Alouettes: «Le temps commence à presser»

Après un début de saison surprenant, les Blue... (PHOTO FRED THORNHILL, REUTERS)

Agrandir

Après un début de saison surprenant, les Blue Bombers, dont le quart-arrière Drew Willy, ont été renversés à leurs deux derniers matchs. Ils accueilleront vendredi soir les Alouettes qu'ils ont vaincus 34-33 le 11 juillet au stade Percival-Molson.

PHOTO FRED THORNHILL, REUTERS

Plusieurs questions se posent dans le camp des Alouettes depuis le début de la saison. Mais ces jours-ci, l'une d'elles se fait plus insistante que les autres: quand s'arrêtera l'hémorragie?

Vaincus à leurs cinq derniers matchs, et parfois même complètement surclassés, les Moineaux (1-6) n'ont cessé de s'enfoncer dans un trou en apparence sans fond au cours de cette période. Il y a quelques semaines, le secondeur Chip Cox avouait qu'il avait de la difficulté à voir le au bout du tunnel.

On verra vendredi soir, dès 20 h 30, s'ils sortiront enfin du tunnel. Mais pour ce faire, ils devront venir à bout des Blue Bombers de Winnipeg (5-3) sur leur propre terrain.

«C'est un match important, comme tous les autres matchs. Mais quand on a une fiche de 1-6, le temps commence à presser, concède le receveur Éric Deslauriers. C'est certain que notre fiche est décevante, mais il faut penser positivement. Tant qu'on fera les petites choses de la bonne façon, les victoires viendront.»

L'entraîneur-chef Tom Higgins, toujours aussi optimiste, assure ne pas se faire de mauvais sang non plus par rapport à ce duel.

«Il n'y a pas plus de pression sur nos épaules que lors de n'importe quel autre match, dit-il. Nous espérons seulement pouvoir terminer ce voyage avec un gain et ainsi amorcer une série victorieuse.»

Les Blue Bombers, après un début de saison intéressant qui en a surpris plusieurs, connaissent à leur tour leur part de difficultés, alors qu'ils se sont inclinés à leurs deux dernières sorties. De plus en plus, on parle d'eux comme d'une équipe dont l'attaque repose presque exclusivement sur le jeu aérien, malgré la présence du talentueux demi offensif Nic Grigsby.

La dernière fois que les Als et les Bombers ont croisé le fer, au stade Percival-Molson le 11 juillet, ces derniers avaient remporté une victoire de 34-33 grâce à un touché de Julian Feoli-Gudino dans les ultimes instants de la rencontre.

Retour aux sources pour Alex Brink

Après avoir connu un match potable dans l'ensemble contre les Roughriders de la Saskatchewan la semaine dernière, Alex Brink sera de nouveau le quart partant des Alouettes vendredi soir.

Il s'agira d'ailleurs de son premier départ à Winnipeg depuis la saison 2012, lorsqu'il était justement le quart numéro un des Bombers. L'expérience ne s'était toutefois pas avérée très concluante. Brink indique cependant que son jeu a grandement évolué depuis ce temps.

«Lorsque vous êtes un jeune joueur, vous ne vous concentrez peut-être pas aussi bien que vous le devriez. J'ai gagné beaucoup de maturité. Et en vieillissant, vous apprenez davantage comment gérer le match. Je sens que mes coéquipiers me font confiance», fait-il valoir.

Bien que son nom fasse partie de la liste des 46 joueurs disponibles, on ne sait toujours pas si Marc-Olivier Brouillette affrontera les Bombers. Le maraudeur québécois est incommodé par une blessure au haut du corps depuis samedi. Tom Higgins a indiqué qu'une décision serait prise tout juste avant la rencontre dans son cas.

Enfin, le spécialiste des retours de botté Larry Taylor sera quant à lui de la partie, après avoir soigné une blessure à un genou. Il prend la relève de Bo Bowling, qui est revenu à Montréal pour subir des examens médicaux à la suite d'une blessure à une cheville.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer