Noel Thorpe: «Toujours jouer en cinquième vitesse»

Le coordonnateur défensif des Alouettes, Noel Thorpe, a... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse)

Agrandir

Le coordonnateur défensif des Alouettes, Noel Thorpe, a été déçu par la performance de son unité lors du premier match de l'équipe.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse

En raison des difficultés de leur attaque, la situation des Alouettes ressemble drôlement à celle de l'année dernière: pour gagner, leur défense devra probablement briller, ce qu'elle n'a pas été en mesure de faire lors du premier match de la saison.

«Comme je l'ai dit à nos joueurs, on était en troisième vitesse à Calgary, alors qu'on doit toujours jouer en cinquième», a dit le coordonnateur défensif, Noel Thorpe, hier.

«On a été incapables de réussir des jeux importants lorsque les occasions se sont présentées. On aurait notamment pu intercepter le ballon à quelques reprises, mais on ne l'a pas fait», a ajouté Thorpe, qui a été particulièrement déçu de voir son unité incapable de finir le travail lors de plusieurs séries.

«Ils (les Stampeders) se sont retrouvés en situation de deuxième essai et long à cinq reprises en première demie, et on ne les a pas forcés à botter le ballon une seule fois», a noté Thorpe.

«On veut oublier le match de la semaine dernière au plus vite, et pour ce faire, il faudra corriger nos erreurs et jouer avec plus d'énergie. On devra jouer le genre de football auquel on s'attend et qui est exigé de nous dans cette équipe», a ajouté le coordonnateur.

Même si elle a livré quelques performances ordinaires la saison dernière, la défense de Thorpe a permis aux Oiseaux d'éviter le désastre. Elle a été la grande responsable de plusieurs des huit victoires du club. Thorpe est toutefois vite à souligner que le passé n'est pas toujours garant de l'avenir. «Il faut grimper la montagne à nouveau. Notre approche restera toujours celle du négligé.»

La défense des Alouettes cherchera à répéter son succès de 2013 avec quelques nouveaux joueurs parmi ses 12 partants. Jusqu'à présent, deux recrues se sont signalées et semblent en voie de devenir des joueurs importants. Il s'agit de l'ailier défensif Gabriel Knapton, qui a connu un bon camp, et du demi de coin Chris Smith, dont le talent saute aux yeux.

«Knapton peut jouer à plusieurs positions et sait comment presser le quart-arrière. Il fournit toujours un excellent effort et joue avec conviction. Bref, c'est ce qu'on recherche, des joueurs intenses qui n'abandonnent jamais», a indiqué Thorpe.

«Smith est talentueux et capable de réussir des jeux-clés. Cela dit, il s'ajuste encore au jeu canadien, ce qui n'est jamais facile pour une recrue américaine. Il y a plusieurs nuances à assimiler. Mais il est solide et agressif en couverture de passe, et on sait qu'il possède le talent nécessaire pour réussir sa part d'interceptions», a analysé le coordonnateur.

Amorçant sa deuxième saison, Aaron Lavarius, lui, doit se familiariser avec une nouvelle position. Un ailier défensif de formation, Lavarius a été muté au poste de secondeur intérieur en raison de l'absence de Bear Woods. Mais puisque les Als placent presque toujours cinq joueurs sur leur première ligne, Lavarius joue rarement le rôle d'un secondeur typique.

«En effet, ce n'est qu'une étiquette. Or, on ne peut pas vraiment apposer des étiquettes à nos joueurs défensifs. On ne limitera pas ce qu'ils peuvent faire parce qu'ils occupent telle ou telle position. Notre objectif est de maximiser le talent et les habiletés de tous nos joueurs», a expliqué Thorpe.

Un nouveau quart-arrière

Blessés à une cheville, Duron Carter et Mike Edem n'affronteront pas les Lions de la Colombie-Britannique, demain soir, au stade Percival-Molson. Marc-Olivier Brouillette occupera donc le poste de maraudeur, et Brandon London devrait remplacer Carter après avoir été laissé de côté lors du match à Calgary.

Par ailleurs, un nouveau quart-arrière s'est joint à la formation montréalaise. Zach Zulli, qui a joué son football universitaire avec les Raiders de Shippensburg en deuxième division, tentera de convaincre l'organisation qu'il mérite une place dans l'équipe au cours des prochains jours. «Il a participé à un mini-camp avec les Seahawks de Seattle, alors bien qu'on ne parle pas du même type d'athlète, on peut présumer que son style de jeu est similaire à celui de Russell Wilson», a commenté le directeur général Jim Popp.

Il n'y a cependant aucune corrélation entre le match difficile de Troy Smith, samedi dernier, et l'arrivée de Zulli à Montréal. Une autre équipe de la LCF aurait plutôt forcé la main des Alouettes, qui avaient placé le nom de Zulli sur leur liste de négociation il y a quelques semaines. Lorsqu'une autre équipe démontre de l'intérêt pour un joueur dont le nom apparaît sur la liste de négociation d'une équipe, celle-ci doit offrir un contrat au joueur en question afin de conserver ses droits sur lui.




la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer