Les Lions dévorent les Alouettes 41-5

Emmanuel Arceneaux a inscrit des touchés sur des... (PHOTO BEN NELMS, REUTERS)

Agrandir

Emmanuel Arceneaux a inscrit des touchés sur des distances de 35, 10 et 27 verges.

PHOTO BEN NELMS, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
VANCOUVER

L'histoire a tendance à se répéter. La preuve, les Alouettes de Montréal ont encore une fois été victime d'une dégelée face aux Lions de la Colombie-Britannique au BC Place, cette fois par la marque de 41-5.

Le receveur Emmanuel Arceneaux a inscrit des touchés sur des distances de 35, 10 et 27 verges, samedi, et les Lions (2-2) ont facilement vengé un revers de 24-9 subi il y a deux semaines à Montréal.

La dernière victoire des Alouettes (1-3) au BC Place remonte à la saison 2000. Ils ont battu les Lions à domicile une seule fois depuis, en 2010, quand l'équipe évoluait à l'Empire Stadium puisque leur domicile régulier subissait des rénovations. Lors des trois saisons précédentes, les Alouettes avaient perdu par un pointage total de 122 à 25.

«Ce n'est pas notre vrai visage, mais c'est celui qu'on a montré ce soir, a déclaré l'entraîneur-chef des Alouettes, Tom Higgins. Il faut leur donner le crédit, ils ont fait tout ce qu'ils avaient à faire. Nous n'avons pas exécuté.»

L'attaque des Alouettes a été inefficace. Troy Smith a complété seulement cinq de ses 17 passes pour 45 verges de gains. Il a aussi été victime d'une interception. Tanner Marsh l'a remplacé au quatrième quart, mais n'a rien fait pour relancer la «Marsh Madness».

«Ce n'est pas toujours la faute du quart-arrière, a ajouté Higgins. Smith attendait et des joueurs ne se rendaient pas où ils devaient. Nous devons analyser toutes ces choses.»

Sean Whyte a été le seul à inscrire des points pour les Alouettes, grâce à un placement de 42 verges au premier quart. La formation montréalaise a également profité d'un touché de sûreté concédé par les Lions tard au quatrième quart.

La défensive a connu ses moments, mais elle a fini par craquer en fin de rencontre. Les Lions se sont finalement payé un festin. Ils ont récolté 503 verges de gains à l'attaque, dont 373 par la passe. Ils menaient déjà 20-3 à la mi-temps et ont rapidement porté le coup de grâce en deuxième demie.

Paul McCallum a réussi des placements de 30 et 16 verges tandis que Travis Partridge, sur une faufilade d'une verge, et Andrew Harris ont également inscrit des majeurs pour les Lions.

Kevin Glenn a lancé les deux premières passes de touché à Arceneaux avant de céder sa place à John Beck au troisième quart après avoir été atteint au derrière de la tête par un joueur des Alouettes. Beck a ensuite repéré Arceneaux et Harris, sur 13 verges, pour des passes de touché.

Les Alouettes profiteront maintenant d'une semaine de congé avant d'accueillir les Argonauts de Toronto le 1er août.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer