Alouettes-Argos: encore à oublier

Tanner Marsh des Alouettes est arrêté par la... (Photo Christinne Muschi, Reuters)

Agrandir

Tanner Marsh des Alouettes est arrêté par la défense des Argonauts.

Photo Christinne Muschi, Reuters

Considéré par de nombreux observateurs comme le meilleur joueur de la LCF, Ricky Ray a montré pourquoi on lui accole aussi souvent ce titre, hier soir, au stade Percival-Molson.

En dépit de l'absence de plusieurs de ses receveurs habituels en raison de blessures, dont Chad Owens et Andre Durie, le quart-arrière des Argonauts de Toronto a trouvé le moyen de tirer son épingle du jeu et d'y aller d'une solide performance, conduisant les siens à une victoire de 31-5 aux dépens des Alouettes.

Remarquez que ça lui prenait peut-être un adversaire qui, comme les Argos, cherche ses repères par tous les moyens ces jours-ci. Comme cela s'est trop souvent produit jusqu'ici cette saison, l'attaque des Moineaux a de nouveau été inerte. Même le retour de Duron Carter dans l'alignement n'aura pas été suffisant pour insuffler l'énergie dont l'unité aurait tant besoin.

Qui plus est, avec cet autre revers, les Als se retrouvent maintenant avec un gênant dossier de 1-4. Voilà quelque chose qu'on n'avait pas vu depuis belle lurette. En fait, la dernière fois que les Oiseaux ont connu un début de saison aussi médiocre, c'était en 1986.

Soporifique

Avec une rencontre opposant deux équipes qui croupissent dans les bas-fonds du classement général de la Ligue, il ne fallait pas s'attendre à du jeu très relevé de part et d'autre. Il est quand même difficile d'offrir un spectacle plus soporifique que celui auquel on a assisté hier.

Plusieurs des 20 692 spectateurs réunis dans les gradins ont sûrement eu fort à faire afin de combattre le sommeil au cours de la première demie. Seuls les botteurs Sean Whyte et Swayze Waters avaient permis à leurs formations respectives d'inscrire quelques points au tableau principal, avant que Steve Slaton ne donne les devants aux Argos en acceptant une passe de 10 verges de Ray en fin de deuxième quart.

Outre ce majeur, le seul événement vraiment digne de mention à être survenu au cours de cette période fut l'entrée en scène du quart-arrière Alex Brink, venu en relève à Troy Smith au début du deuxième quart.

Ce n'est pas que Smith jouait particulièrement mal d'un point de vue statistique (4 en 7 et 27 verges au moment d'être remplacé), sauf qu'à l'image de ses derniers matchs, il a encore démontré quelques signes d'hésitation avec le ballon. Brink n'a toutefois guère fait mieux, de telle sorte que Smith est revenu sur le terrain en toute fin de demie.

Après Smith et Brink, Subban ?

L'entraîneur-chef Tom Higgins a continué de faire alterner Smith et Brink au retour de la mi-temps, mais encore une fois, l'expérience n'a rien donné. Aucun des deux hommes n'a été en mesure de fournir une quelconque étincelle en attaque. Brink est cependant celui qui a terminé la rencontre.

Les Argos ont même profité de la situation pour suggérer aux Als, par l'entremise de leur compte Twitter, de faire appel au défenseur du Canadien P.K. Subban pour régler leurs problèmes de quart-arrière, ajoutant qu'il «pourrait être bientôt disponible».

Pour comble d'insulte, les Torontois ont marqué un deuxième touché, à nouveau gracieuseté de Slaton. Ce dernier a accepté une autre passe de Ray, de 5 verges cette fois. Il restait un peu plus d'un quart à faire à la rencontre, mais déjà, on pouvait songer à fermer les livres. D'autant que Jamie Robinson allait intercepter une passe de Brink avant de ramener le ballon sur 46 verges jusque dans la zone des buts, avec 1:33 à faire au match.

Inséré dans l'alignement afin de remplacer S.J. Green, blessé aux côtes, Mardy Gilyard a vu son match connaître une fin abrupte. Le receveur, qui se tirait bien d'affaire jusque-là, s'est blessé à la jambe au milieu du premier quart. Gilyard a eu toutes les misères du monde à se relever avant d'être escorté au vestiaire.

Les Alouettes tenteront Demi-Cadratin encore Demi-Cadratin de trouver une solution à leurs problèmes pour éviter de s'enliser davantage. Et ils auraient intérêt à trouver des réponses rapidement, car les dangereux Eskimos d'Edmonton seront en ville vendredi prochain.

Les paris sont d'ailleurs ouverts pour savoir quel quart-arrière les Als enverront dans la mêlée...




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer