Adrian Peterson: les Vikings font volte-face

Les Vikings du Minnesota ont annoncé mercredi que... (Photo Ann Heisenfelt, archives AP)

Agrandir

Les Vikings du Minnesota ont annoncé mercredi que le nom d'Adrian Peterson avait été inscrit sur la liste d'exemption du commissaire de la NFL.

Photo Ann Heisenfelt, archives AP

Moins de 48 heures après avoir décidé de permettre à Adrian Peterson de revenir avec leur équipe, les Vikings du Minnesota ont fait volte-face, mercredi. L'organisation a annoncé pendant la nuit de mardi à mercredi que le nom du porteur de ballon avait été inscrit sur la liste d'exemption du commissaire.

Seul le commissaire de la NFL, Roger Goodell, peut choisir de mettre un joueur sur la liste en question, dans des circonstances exceptionnelles. Un joueur qui se retrouve dans cette liste ne peut participer à aucune activité de l'équipe pour une période indéterminée.

Les Vikings ont précisé que Peterson resterait à l'écart de l'équipe tant et aussi longtemps que ne seraient pas réglées les accusations de maltraitance envers l'un de ses enfants auxquelles il fait face.

Les propriétaires des Vikings, les frères Zygi et Mark Wilf, ont donné une conférence de presse, mercredi matin, au Minnesota. Ils ont avoué avoir commis une erreur en accordant la permission à Peterson de réintégrer l'équipe lundi. L'équipe avait d'abord suspendu le demi offensif pour son match de dimanche dernier contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

«On a commis une erreur et on devait s'assurer de prendre la bonne décision», a commenté Zygi Wilf dans les premières secondes de la conférence de presse.

«On a fait une erreur, mais la chose la plus importante, c'est de prendre la bonne décision», a ajouté son frère Mark un peu plus tard.

Peterson a formellement été accusé d'avoir maltraité l'un de ses garçons, âgé de 4 ans, jeudi dernier, dans le comté de Montgomery, au Texas. Le joueur de 29 ans aurait fouetté son fils avec une petite branche d'arbre, le 18 mai dernier. Des ecchymoses et des blessures recouvraient une grande partie du corps de l'enfant.

Peterson a soutenu qu'il n'avait jamais voulu blesser l'enfant et qu'il l'avait discipliné de la même façon que lui-même l'avait été par son père lorsqu'il était jeune. Au cours des derniers jours, on a appris qu'un autre fils de 4 ans de Peterson - d'une mère différente - aurait subi un traitement similaire en 2013.

Selon l'agent Ben Dogra, son client a accepté d'être placé sur la liste d'exemption du commissaire. L'agent a dit qu'il s'agissait du meilleur scénario possible compte tenu des circonstances. «Adrian comprend la gravité de la situation et ça lui permettra de s'occuper de sa situation personnelle», a déclaré Dogra.

Les Vikings auraient toutefois consenti à verser le salaire de 11,75 millions que doit toucher Peterson en 2014 afin que celui-ci accepte d'être placé sur la liste d'exemption. La convention collective leur aurait permis de suspendre Peterson pour un maximum de quatre matchs. L'Association des joueurs s'est rangée derrière la décision parce que Peterson l'a lui-même acceptée.

La pression des commanditaires

La réaction qu'a suscitée l'annonce du retour avec l'équipe de Peterson, lundi, a assurément incité les Vikings à changer d'idée. Le gouverneur du Minnesota, Mark Dayton, a sévèrement critiqué la décision des Vikings, et plusieurs commanditaires de l'équipe ont également fait connaître leur mécontentement. La chaîne hôtelière Radisson a notamment suspendu son partenariat avec l'organisation.

«Après avoir réfléchi à la situation un peu plus longuement, on a décidé que (le placer sur la liste d'exemption) était la meilleure chose à faire pour l'organisation et pour Adrian», ont commenté les frères Wilf dans le communiqué qu'ont diffusé les Vikings au petit matin, mercredi.

«Il est important d'écouter nos partisans, la communauté et nos commanditaires», a dit Zygi Wilf en conférence de presse.

La fin avec les Vikings?

Le DG des Vikings, Rick Spielman, qui participait également à la conférence de presse de mercredi, n'a pas voulu dire si l'organisation avait sérieusement songé à retrancher Peterson lors des derniers jours. «On se concentre actuellement à prendre les meilleures décisions possible», s'est-il limité à dire.

Les Vikings ont répété à maintes reprises mercredi qu'ils soutiendraient Peterson pendant le processus judiciaire. Ils n'ont cependant pas voulu dire si le joueur par excellence de la NFL en 2012 serait de retour dans leur formation. «Il restera sur la liste d'exemption tant que les questions judiciaires ne seront pas réglées», a dit Spielman.

Peterson doit être de retour en cour le 8 octobre, mais son procès pourrait ne débuter qu'en 2015. Les chances qu'il joue cette saison sont donc minces. Les Vikings pourraient fort bien décider de retrancher Peterson au cours de la saison morte. En raison de la situation actuelle, mais aussi parce qu'il aura 30 ans la saison prochaine et qu'il commandera un salaire de 12,75 millions.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer