• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Jouer sans Peterson et Rice, pas de problème pour les équipes 

Jouer sans Peterson et Rice, pas de problème pour les équipes

Adrian Peterson... (Photo Ann Heisenfelt, Archives AP)

Agrandir

Adrian Peterson

Photo Ann Heisenfelt, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dave Skretta
Associated Press
KANSAS CITY, Mo.

Matt Asiata jouait parfaitement le rôle d'Adrian Peterson quand les Vikings du Minnesota affrontaient les Falcons d'Atlanta le week-end dernier, y allant de belles percées lors des deux premières séquences des siens.

Quand il a commencé à manquer de souffle, Jerick McKinnon a pris la relève et y est allé d'une course de 55 verges.

Leurs belles performances en relève à l'étoile suspendue des Vikings étaient le plus récent exemple de l'évolution de la position de porteur de ballon, qui était jusqu'à récemment une des positions glamours de la NFL.

Les équipes ont maintenant compris qu'elles n'ont pas besoin d'une étoile à gros salaire pour courir avec le ballon. Des joueurs moins connus ou moins flamboyants peuvent parfaitement faire le travail à un salaire moindre.

«Chaque équipe est différente. Et certains des joueurs dont on parle sont des nos 1 ou des joueurs très talentueux», a noté le coordonnateur offensif des Vikings Norv Turner.

Que ce soit Justin Forsett à la place de Ray Rice chez les Ravens de Baltimore ou Knile Davis donnant un coup de main au porteur de ballon étoile Jamaal Charles chez les Chiefs de Kansas City, les exemples sont nombreux à travers le circuit.

Le porteur de ballon des Dolphins de Miami Lamar Miller occupe le sixième rang de la NFL pour les gains au sol même s'il était censé être le second à Knowshon Moreno, blessé. Terrance West a explosé sur la scène chez les Browns de Cleveland après que Ben Tate soit tombé au combat et Bobby Rainey est une des rares bonnes nouvelles du côté des Buccaneers de Tampa Bay.

Ce n'est pas exactement la liste de joueurs étoiles à laquelle les amateurs sont habitués.

«Tous les porteurs de ballon dans la ligue, ce ne sont pas des mauvais joueurs, a déclaré l'entraîneur des porteurs de ballon des Browns Wilbert Montgomery, qui a évolué pour les Eagles de Philadelphie dans les années 70 et 80. Ils ont tous été des joueurs étoiles dans leur équipe au niveau universitaire.»

Même les équipes qui comptent sur un joueur étoile, comme les Chiefs, comptent sur plusieurs options de qualité. Quand Charles s'est blessé à une cheville et a raté un match face aux Dolphins, l'entraîneur-chef Andy Reid avait confiance en Davis, Joe McKnight et Cyrus Gray pour prendre la relève.

Davis a récolté 132 verges de gains au sol contre les Dolphins. McKnight a inscrit deux touchés.

«Vous devez lever votre chapeau aux joueurs qui sont capables de faire le travail, a dit Reid. Ce n'est jamais facile quand vous êtes réservistes.»

Et quand Charles est revenu au jeu la semaine dernière, il n'a fait qu'ajouter sa contribution à celle de ses coéquipiers.

«»Coach« Reid est un génie offensif, a déclaré Charles, et il sait comment nous placer dans la meilleure position pour aider notre équipe à gagner. C'est ce qu'il fait depuis longtemps. Il sait comment contrôler un match.»

Même dans une nouvelle version du football où il semble que n'importe qui peut évoluer au poste de porteur de ballon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer