours des prochaines semaines.

La pression sur Tomlin et ses adjoints commençait à se faire forte avant la victoire contre Houston. Même les anciennes gloires du club, Bill Cowher et Hines Ward, ont ouvertement critiqué les Steelers après la dégelée qu'ils ont encaissée à Cleveland, il y a un peu plus d'une semaine. Les deux hommes ont dit en substance que la défense de leur ancienne équipe était molle et que leur attaque en était une de finesse, des commentaires qui ne sont pas tout à fait des compliments à Pittsburgh...

Les deux prochains matchs des Steelers devraient nous en dire davantage sur leur véritable force, mais le temps d'un match, ils ont eu l'air des vieux Steelers, hier. Ça leur aura permis de remporter un 16e match de suite à domicile un lundi soir, une séquence qui dure depuis 23 ans et un record de la NFL.

Il s'agissait de la troisième défaite consécutive des Texans, qui n'ont jamais été capables de revenir dans le match après l'avalanche de points des Steelers en fin de première demie. Cette équipe possède quelques joueurs de grand talent (Watt, Foster, Andre Johnson, Duane Brown), mais ses faiblesses demeurent trop nombreuses pour pouvoir ennuyer les Colts au sommet de leur division.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer