Alouettes: le cas de Jeff Perrett reste incertain

Jeff Perrett (au sol) a été blessé à... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Jeff Perrett (au sol) a été blessé à une jambe la semaine dernière lors du match contre les Blue Bombers de Winnipeg.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On ne sait toujours pas si Jeff Perrett, blessé à la jambe lors du match contre les Blue Bombers de Winnipeg la semaine dernière, sera en mesure d'affronter les Lions lorsque les Alouettes seront de passage en Colombie-Britannique demain.

Encore moins s'il pourra disputer le match en entier.

«C'est une question à laquelle nous n'avons pas de réponse pour le moment», a d'ailleurs convenu l'entraîneur-chef Tom Higgins, après la séance d'entraînement d'hier.

«Peut-être jouera-t-il la première demie et restera-t-il sur le banc pour la deuxième, a-t-il poursuivi. La pire chose qu'on puisse faire, c'est aggraver sa blessure. Je ne crois pas que c'est ce qui se produirait, mais je crois que c'est une décision qui sera prise avant le match ou de série en série.»

Le vétéran bloqueur s'est exercé avec les joueurs partants, mais il a dû partager le travail avec la recrue Ryan White, qui l'avait justement remplacé pour quelques jeux contre les Bombers.

Ce dernier, malgré sa mince expérience dans la LCF, assure qu'il se sent prêt à chausser les (très) grands souliers de Perrett le cas échéant.

«Je ne devrais pas être nerveux. C'est naturel, ce n'est qu'un jeu pour moi. Je veux seulement avoir du plaisir. Je savais que s'il y avait des blessures, j'étais le prochain sur la liste», a expliqué le jeune homme, sélectionné en sixième ronde du repêchage de 2012 par les Alouettes.

Selon Perrett, White peut apporter de la «stabilité» à la ligne offensive. L'entraîneur de cette dernière, Kris Sweet, a pour sa part vanté les «qualités athlétiques» de cet ancien de l'université Bishop's.

Une relève de plus en plus mince

Cela dit, il ne faudrait pas que les blessures se multiplient au sein de la ligne offensive des Alouettes. Une évidence, direz-vous, sauf que les candidats qui seraient aptes à prendre la relève commencent à se faire rares.

Cette situation n'est toutefois pas près d'inquiéter Kris Sweet. «Ce n'est pas hors du commun. J'ai déjà été dans une situation dans le passé où je n'avais que six joueurs», a-t-il raconté.

Si un autre membre du quintette devait tomber au combat, ce serait une autre recrue, Jake Piotrowski, qui viendrait en renfort.

«C'est ma septième saison (dans la LCF) et je ne me suis rendu qu'une seule fois au septième joueur. Ça pourrait arriver, mais c'est peu probable», a noté Sweet.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Un ancien des Alouettes poursuit la LCF

    Football

    Un ancien des Alouettes poursuit la LCF

    Un ancien joueur des Alouettes poursuit la Ligue canadienne de football (LCF), de même que huit formations du circuit, alléguant qu'elles ont... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer